Autre

Gravelines s’impose aux forceps contre Cholet

A l’instar du match de la veille entre Orléans et Paris-Levallois, ce duel entre Cholet et Gravelines-Dunkerque s’est décidée en toute fin de match. Le CB a suivi à la lettre son plan de match en restant au contact jusque dans les dernières minutes, mais par Reynolds ou Edwards a su trouver des shoots décisifs (76-73).

Revanche samedi à Cholet !

Cholet survit mais perd trop de balles…

Seule équipe à avoir réussi l’exploit d’aller s’imposer au Sportica (c’était en Coupe de France), Cholet sait comment gagner face au leader incontesté de la Pro A. Et le prouve d’entrée de match en infligeant un 7-0 ; les visiteurs du soir prennent clairement le meilleur départ (17-11). William Gradit décoche trois flèches derrière l’arc (3/6) qui font énormément de bien à Kunter et sa troupe.

Mais Gravelines n’a pas terminé 1er de la saison avec 27 victoires pour 3 petites défaites pour rien, les Maritimes reviennent au score par leurs intérieurs. JK Edwards, Cyril Akpomedah et Dounia Issa font preuve d’opportunisme pour permettre au BCM de repasser devant (35-33). Cholet est pénalisé par ses pertes de balles : 8 contre 1 et montre un visage bien moins rayonnant qu’en début de match (39-37 à la pause).

Le match de traînards

Gravelines en profite en passant un 12-2 à cheval sur la mi-temps. Le BCM prend jusqu’à 7 points d’avance (44-37) avec Andrew Albicy qui veut prouver contre le MVP français, Fabien Causeur, que lui aussi aurait du être considéré. Cholet survit par deux coups de patte de Patrick Christopher, puis revient complètement à hauteur avec un 10-2 (49-49).

Robert Dozier et la domination choletaise aux rebonds permet au CB de rester au contact même si le quatrième quart s’ouvre avec un écart de 4 longueurs (55-51). La force tranquille de Randal Falker (14 points, 9 rebonds, 8 fautes provoquées, 5 passes) et les points du Coyote (14 points) redonnent un score de parité.

Albicy – Edwards : duo gagnant

Mais Gravelines ne tremble pas. JR Reynolds rentre des shoots clutch puis c’est JK Edwards qui fait parler sa puissance d’abord, puis son toucher ensuite et les joueurs de Monschau gardent 3 points d’avance à 1 minutes du terme (74-71).

Kunter joue son va-tout et grille son dernier temps mort mais l’action est balbutiée et Nelson envoie un parpaing qui égratigne le cercle, Albicy récupère la gonfle et se voit invité sur la ligne de réparation pour sceller le sort du match. Gravelines-Dunkerque s’impose aux forceps (76-73) avec 14 points pour Albicy et 11 de JK Edwards. Cholet a plusieurs fois eu sa chance de passer devant et ne l’a pas saisie, ça s’est payé sur la fin !

Commentaires   |  3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • heat3 dit :

    Cholet n'est jamais aussi fort que dans l'adversité. Ils sont meilleurs en tant qu'outsiders ! C'est pas encore fait pour le BCM. Mais bon, Cholet à la meilleraie c'est pas brillant mais y'a de l'espoir !

    Go CB !

  • djeui dit :

    ouais go cholet,
    mais y avait pas faute sur reynolds à moins d'1 minute de la fin.