"LNB"

Pro B: Tariq Kirksay (Fos) qualifié mais comme Bosman

 

Les règlements sont les règlements. Malgré l’insistance de son club, Fos-Provence qui avait interjeté appel auprès de la FFBB, faisant valoir que Tariq Kirksay a été 29 fois sélectionné en équipe de France notamment pour l’Euro 2007, il n’est pas qualifié en tant que Joueur Formé Localement car il ne justifie pas de quatre années en France entre ses 12 et 20 ans.

Le Manceau Terry Tarpey, qui possède le passeport français mais qui a été également formé aux Etats-Unis, est dans la même situation.

Le Franco-Américain évoluera donc cette saison en Pro B en tant que Bosman.

Né le 07/09/1979 à Bronx (New York, USA) – 1.99 m, ailier – Français College : Iona’00 Engagé comme nouveau Contrat Professionnel jusqu’à la fin de la saison

Palmarès : Vainqueur de la Basketball Champions League en 2017 – Champion d’Angola en 2016 Distinction : Sélectionné au All Star Game en décembre 2004 (Paris-Bercy) et décembre 2006 (Paris-Bercy) Equipe Nationale : International Français – A participé au Championnat d’Europe en 2007 (Madrid, Espagne)

Repères carrière : 1996-00 : Iona University (NCAA I) – Non drafté – 2000-01 : Andino La Rioja (Argentine) – 2001 : Bravos de Portuguesa (Venezuela) – 2001-02 : Andino La Rioja (Argentine) puis Besançon (Pro B) – 2002-03 : Rueil (Pro B) – 2003-04 : Bourg-en-Bresse (Pro A) – 2004-07 : Nancy (Pro A) – 2007-09 : Unics Kazan (Russie) – 2009-11 : Cajasol Sevile (Espagne) – 2011-12 : Fabi Shoes Montegranaro (Italie) – 2012-13 : Estudiantes Madrid (Espagne) puis Bucaneros La Guaira (Vénézuela) – 2013-15 : Joventut Badalona (Espagne)- 2015-16 : Primero Agosto (Angola) – 2016- 17 : Primero Agosto (Angola) puis Iberfostar Tenerife (Espagne) puis Bucaneros La Guaira (Vénézuela)

Hervé Coudray (coach Caen et U19) : « Les Espagnols développent du vice que l’on n’a pas forcément dans le championnat espoir »

Comme coach du Caen BC en Pro B, de l’équipe de France U19 à la dernière Coupe du Monde et ancien de l’USO Mondeville du temps de l’Euroleague, de Valenciennes et de l’équipe nationale du Mali, Hervé Coudray porte un regard pluriel sur le basket.

Voici la deuxième partie de l’interview.
Lire la suite »

15e journée de Pro A: deux matches reprogrammés

La LNB a envoyé un communiqué à propos de la programmation de la 15e journée de Pro A:

« Suite aux problématiques de calendrier sur la 15ème Journée de PROA et la 10ème Journée d’Eurocup, la LNB a demandé aux clubs concernés de trouver une date commune pour que la 15ème Journée puisse être disputée avant la fin de la phase aller de la saison régulière.

Les Levallois Metropolitans et l’ASVEL Lyon-Villeurbanne ont trouvé un terrain d’entente.

Devant l’incapacité du Limoges CSP et de la JL Bourg-en-Bresse à se mettre d’accord, la Commission sportive de la LNB a dans un premier temps décidé de fixer la date de la rencontre le 6 janvier 2018. Le Limoges CSP a fait appel de la décision et demandé expressément à ce que la date initiale du 27 décembre 2017 soit maintenue, ce qui a été accepté par la Commission.

En conséquence, la programmation des matchs a été définitivement calée comme suit (sous réserve de diffusion de SFR):

– Limoges CSP / JL Bourg-en-Bresse : mercredi 27 décembre 2017 à 20h0
– Levallois Metropolitans – ASVEL Lyon-Villeurbanne : samedi 6 janvier 2018 à 20h00″

 

Marion Ortis, 25 ans, arbitre de Pro A

Article intéressant dans L’Alsace sur Marion Ortis, 25 ans, qui après la Ligue Féminine et la Pro B a arbitré ce week-end son premier match de Pro A, au Mans pour la venue de Bourg-en-Bresse.

Deux remarques de sa part dont l’une va à l’encontre de certains clichés:

« Avec le recul, je me suis rendu compte que les garçons ont plus de respect pour moi que les filles. Je n’ai jamais ressenti la moindre animosité à mon égard. » Très bien. Malheureusement, elle ajoute: « Je ne peux pas en dire autant du public, parfois très agressif, qu’il faut alors ignorer.»

La jeune arbitre a pu constater que les joueurs de Pro A sont beaucoup plus costauds et athlétiques que ceux de Pro B, surtout quand on a à faire avec Youssoupha Fall et ses 2,21m.

« Je dois compenser mon petit gabarit par une attitude plus ferme, un langage corporel et verbal plus tranchant. Ce n’est pas facile, mais je vais apprendre. » 

L’Alsacienne fait preuve de franchise quand elle avoue:

« Je ne suis pas entièrement satisfaite de ma prestation »« Dans certaines situations, j’aurais dû prendre mes responsabilités et d’autres décisions. J’ai encore du pain sur la planche, j’en suis parfaitement consciente. En attendant, j’ai pris un réel plaisir à siffler ce premier match en Pro A. »

Photo: Basket Store

Après son clash à Gravelines, D.J. Cooper retourne à Monaco !

D.J. Cooper ne sera pas longtemps demeuré en stand by. Après avoir fait une bouderie à Gravelines qui n’a pas eu d’autres choix que de rompre son contrat moyennant finances, le meneur américain a signé à l’AS Monaco club dont il a porté le maillot lors de la saison 2015-16.

« J’ai failli signer en Turquie et puis Monaco m’a contacté« , a t-il indiqué à Nice Matin. « Les offres turques étaient plus intéressantes financièrement mais j’ai décidé que le mieux pour ma carrière était de rejoindre une équipe avec des objectifs importants. Je connais le management de la Roca Team, le coaching staff, je me souviens encore de la façon dont nous avons gagné la Leaders Cup (2016). Sergey Gladyr et Amara Sy ont été de grands équipiers, de même que Kika (Kikanovic) avec qui j’ai joué à Enisey (Russie). C’est pourquoi j’ai décidé de revenir. »

MVP de la Pro A la saison dernière, D.J. Cooper avait assuré 7,2 points, 6,8 passes et 3,2 rebonds avec la Roca Team en 2016.

Hervé Coudray (coach Caen et U19): « Les filles ont plus difficilement confiance en elles »

 

Comme coach du Caen BC en Pro B, de l’équipe de France U19 à la dernière Coupe du Monde et ancien de l’USO Mondeville du temps de l’Euroleague, de Valenciennes et de l’équipe nationale du Mali, Hervé Coudray porte un regard pluriel sur le basket.

L’interview est en deux parties.

Lire la suite »

Chorale de Roanne: Daniel Pérez va quitter la présidence en fin de saison

Président depuis 2014, suite à la relégation de la Chorale de Roanne en Pro B, et alors que le club était financièrement aux abois, Daniel Pérez va quitter son poste à la fin de la saison.

«Je suis redevenu président à la demande du maire de Roanne et président de l’agglomération Yves Nicolin, avec pour mission de remettre le club financièrement à flot. C’est fait et il faut trouver un successeur pour poursuivre l’aventure », a -t-il indiqué au Progrès précisant qu’il restera au conseil d’administration de la Chorale.

 

Ian Mahinmi entre au capital du Rouen Métropole Basket

Ian Mahinmi (2,11m, 30 ans) vient d’investir environ 200 000 euros au Rouen Métropole Basket informe le quotidien Paris-Normandie.

Lire la suite »

Caen: 12 points, 14 rebonds et 4 contres pour Bastien Vautier, 18 ans !

Le Caen BC a vaincu le SLUC Nancy, 88-83, hier soir devant deux milliers de spectateurs. C’est formidable pour un promu face à une équipe qui vient de Pro A. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Normands sont entrés tête baissée dans le match: 29-11 (8e). Ils n’ont bien sûr pas tenu la cadence mais ils ont conservé suffisamment d’avance pour la gagne. La première victoire depuis 20 ans en Pro B pour le CBC.

Des statistiques frappent aux yeux: celles de Bastien Vautier, le pivot de 2,10m, issu du centre de formation… du SLUC. Bastien est en fait prêté au CBC par le club lorrain. Il a réalisé un double double: 12 points à 4/6 aux tirs, 14 rebonds et 4 contres. Dommage qu’il ait fait un vilain 4/10 aux lancers et commis 3 pertes de balle. Son coach Hervé Coudray lui a fait confiance 30 minutes.

Ce qui est remarquable, c’est que Bastien Vautier n’a que 18 ans. Il a fait partie de cette formidable équipe de juniors championne d’Europe en décembre dernier. Il en aura un de plus le 15 novembre. Plus étonnant encore, il a fait ses débuts en Départementale à déjà 14 ans. On imagine que sa marge de progression est encore immense.

Photo: FIBA Europe

Hervé Beddeleem (Gravelines): « Ca a été une erreur de prendre D.J. Cooper »

Après la première victoire de son équipe, hier soir face à Pau, le directeur exécutif du BCM Gravelines-Dunkerque Hervé Beddeleem a répondu comme d’habitude avec franchise et émotion aux journalistes de Buzzer. Il n’est pas fâché que D.J. Cooper ait rompu ses liens avec le club tant sa présence devenait pesante. De plus, le BCM a récupéré une certaine somme d’argent dans la transaction.

« Je suis ravi qu’il soit parti car au vu des quatre matches, il ne nous en a pas fait gagner un au contraire à Boulazac, il nous en a fait perdre. Je ne vais pas taper dessus car il est parti. En plus, on retrouve de la masse salariale et on pourra ajuster cette équipe et conforter Julien Mahé. Même ce soir si on avait perdu, au vu de la réaction de cette équipe, j’étais fier de mes joueurs, de mon staff technique et de mon coach. »

A la question de savoir pourquoi Julien Mahé n’a pas réussi à canaliser le MVP de la saison 2016-17 au contraire d’Eric Bartecheky à Pau, Hervé Beddeleem répond:

« Premièrement, il ne l’a pas repris et d’autre part Bartécheky a un peu plus de métier que Julien (Mahé). Julien c’est sa première année en Pro A. Bartécheky a fait Le Havre, Pau et il réussit là encore mieux au Mans. Je vais être franc avec vous, ça a été une erreur pour le BCM de prendre un MVP avec un jeune coach. Déjà, je pense qu’un coach confirmé aurait déjà du mal à le gérer, encore plus un jeune coach. Mea culpa. On fait des erreurs dans la vie et on en a commis une belle. »

La vidéo est à voir ici.