Category

Jeep® ÉLITE

Au Mans, il est possible de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein lorsqu’il est question d’analyser la saison qui vient de s’achever. D’un côté, les résultats, sans être brillants, n’ont pas été mauvais : 8e de la saison régulière (20 victoires-14 défaites), une élimination au premier tour des playoffs sans avoir à rougir face à l’armada de LDLC Asvel (le futur champion), une place en finale de la Coupe de France, une 4e place de groupe et une élimination en huitièmes de finale de BCL. De l’autre côté, il y a la non-participation à la Disneyland Leaders Cup, des résultats en baisse par rapport à la saison précédente – une seule victoire de moins en saison régulière, certes, mais le titre de champion de France de 2017-18 a semblé bien lointain –, et surtout l’impression que la mayonnaise n’a jamais pris dans un groupe qui a vécu une année bizarre, entre départ abrupt de Demetrius Conger après 9 matchs, rendement sinusoïdal de « Juice » Thompson, investissement à éclipses de Cameron Clark, sans parler de l’énigme Richard Hendrix, qui n’a jamais été résolue. Éric Bartecheky, comme toute l’équipe, attendait certainement mieux d’un pivot au CV d’Euroleague, parfois capable de fulgurances mais semblant généralement perdu sur le terrain, voire en manque total de motivation, au point de se faire supplanter par Wilfried Yeguete dans la rotation.

(suite…)

La soupe à la grimace semble désormais figurer à tous les menus, du côté de Gravelines-Dunkerque. Pensez, pour la troisième année de suite, le BCM termine la saison régulière avec moins de victoires que de défaites (11e avec 16 victoires et 18 défaites en 2018-19), tout cela malgré un budget conséquent (6e de Jeep Élite la saison passée, idem pour la masse salariale) et d’incessants ajustements d’effectif et d’encadrement technique, sans effet notable sur le redressement du club.

(suite…)

Pour son retour en Jeep Elite, la Chorale de Roanne fait un clin d’oeil sympathique et original à son passé:

(suite…)

A la rentrée, le centre de formation du Mans Sarthe Basket comptera trois joueurs issus directement de son travail de prospection au Sénégal. Une nouvelle filière qui peut s’avérer payante.

Par Rodolphe TREHET

(suite…)

Absent pour une trentaine de jours en raison d’une blessure au coude, Kevin Harley sera remplacé par Michael Umeh (1,88m, 34 ans) dans l’effectif boulazacois.

(suite…)

Qu’espérer lorsqu’on se présente sur la ligne de départ de la saison 2018-19 de Jeep Élite avec le 12e budget et la 13e masse salariale ? Eh bien, lorsque le club s’appelle la JDA Dijon, de finir 3e de la saison régulière (23 victoires-11 défaites) à une victoire du deuxième, Monaco, et, en playoffs, de menacer la même Roca Team jusqu’à la dernière seconde du dernier match des demi-finales (78-81) ! Autant dire qu’en Bourgogne, ce n’est pas parce que l’on n’a pas les moyens des « gros » que l’on va s’en laisser compter. Et cela n’a rien de nouveau : hormis la saison 2016-17, achevée sur une médiocre 13e place, cela fait huit ans (depuis son retour en Pro A, en 2011-12) que la JDA termine dans les dix premiers du championnat, avec trois participations aux playoffs à la clé.

(suite…)

Qu’espérer en Jeep Élite lorsque l’on se présente sur la ligne de départ avec le 14e budget et, pire, la 16e masse salariale ? Le maintien, rien de plus sauf concours de circonstances extraordinaire. Et c’est ce que, bon an mal an, le Cholet Basket arrive à réaliser depuis sept saisons. Mais la dernière d’entre-elles a été l’une des plus difficiles à vivre pour les supporters maugeois, tant l’exercice a été agité de soubresauts et tant le maintien a mis du temps à se dessiner (15e avec 11 victoires et 23 défaites, seulement deux victoires d’avance sur le premier relégué, Fos-sur-Mer).

(suite…)

Aujourd’hui lundi c’est le retour à 21h de l’émission Buzzer consacrée au basket sur RMC Sport 2 avec Flora Moussy, Stephen Brun et Frédéric Weis. Quant au programme de la suite de la Coupe du monde sur le groupe Canal+, il sera évidemment connu après le deuxième match du deuxième tour.

(suite…)

“Modeste” club de Jeep Élite qui n’attire pas la lumière, le CCRB a tout même réussi la performance de recruter Blake Schilb et Jimmy Baron l’été dernier. Deux joueurs qui seront toujours dans l’effectif de Cédric Heitz cette saison. Cependant, la formation marnaise a perdu son meilleur marqueur, le numéro un au scoring en Jeep Élite, Devin Ebanks (18,8 points), certes quelque peu croqueur et guère concerné par la défense. Il a été remplacé par Dominique Archie. L’ancien joueur de Varèse saura-t-il avoir le même impact que son prédécesseur ? Pour renforcer sa ligne arrière, Châlons-Reims est également allé faire son marché chez le finaliste de Pro B, Rouen, à qui il a “volé” Jean-Baptiste Maille et Jessie Begarin. Le premier aura à cœur de prouver qu’il a sa place en Jeep Élite après avoir vécu une saison 2017-18 quasiment blanche à Limoges en raison d’une rupture des ligaments croisés du genou. Déjà vu à Nanterre, Nic Moore revient dans l’Hexagone après une saison en Italie. Celui qui n’est pas parvenu à faire l’unanimité dans le 92 parviendra-t-il à donner une meilleure image dans la Marne ? Plusieurs questions se posent sur cet effectif du CRRB qui, après avoir terminé treizième en 2018-19, visera un meilleur résultat cette saison. 

(suite…)

Laurent Legname ne coachera pas la JDA Dijon lors du match de Coupe de France du mardi 17 septembre contre Nanterre 92. L’entraîneur bourguignon a été suspendu par la Commission Juridique, de Discipline et des Règlements de la LNB, suite aux incidents de la rencontre de Jeep Elite du 14 mai entre la JDA Dijon Basket et Le Mans Sarthe Basket.

(suite…)

Depuis son titre de champion de France acquis à la fin de la saison 2016-17, l’Élan Chalon a connu bien des misères. Entre erreurs de recrutement, blessures et déceptions, Jean-Denys Choulet n’a pu empêcher son équipe de progressivement chuter au classement : 10e (16 victoires-18 défaites) en 2017-18 puis 14e (12-22) la saison dernière.

(suite…)

Passé tout près des playoffs pour la deuxième saison consécutive, la JL Bourg confirme chaque année son potentiel sans pour autant concrétiser. Avec dans ses rangs l’un des meilleurs joueurs du championnat en la personne de Zachery Peacock (MVP de Jeep Élite 2017-18), la formation de Savo Vucevic ne voudra pas manquer les phases finales du championnat une troisième fois de suite. Malgré les départs de l’international sénégalais Youssou Ndoye, de Rob Gray ou encore de LaMonte Ulmer, la « Jeu » s’est bien renforcée avec l’une des meilleures évaluations françaises de la saison passée, Pierre Pelos, qui fait son retour au club après avoir explosé à Fos-sur-Mer. Le club de l’Ain pourra également compter sur le vétéran finlandais Jamar Wilson à la mène, sur le scoreur Chris Johnson, déjà aperçu à Gravelines, à l’aile, et sur l’expérimenté Jackie Carmichael, intérieur passé par la Turquie, la Russie ou encore l’Espagne. Sans oublier que les indispensables soldats Zack Wright, Garrett Sim et Maxime Courby sont toujours présents. Tout comme Fréjus Zerbo, qui pourra apporter son poids, sa taille et sa dureté dans la raquette. Playoffs immanquables pour les joueurs de Bourg-en-Bresse ? La concurrence sera rude mais les espoirs sont permis.

(suite…)

Le président de la Ligue Nationale, Alain Béral, répond sur le site de la LNB aux critiques du Syndicat des Basketteurs (SNB) qui reproche à l’instance de refuser toute discussion et proposition émises par ses soins en ce qui concerne la trêve de Noël.

(suite…)

Le Boulazac Basket Dordogne (BBD) a été l’une des bonnes surprises de la dernière saison de Jeep Élite. Sauvé de la relégation sur tapis vert (l’accession de Blois ayant été refusée faute d’un centre de formation agréé) suite à sa 17e place (12 victoires-22 défaites) à l’issue de l’exercice 2017-18, l’équipe périgourdine a largement surpassé les espérances de son encadrement. Là où le directeur sportif Claude Bergeaud et le coach Thomas Andrieux s’intéressaient avant tout au maintien, les joueurs aux couleurs des « quatre Périgord » ont fait bien mieux : ils ont lutté presque jusqu’à la fin de la saison régulière pour une place en playoffs, terminant l’exercice à une belle 10e place, avec un bilan équilibré de 17 victoires pour autant de défaites.

(suite…)

Depuis mercredi, c’est la rentrée de la Jeep Elite sur BasketEurope avec le désormais traditionnel GUIDE DE LA SAISON 2019-20.

(suite…)

L’ESSM Le Portel a annoncé la signature du big man, Thomas Smallwood (2,13m, 110kg, 24 ans).

(suite…)