Category

Eurocup

fiba-vs-euroleague

Alors que l’on pensait que le conflit entre l’Euroleague et la FIBA n’était plus d’actualité en Italie où la fédération italienne avait l’intention de laisser ses clubs disputer la compétition de leur choix dès la saison prochaine, un nouveau rebondissement vient finalement d’avoir lieu. (suite…)

euroleagueDans un article, en anglais, le site Eurohoops revient sur l’historique du conflit entre la Fédération Internationale (FIBA) et l’Euroleague qui a amené cette année le retour à quatre compétitions : Euroleague, Eurocup, Basketball Champions League et Fiba Europe Cup. Une dilution qui fait un seul perdant, le basket en Europe. (suite…)

C’était dans les tuyaux depuis quelques jours et c’est maintenant officiel, l’Eurocup change de formule.

Il n’y a donc plus 24 équipes mais 20, qui sont divisées en 4 groupes de 5 équipes chacun. (suite…)

Selon Chema de Lucas du journal espagnol Gigantes del Basket, l’Eurocup serait sur le point de changer de formule pour cette saison. En effet, le nombre d’équipes engagées dans la compétition pourrait passer de 24 à 20.

Ces 20 équipes seraient donc divisées en 4 groupes de 5 équipes chacun. A en croire le journaliste espagnol, une annonce officielle devrait paraître rapidement.

Après quatre saisons à la tête de la formation berlinoise, l’entraîneur serbe ne sera plus à Berlin l’année prochaine. Arrivé au terme de son contrat, Sasa Obradovic (47 ans) va quitter la capitale allemande comme l’annonce le club sur son site.

En quatre ans, l’ancien Limougeaud, aura été nommé meilleur coach de la ligue allemande en 2014/2015, aura mené son équipe à trois Coupe d’Allemagne (2013, 2014 et 2016) et sera passé à une victoire seulement des playoffs de l’Euroleague en 2015.

Selon David Pick, il serait sur les tablettes du Bayern Munich et de Valence.

Ensuite, selon Chema de Lucas, les cibles privilégiées de l’ALBA seraient Dario Gjergja, actuel coach d’Oostende, et Ainars Bagatkis.

Selon Eurohoops, la FIBA qui ne s’est pas encore officiellement positionnée suite à la proposition faite par l’Euroleague, serait étrangement d’accord avec le format proposé pour cette dernière et accepterait même d’augmenter le nombre d’équipes à 24 mais le seul bémol se trouverait au niveau de l’Eurocup.

En effet, la Fédération Internationale souhaiterait avoir le contrôle de l’Eurocup en vue d’éventuellement la fusionner avec la nouvelle Champion’s League ou même de la dissoudre.

Pour le moment, comme l’Euroleague voudrait la direction de deux compétitions à hauteur de 40 clubs, aucun accord ne serait sur le point d’être trouvé.

Après avoir fortement contribué à la victoire de son équipe lors de cette finale retour de l’Eurocup (78-67), Stephane Lasme a été nommé MVP de la finale qui opposait le Galatasaray à la SIG.

Avec 7 points et 8 rebonds pour une évaluation de 15 dans la défaite de l’équipe turque lors de la finale aller à Strasbourg puis en compilant 16 points et 10 rebonds mercredi soir dans la finale retour, l’intérieur gabonais a reçu, des mains de Jordi Bertomeu, le trophée du meilleur joueur de la finale de l’Eurocup.

Vainqueur de la finale aller en Alsace il y a une semaine (66 à 62 au Rhénus), Strasbourg n’a pas signé un nouvel exploit et s’est malheureusement incliné ce mercredi soir en Turquie pour le match retour sur le parquet du Galatasaray Istanbul (78-67). C’est donc le club turc qui remporte cette Eurocup 2016.

Devant les 12 500 spectateurs de la Abdi Ipekçi Arena. c’est le MVP de la compétition, l’Américain Errick McCollum qui a fait mal aux joueurs de Vincent Collet en marquant 16 points. Le bondissant Stephane Lasme a gobé 10 rebonds et l’expérimenté Sinan Guler a été complet avec ses 14 points, 8 rebonds et 6 passes.

Pour la SIG Mardy Collins a terminé meilleur marqueur avec ses 16 unités. Dominé, tout au long de la partie, Strasbourg n’a pas réussi à surprendre une équipe turque intraitable dans son antre sur la scène européenne avec cette douze victoires en douze matchs et porté par un public de feu.

Pour les Strasbourgeois, il faudra maintenant vite rebondir. Dés samedi à domicile, ils retrouveront le championnat avec la réception de Châlons-Reims. Rodrigue Beaubois et ses partenaires auront pour objectif d’engranger un troisième succès de suite pour conforter un peu plus leur deuxième place au classement et se placer idéalement pour les playoffs. Tout un programme.

 

Nous savions déjà que les turcs étaient fous de basket et qu’ils mettaient une ambiance de folie mais cela s’est une fois de plus confirmé.

En effet Basket Hebdo a fait relayer l’info annonçant que le service billetterie du Galatasaray a reçu 60 000 demandes de places pour la finale de l’Eurocup, opposant la SIG au club Turc, et que les 12 000 places disponibles dans la salle se sont vendues en 5 minutes !

Les hommes de Vincent Collet sont allés s’imposer hier à Nijni Novgorod pour le compte des quarts de finale aller de l’Eurocoupe (85-94).

 

Un déplacement de près de 2500 kilomètres, un joueur important absent, en la personne du pivot Matt Howard, blessé, et une rencontre face à une équipe présente dans le Top 16 de l’Euroligue la saison passée. Le défi s’annonçait compliqué pour la SIG hier, à l’occasion du quart de finale aller de l’Eurocoupe l’opposant à Nijni Novgorod, membre de l’élite du championnat russe.

 

Pas de quoi déstabiliser pour autant les Strasbourgeois, qui ont pris la tête de la rencontre dès la fin du premier quart-temps (25-28), puis confirmé leur (faible) avantage à la mi-temps (48-50). Les pensionnaires de Pro A ont ensuite creusé l’écart à l’issue du troisième quart-temps (67-75), et sont même parvenus à obtenir un avantage de 18 points dans le dernier quart-temps (70-88).

 

Problème : ils ont encaissé un 13-0 en trois minutes qui a ramené les Russes à cinq points. Avant de finalement s’imposer sur le score de 85-94. Alors qu’ils auraient pu rentrer dans l’Hexagone avec un matelas très large en vue du match retour prévu au Rhénus mercredi prochain, les Strasbourgeois l’abordent donc avec neuf points d’avance au compteur.

 

Vers un nouvel exploit pour le basket français ?

 

A noter que trois hommes auront particulièrement fait mal aux Russes : Mardy Collins (24 points), Romain Duport (18 points) et Jérémy Leloup (16 points). Grâce à son 4/4 derrière l’arc, ce dernier a grandement participé au très bon pourcentage à trois-points de son équipe (71%). Rodrigue Beaubois (11 points) et Louis Campbell (10 points), ont également atteint le seuil des dix points.

 

Si elle n’a jusqu’ici jamais atteint le stade d’une demi-finale européenne, la SIG est décidée à écrire une nouvelle belle page de son histoire et à réaliser un exploit dont aucune équipe de Pro A ne peut se vanter depuis 2001. Aucun club français n’a en effet réussi à se hisser dans le dernier carré de la deuxième des coupes d’Europe depuis l’épopée de Chalon-sur-Saône.

 

En cas de qualification, Vincent Collet et ses hommes retrouveraient alors Trente ou Milan les 29 mars et 6 avril prochains. Pour continuer à se frayer une place au sein du basket européen…