Category

Etranger

Afin de remplacer Lance Goulbourne (main cassée), l’ESSM Le Portel, qui est aux portes des playoffs, a choisi un Américain de Pro B en activité, le Denaisien Kyle Spain (1,96m, 30 ans).

Celui-ci tourne à 10,3 pts (à 40,5%) et 5,7 rbds avec l’AS Denain. Il a derrière lui trois autres saisons continue en Pro B, à Rouen puis deux autres à Hyères-Toulon. Sorti de San Diego State en 2009, il avait ensuite joué en Belgique, en D-League, au Mexique et aux Pays-Bas. La Pro A est donc pour lui un vrai challenge.

 

Photo: AS Denain.

Tout juste élu meilleur jeune de l’Euroleague, Luka Doncic continue d’épater la planète basket. (suite…)

Arrivé à l’Hapoel Gilboa Galil à l’intersaison 2016, Jason Siggers n’en est pas à son coup d’essai quand il s’agit de game winner. (suite…)

La Liga Endesa possède une façon originale et un peu démagogique d’élire le Meilleur Joueur de la saison. Aux joueurs, entraîneurs et médias, elle ajoute pour 25% les votes du public. Lorsque l’on est à la fois espagnol et membre d’un club prestigieux, on bénéficie à l’évidence d’un bonus appréciable.

C’est ainsi que le meneur/arrière Sergio Llull (1,90m, 29 ans), qui par ailleurs réussi une fantastique saison sous le maillot du Real Madrid, est largement en tête du choix populaire dans la désignation du MVP Movistar. L’international a reçu 32 404 suffrages contre 14 434 au meneur argentin de Murcie Facundo Campazzo (1,79m, 26 ans). Avec 7 682 à Edwin Jackson (1,90m, 27 ans, Estudiantes Madrid) est distancé, ce malgré l’appui de ses potes Tony Parker, Evan Fournier, Nicolas Batum et de l’étoile de l’Atletico Madrid, Antoine Griezmann.

Il sera donc difficile pour l’ancien Villeurbannais d’être le premier Français élu MVP du championnat numéro un d’Europe, même s’il en est le numéro 1 au scoring (22,0 pts) et à l’évaluation (21,9).

L’Equipe a demandé ce que ça changerait pour lui d’être ainsi récompensé:

De manière très prosaïque, déjà cela signifie de la valeur sur le marché quand tu négocies avec ton futur club”, a t-il répondu. “Après, être jugé comme le meilleur joueur d’un championnat considéré comme le meilleur d’Europe avec la Turquie, c’est énorme… Je verrai mon nom à côté de légendes du basket (Sabonis, Bodiroga, Reyese). Quand tu vois d’où je suis parti… J’ai travaillé très dur et progressé cette année, dans un contexte difficile avec de grosses responsabilités. Ce serait signifiant et spécial.”

https://twitter.com/AntoGriezmann/status/856894443127025664

Élément important de la raquette madrilène, Anthony Randolph est la cible de la Slovénie pour le prochain Eurobasket qui aura lieu en septembre. (suite…)

L’arrière de la Squadra Azzura, Alessandro Gentile (2,00m, 24 ans) porte depuis quelques semaines le même maillot qu’Amare Stoudemire, celui de l’Hapoël Jérusalem. Après avoir quitté Milan en décembre dernier, le capitaine de l’Olimpia est aussi passé par Athènes et le Panathinaïkos où la mayonnaise n’a jamais pris.

Cependant, le président de Milan, Livio Proli, rappelle aujourd’hui que l’Italien a toujours un an de contrat avec le club et qu’il devrait retourner au pays dès le 1er juillet.

Les deux parties ont gardé une très bonne relation, selon le président.

“Alessandro est un de nos élément. Il nous a quitté car nous avions quelque divergences, mais nous avons gardé une excellente relation et pas seulement pour des raisons contractuelles”, a déclaré Livio Proli dans une interview à Pick and Roll.

Si les deux parties s’apprécient, le joueur devra vraisemblablement retrouver son niveau de base pour rejouer à la maison.

“Il a encore une année de contrat avec nous et il travaille pour retrouver les conditions physique et psychologique en adéquation avec son talent. Cela dépendra de ce qui va se passer durant les deux prochains mois.”

Au final, un retour n’est donc pas exclu, loin de là.

“Gentile a beaucoup joué pour  nous (de 2011 à 2016). C’est trop tôt pour parler d’un potentiel retour mais je veux dire qu’il est un de nos joueurs et un ami du club.”

Crédit photo : Euroleague

Jonas Valančiūnas (2,13m, 25 ans, Toronto Raptors), Mindaugas Kuzminskas (2,06m, 28 ans, New York Knicks), Domantas Sabonis (2,10m, 21 ans, Oklahoma City Thunder) et Donatas Motiejūnas (2,13m, 26 ans, New Orleans Pelicans) font partie de la pré-sélection lituanienne de 31 joueurs pour l’EuroBasket 2017. La liste sera raccourcie le 18 juin.

Arrières: Mantas Kalnietis, Lukas Lekavičius, Adas Juškevičius, Martynas Gecevičius, Renaldas Seibutis, Marius Grigonis, Mindaugas Girdžiūnas, Artūras Milaknis, Deividas Dulkys, Arnoldas Kulboka, Šarūnas Vasiliauskas, Arnas Velička.

Ailiers: Mindaugas Kuzminskas, Jonas Mačiulis, Edgaras Ulanovas, Paulius Jankūnas, Donatas Motiejūnas, Domantas Sabonis, Gediminas Orelikas, Deividas Gailius, Rokas Giedraitis, Eimantas Bendžius, Gytis Masiulis, Tadas Sedekerskis.

Pivots: Jonas Valančiūnas, Artūras Gudaitis, Antanas Kavaliauskas, Egidijus Mockevičius, Laurynas Birutis, Evaldas Kairys, Martynas Sajus.

Photo: Jonas Valančiūnas (BasketUSA)

L’Espagne va se préparer différemment de la France pour les deux compétitions majeures à venir, à savoir l’EuroBasket en septembre puis les qualifications pour la Coupe du Monde 2019, qui débuteront en novembre sans les NBAers.

La fédération espagnole (FEB) vient d’annoncer qu’un camp d’une semaine sera organisé du 16 au 23 juillet avec deux matches de préparation au programme, l’un à Benahavís et l’autre à Estepona. Il sera ouvert aux joueurs retenus pour l’Euro et aussi aux autres.

L’Italien Sergio Scariolo, qui est le coach de la sélection, a été nommé en bonus Coordinateur Technique de la FEB.

Photo: FIBA

Touché à l’aine et aux abdominaux, Chase Budinger va devoir faire un séjour à l’infirmerie de quatre à cinq semaines, comme le rapporte le Baskonia sur son site. (suite…)

Cela était sous-jacent depuis quelque temps et la menace est maintenant bien réelle:

Le Real Madrid, le FC Barcelone, Baskonia Vitoria and Unicaja Malaga ont quitté une réunion de travail de la ligue Endesa car ils sont en désaccord avec celle-ci quant au calendrier de la prochaine saison. Ces quatre équipes qui participent à l’Euroleague souhaitent que le nombre de clubs de la Ligue Endesa soit réduit de 17 à 16 afin d’alléger leur propre calendrier.

Rudy Fernandez (Real Madrid)

Bien connu en France pour avoir été le coach du Limoges CSP (1992-95), champion d’Europe en 1993 puis du Paris Basket (1997-98), le Serbe Bozidar Maljkovic, qui possède également le passeport français, est le nouveau président du Comité Olympique de Serbie, en remplacement de l’ancien NBAer Vlade Divac.

Maljkovic, 65 ans, a annoncé qu’il se consacrerait totalement à cette fonction, lui qui a gagné quatre titres de champion d’Europe avec Split, Limoges et le Panathinaikos. Le dernier club qu’il a coaché est le Cedevita Zagreb, il y a cinq ans, et l’équipe nationale de Slovénie jusqu’en 2013.

Les playoffs de la Ligue espagnole (Liga Endesa) vont être retransmis dans 124 pays sur cinq continents et pour la première fois aux Etats-Unis où c’est la chaîne Eleven Sports qui en a obtenu les droits. Plus de 50 millions de foyers américains sont susceptibles de recevoir les images de ces playoffs.

Le potentiel pour les autres pays est estimé à 28 millions de foyers. Dix-huit pays européens ont accès aux diffusions.

Photo: Rodrigue Beaubois (Vitoria)

 

Avec Ali Traoré au Liban, le contingent tricolore compte dix-sept joueurs pour neuf pays sur le Vieux Continent. De la Lituanie à l’Espagne, de l’Allemagne à la Grèce en passant par la Russie, Basket Europe vous propose chaque semaine un tour d’horizon complet des performances de nos Français de l’étranger. (suite…)

L’équipe de France connaît bien l’équipe de Belgique qu’elle va affronter lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2019. Dans l’histoire, les deux pays se sont déjà affrontés 64 fois et les Bleus l’ont remporté 45 fois. Si l’on se réfère aux cinq derniers matches, la Belgique s’est imposée une fois, en amical à Gravelines en 2012 (63-57). La dernière opposition officielle remonte à l’Euro 2013 à Ljubljana. Un match épique. Menés de douze points à la mi-temps (34-46) les Bleus firent une remontada à la catalane pour dévorer les Belgian Lions, 82-65.

Les deux voisins auront l’occasion de se retrouver une fois de plus puisqu’ils seront opposés le 18 août dans le cadre du Tournoi de Toulouse. Chacun sera en préparation pour l’EuroBasket -du 31 août au 17 septembre- sachant qu’il s’agira de la 4e participation consécutive de la Belgique qui avait fait longtemps pénitence auparavant. Les Lions auront comme adversaires la Grande-Bretagne, la Lettonie, la Russie, la Turquie et la Serbie.

Eddy Casteels, le coach national, a constitué récemment une pré-sélection de 24 joueurs en vue de l’Euro  où l’on retrouve les arrières Elias Lasisi du Portel (1,92m, 25 ans, 7,3pts en Pro A) et Quentin Serron de Gravelines (1.90m, 27 ans, 4,3 pts), lequel avait déjà été présent à l’Euro 2015 à Lille. Jacques Stas, qui a fait un passage éclair à Antibes comme coach en binôme avec Julien Espinosa, est par ailleurs le manager général de la sélection et Roel Moors (Villeurbanne en 2006-07) l’un des assistants.

On observe que la moitié des pré-sélectionnés opèrent sur le territoire national et qu’aucun n’est en NBA, ce qui est un avantage en la circonstance. Lors des deux matches France-Belgique, les 24 octobre 2017 et 25 février 2018, les NBAers français ne seront pas disponibles, ce qui devrait rééquilibrer les forces, du moins en partie.

Les 24 pré-sélectionés: Thomas Akyazili (Colorado/USA), Ismaël Bako (Louvain), Khalid Boukichou (Ostende), Maxime De Zeeuw (Oldenburg/All), Pierre-Antoine Gillet (Ostende), Amaury Gorgemans (Mons-Hainaut), Axel Hervelle (Bilbao/Esp), Ioann Iarochevitch (Charleroi), Vincent Kesteloot (Ostende), Elias Lasisi (Le Portel/Fra), Manu Lecomte (Baylor University/USA), Matt Lojeski (Olympiakos/Grè), Dorian Marchant (Anvers), Niels Marnegrave (Charleroi), Jean-Marc Mwema (Ostende), Retin Obasohan (Avellino/Ita), Jean Salumu (Ostende), Loic Schwartz (Charleroi), Quentin Serron (Gravelines/Fra), Jonathan Tabu (Bilbao/Esp), Olivier Troisfontaines (Alost), Kevin Tumba (Murcie/Esp), Sam Van Rossom (Valence/Esp), Hans Vanwijn (Limburg).

Photo: Quentin Serron (Basket Belgium)

Patrick Beesley, Directeur Technique National, et Vincent Collet, coach des Bleus, se sont exprimés suite au tirage au sort pour les qualifications pour la Coupe du Monde 2019 qui place la France dans le même groupe que la Belgique, la Russie et une quatrième équipe issue des groupes de pré-qualifications.

Vincent Collet : “Au regard de la formule et des différentes combinaisons possibles, c’est un tirage difficile pour la France. Bien entendu il faudra attendre le nom de la 4e équipe pour être définitivement fixé. La Russie est une sélection en reconstruction mais c’est surtout une véritable nation de basket. La Belgique, qui a la particularité d’être notre voisin, nous a, dans les périodes récentes, posé des problèmes, et sa configuration devrait être assez proche de sa meilleure équipe possible. Ce sera clairement difficile, cependant trois équipes sur quatre seront qualifiées pour le second tour, il faut donc garder la tête haute”. 

Patrick Beesley : “C’est à mon sens un premier tour piégeux. Car se sont deux équipes européennes référencées et que nous connaissons bien (Russie et Belgique). Nous aurions pu espérer mieux car la Russie faisait figure d’épouvantail dans ce chapeau 4. Après nous croiserons lors du second tour, si nous sommes qualifiés (ndlr : les 3 premiers sont qualifiés), avec le groupe F (ndlr : République Tchèque, Islande, Finlande et une équipe à déterminer), on peut donc estimer que ce 2e tour serait plus accessible que le premier.

Photo: FFBB

La France se retrouve dans le Groupe E avec la Belgique, la Russie et une troisième équipe qui sera issue des groupes de qualification, suite au tirage au sort du premier tour des qualifications pour la Coupe du monde 2019 (31 août – 15 septembre 2019, en Chine).

Un positionnement qui apparait mi-figue, mi-raisin, sachant que l’on ignore encore quelle type d’équipe Vincent Collet pourra aligner l’hiver (avec ou sans les joueurs d’Euroleague) et si les NBAers se montreront disponibles lors des périodes estivales.

Le tirage au sort :

Groupe A : Espagne, Monténégro, Slovénie, un qualifié

Groupe B : Lettonie, Turquie, Ukraine, un qualifié

Groupe C : Hongrie, Lituanie, Pologne, un qualifié

Groupe D : Croatie, Italie, Roumanie, un qualifié

Groupe E : Belgique, France, Russie, un qualifié

Groupe F : Finlande, Islande, République tchèque, un qualifié

Groupe G : Allemagne, Géorgie, Serbie, un qualifié

Groupe H : Grande-Bretagne, Grèce, Israël, un qualifié

Photo: Joffrey Lauvergne (FFBB)