"ProA"

Spécial Salaires – Limoges: Un recrutement français réussi

BasketEurope.com offre à ses abonnés en exclusivité les salaires de tous les joueurs de Pro A, équipe par équipe. Voici le Limoges Cercle Saint-Pierre.

On peut déjà écrire que le recrutement 2017-18 du Limoges CSP est une réussite, surtout côté français.

Lire la suite »

Vidéo: A la découverte de Ludovic Beyhurst, meneur d’1,72m et 18 ans de la SIG

 

SIGTV nous emmène dans ce grand format à la découverture du meneur de poche Ludovic Beyhurst (1,72m, 18 ans), qui s’est vu confier 51 minutes de temps de jeu par Vincent Collet depuis le début de saison.

 

Sans Tim Blue, Antibes a fait de la résistance à Monaco

 

Sans leur vigie dans la peinture, Tim Blue, les Antibois auraient pu prendre une raclée à Gaston-Médecin face à la Roca Team. Ce ne fut pas le cas. Les Sharks se sont toujours montrés à la hauteur du derby pour s’incliner finalement de huit points (84-76).

Côté vainqueur, Paul Lacombe (18 points à 8/11 aux tirs et 6 rebonds) et Amara Sy (17 points) ont été impeccables avec les Américains Christopher Evans (10 points et 6 rebonds) et Aaron Craft (10 points et 4 passes).

Dans le camp des vaincus, c’est le Béninois Mouphtaou Yarou qui a été le plus en vue (18 points à 7/11 aux tirs et 6 rebonds). Ali Traore n’a pas profité de l’absence de Tim Blue ne se voyant confier que 15 minutes pour 2 points.

«  Antibes a très bien joué, même sans Tim Blue », a commenté en conférence de presse le coach de l’ASM Zvezdan Mitrovic. « Trois jours après la Lituanie, on a pu contrôler ce derby et on termine sans blessé. Notre capitaine Amara Sy a été exemplaire, il a montré la voie dans les moments difficiles. Tout le monde a apporté sa pierre. Il faut bien défendre face à Antibes, sinon c’est une équipe qui peut vous punir.  ».

Quant au coach antibois Julien Espinosa, il a voulu positiver:

« Je félicite mes joueurs, ils n’ont pas baissé le regard . On a montré de l’orgueil et du caractère. A un moment, Monaco a trouvé des solutions à notre plan offensif, avec Craft, Robinson… Sans Tim Blue c’est compliqué. Paul Lacombe a énormément plongé dans les intervalles. Amara Sy nous fait très mal à l’intérieur. On a trop porté la balle parfois. Monaco n’est pas leader par hasard. Il y a beaucoup de travail ».

Photo: Amara Sy (ASM)

L’action de la semaine: le buzzer beater du Choletais Jonathan Rousselle

C’est l’action du match Cholet-Gravelines, celle de la Semaine et elle sera candidate à l’action de la Saison.

Alors que les deux équipes étaient à égalité (74-74) et qu’il a pris les affaires en mains dès le rebond défensif sur un tir raté de Quentin Serron, Jonatan Rousselle a réussi un tir primé plein de sang froid après avoir hypnotisé son vis à vis et fait un step back. Ficelle. Du grand art.

« Sur mon dernier shoot, je regarde le chrono, on est à égalité », a t-il commenté en conférence de presse. « Je sais qu’on n’a pas de pression. Je n’ai pas été à la hauteur dans ce match. Je pensais à mes shoots ratés, ce qui m’a chagriné. Les coéquipiers savaient que j’allais le prendre. Ils avaient confiance en moi, ont fait un bel écran. C’est un match d’hommes. Gravelines défend super bien. On n’a rien eu de ce qu’on voulait. En défense on s’est adapté partout. En deuxième mi-temps, on a plus été dans le combat. Les gars du secteur intérieur, c’est eux qui nous ramènent dans le match. Ce soir on passe par un petit trou. C’est bien quand le scénario s’inverse. Le coach voulait qu’on fasse un grand match. On a répondu présent dans l’impact, c’est ce qu’il faut retenir. C’est un match référence, pas dans le contenu, mais dans le résultat et l’état d’esprit »

Cholet Basket remonte au classement et n’est plus qu’à une victoire du BCM.

Photo: CB

 

 
 
 

Vidéo: les highlights de Limoges-Le Mans

Le Limoges CSP a pris seul la deuxième place du classement de la Pro A en venant à bout du Mans, 74-70.

Emmenés par un Chris Lofton de gala (25 points à 5/7 à trois-points), qui sera probablement prolongé jusqu’à la fin de saison, les Manceaux ont pourtant mené l’essentiel du match mais cédé dans les dernières minutes face à un Danny Gipson très incisif (16 points à 4/4 à trois-points) et un Mam Jateih (16 points et 6 rebonds) pas effrayé par la présence de Youssoupha Fall (12 points et 7 rebonds) qui bizarrement resta sur le banc dans le money time.

Avec 5 défaites lors des 7 derniers matchs, le MSB est rentré dans le rang alors que Limoges, déjà qualifié pour le top 16 de l’Eurocup, parvient à être compétitif sur les deux tableaux.

« Cette victoire-ci est la conséquence de tous nos efforts de début de saison », a commenté Mam Jaiteh. « On a commencé le championnat difficilement. On a un nouveau groupe qui avance, semaine après semaine. Toute cette solidarité emmagasinée, tout ce coeur et ce public fantastique, ça donne de tels résultats. Avec un tel état d’esprit, le sport devient magique. »

Le résumé SFR du match est ici.

 

Jean-Denys Choulet : « On a des choses à régler entre nous »

Après avoir tenu tête en première mi-temps malgré des problèmes au rebond, Chalon a craqué dans les vingt dernières minutes et a laissé échapper la victoire face à Nanterre (93-82).
Lire la suite »

Levallois se donne de l’air, Boris Diaw réussit un triple double

On se doutait que Boris Diaw allait marquer son passage en Pro A en réalisant un triple double. C’est fait ! Profitant de la venue de Châlons-Reims à Marcel Cerdan, le capitaine des Bleus a réussi un match ultra complet: 19 points à 8/12 aux tirs, 10 rebonds et 10 passes ! Des chiffres qui lui ont permis d’obtenir 33 d’évaluation en 35 minutes.

Boris Diaw a emmené son équipe a un précieux succès (94-84) qui lui permet de respirer une bouffe bouffée d’oxygène, s’éloignant des deux dernières places fatidiques d’autant que dans le même temps Chalon a chuté à Nanterre (82-93).

Photo: Eurocup

Spécial Salaires – Lyon-Villeurbanne : Les numéros 1

BasketEurope.com offre à ses abonnés en exclusivité les salaires de tous les joueurs de Pro A, équipe par équipe. Voici l’Association Sportive Villeurbanne Eveil Lyonnais.

L’ASVEL propose quelques-uns des meilleurs salaires de Pro A et 10 salaires à au moins 100 000 euros. Une exception à découvrir…

Lire la suite »

Strasbourg: Louis Labeyrie en mode MVP

13 rebonds, 23 points, Louis Labeyrie était en mode MVP hier soir au Portel. D’autant que le Strasbourgeois a fait mouche trois fois sur quatre derrière la ligne à 6,75m.

Vincent Collet ne peut évidemment qu’être satisfait de son intérieur en club comme en équipe de France. Il l’a confirmé en conférence de presse:

« Il y a eu des choses assez incroyables entre Frank Hassel et Louis ce soir: de la grande qualité dans les tirs extérieurs et intérieurs. Après son 2/3 contre Cholet il marque trois paniers à trois points ce soir. Clairement j’espère que ça va continuer pour lui. Clairement c’est de la réussite qui nous fait beaucoup de bien. Il nous maintient et cette adresse était importante pour contre balancer celle de Begarin par exemple. Nous n’avions tiré qu’à quatre reprise de loin en 1ère période. Ce n’était pas suffisant. La défense gluante du Portel nécessite que l’on tente un peu plus, même si l’objectif 1er était de mettre la balle à l’intérieur. Il n’y a pas eu assez d’alternance en 1ère mi-temps. Il y en a eu d’avantage en 2ème période. Je tiens à dire également que nous avons joué dans une ambiance magnifique. Je l’avais déjà dit l’année dernière, tous les acteurs du jeu préfèrent jouer dans ce type d’ambiance« .
En moyenne, Louis Labeyrie frôle le double double (14,7 points et 9,1 rebonds) et il en est à 7/10 à trois-points sur les cinq derniers matches.
Photo: FIBA Europe

Eric Girard: « Je suis très inquiet de la performance de Benoît Mangin »

Quatrième défaite de rang de l’ESSM Le Portel, qui présente un bilan de 5 victoires et 8 défaites et qui se laisse glisser vers le bas du tableau. Hier soir les Portelois ont toujours été en course face à une solide équipe de Strasbourg animée par un Louis Labeyrie qui fait toujours aussi mal à l’intérieur (23 points, 13 rebonds, 33 d’évaluation). Ils n’ont cédé qu’en fin de match, 75-80.

«  Malgré la défaite, je suis très fier du match de mon équipe face à un candidat au titre  » a commenté le coach Eric Girard en conférence de presse, propos rapportés par La Voix du Nord. «  Ce soir, il nous a manqué un meneur de jeu capable de créer quand l’équipe est en difficulté pour scorer. Je suis très inquiet de la performance de Benoît (Mangin, ndlr). On ne peut pas avoir d’ambition sans une performance de notre meneur titulaire. Même si Trae (Golden, ndlr) prend la mène avec efficacité par séquence, il ne peut pas tout faire. Nous devons trouver des solutions et nous ferons tous les efforts pour que Benoit redevienne le joueur qu’il a été. C’est une passe difficile et nous devons nous serrer les coudes. Toutes les équipes disent que nous jouons bien, mais il faut gagner.  »

Avant de souffrir du pied, Benoît Mangin avait notamment été efficace pour emmener l’ESSM au deuxième tour de la FIBA Europe Cup (7,0 points, 3,7 passes en 27 minutes dans la compétition). Hier, il a été fantomatique (-3 d’évaluation en 10 minutes). L’équipe porteloise paye aussi peut-être le fait d’être engagée sur deux tableaux ce qui demande des effectifs plus musclés.

Photo: FIBA Europe