Category

Une

En s’imposant lors de la grande finale de l’Euroleague face au Fenerbahçe, le CSKA Moscou vient d’être sacré champion d’Europe !

C’est au bout du suspense et après une prolongation que la troupe de Dimitris Itoudis s’est imposée 101 à 96 face aux hommes du légendaire Zeljko Obradovic.

Pourtant très mal embarqué dans ce match, le Fener a compté jusqu’à une vingtaine de point de retard entre le deuxième et le quatrième quart-temps avant de revenir entièrement à hauteur du club moscovite dans les sept dernières minutes de la rencontre, comptant même jusqu’à un point d’avance à moins de vingt secondes de la sirène finale. Résultat, prolongation dans la Mercedes Benz Arena de Berlin qui s’est conclue par la victoire CSKA Moscou.

Encore au top de sa forme ce dimanche soir, Nando De Colo a été élu MVP de ce Final Four 2016 en compilant 26 points (54,8% de réussite), 5,5 passes décisives et 2 interceptions de moyenne par match entre la demi-finale et la finale.

A noter que dans le match pour la troisième place, c’est le Lokomotiv Kuban qui s’est imposé 85 à 75 face à Vitoria.

Dans la deuxième demi-finale de l’Euroleague c’est le Fenerbahçe qui s’est imposé vendredi soir face à Vitoria.

L’équipe turque a pris le meilleur face aux Espagnols en remportant le match après prolongation 88 à 77 à Berlin.

La formation d’Istanbul devient ainsi le premier club turc à atteindre la finale de la prestigieuse compétition européenne. Les coéquipiers de Bogdan Bogdanovic (20 points) rencontreront les Russes du CSKA Moscou dimanche pour la finale.

Retrouvez les statistiques de la rencontre ici.

En maîtrisant son sujet presque de bout en bout (23-12, 47-37, 68-59, 88-81) avant de douter dans les trois dernières minutes de la rencontre face au Lokomotiv Kuban Krasnodar, le CSKA Moscou accède à la finale de l’Euroleague.

Crédit photo: Euroleague
Crédit photo: Euroleague

Grâce à notamment un Nando De Colo des grands soirs qui a mené son équipe vers la victoire, qui n’a pas tremblé sur la ligne des lancers francs dans les dernières secondes de la rencontre (2/2) et qui a compilé 30 points, 3 rebonds et 4 passes décisives en 33 minutes de jeu et une évaluation finale de 30, le club moscovite va enfin disputer la finale de l’Euroleague après s’être incliné en demi-finale lors des trois éditions précédentes.

Du côté du Krasnodar, Malcolm Delaney n’a pas démérité en inscrivant 26 points et en délivrant 4 passes décisives. Malgré cela, il n’a pas réussi à mettre son équipe sur le chemin de la victoire. Rappelons que c’était la première fois de son histoire que le Lokomotiv Kuban participait au Final Four de l’Euroleague.

Il ne reste plus qu’à savoir qui du Fenerbahce ou de Vitoria va remporter la deuxième demi-finale et va être opposer au CSKA Moscou en finale de la C1 qui aura lieu ce dimanche 15 mai.

 

Grosse surprise hier à Neder où le Brussels a éliminé le Spirou de Charleroi sur le score de 90-67 ! Les Carolos, deuxième de la saison régulière, sortent par la petite porte. Dans les autres séries, la logique a été respectée avec les qualifications d’Ostende, Alost et Limburg.

Pour les premiers playoffs de son histoire, le Brussels a fait fort ! Les hommes de Serge Crevecoeur ont éliminé le Spirou de Charleroi. Après s’être imposé après deux prolongations mardi, les Bruxellois ont continué leur bonne série à domicile (2 défaites seulement) et écartent Charleroi de la course au titre grâce notamment à Donald Sims (26 points) et Julian Gamble (17 points, 12 rebonds).

crédit photo : page FB Brussels https://www.facebook.com/BrusselsBasket/?fref=ts
Donald Sims. Crédit photo : page FB Brussels https://www.facebook.com/BrusselsBasket/?fref=ts

Pascal Angillis, coach de Charleroi, ne se débinait pas : « On a vu que le Brussels était une équipe plus équilibrée et soudée. En saison, le Brussels nous a toujours posé problème et cela s’est encore montré aujourd’hui ». Serge Crevecoeur mettait lui l’accent sur le collectif « C’est l’histoire d’un groupe qui vit très bien ensemble, il y a une vraie osmose et amitié à tous les échelons du club ».

30 ans après les derniers playoffs d’un club bruxellois, le public a répondu présent. « La façon dont ils nous portent est incroyable. On est sur un nuage ici, on n’a perdu que deux fois à domicile sur toute la saison » ajoute l’entraîneur bruxellois. Dont une fois contre Alost, l’adversaire des Bruxellois au prochain tour. « On devra faire des ajustements techniques et tactiques. Le match-up nous est plus défavorable, à nous d’apporter des solutions » conclut-il.

Dans les autres matchs, la tête de série s’est également imposée en deux manches. Ostende a été accroché une mi-temps par Liège avant de placer un 6-34 dévastateur dans le troisième quart. Dernier représentant wallon, Mons n’a rien pu faire pour forcer la belle à Alost tandis que Limburg s’est imposé d’un petit point contre Anvers pour boucler la série.

Les demi-finales opposeront donc, au meilleur des cinq manches, Ostende à Limburg et Alost au Brussels. Premiers matchs les 18 et 19 mai.

Quelques heures seulement après l’intérieur Tim Blue, Antibes vient de prolonger un autre joueur de son effectif. Le club azuréen annonce que le meneur de jeu américain Will Solomon (1,87 m, 37 ans) rempile pour une saison supplémentaire avec les Sharks.

Arrivé à Antibes fin novembre 2013, l’expérimenté poste 1 vivra donc une quatrième saison au sein de l’équipe des Alpes-Maritimes.

Auteur cette année de 11,4 points à 41,6 % aux tirs, 2,8 rebonds et 3,7 passes décisives pour 10,4 d’évaluation en 29 minutes sur 32 matchs de championnat, l’ancien joueur du renommé Maccabi Tel Aviv (Israël) était le deuxième marqueur du groupe de Julien Espinosa derrière son compatriote Tim Blue.

Avec lui, Antibes, promu dans cet exercice 2015/2016 dans l’élite, a obtenu son maintien en terminant à la douzième place (14 victoires pour 20 défaites) au classement Pro A.

Voilà une bonne nouvelle pour Antibes et tous ses supporteurs. Au club depuis 2012 et sous contrat jusqu’en 2017, l’Américain Tim Blue (2,05 m, 31 ans) vient de prolonger avec la formation azuréenne pour une saison supplémentaire indique le site officiel du club. Le fidèle intérieur est donc lié jusqu’en 2018 avec les Sharks.

Cette saison en Pro A, le gaucher aux dreadlocks a tourné à 16,4 points à 54,7% aux tirs, 5,6 rebonds et 2,8 passes décisives pour 16,8 d’évaluation en 30 minutes sur 33 matchs de championnat. Leader statistique du groupe de Julien Espinosa, le natif de Palm Beach Gardens a grandement aidé le promu antibois à décrocher une douzième place au classement (14 victoires pour 20 défaites) synonyme de maintien dans l’élite pour la saison prochaine.

Véritable assurance tous risques à son poste, le Floridien a même été encore meilleur que lors de son premier passage en Pro A (14 d’évaluation en moyenne en 2013/2014).

Élu meilleur joueur du mois de décembre en Pro A, deuxième marqueur de la division derrière le meneur palois Michael Thompson et sélectionné pour le dernier All-Star Game de la Ligue Nationale de Basket, Tim Blue est en train d’écrire l’histoire avec Antibes.

Il est le premier français de l’histoire à réaliser cet exploit, Nando De Colo (1,95m, 28 ans) vient d’être nommé MVP de l’Euroleague !

En effet, le meneur formé à Cholet qui a déjà gagné sa place dans le cinq idéal de la saison en C1 et qui a été sacré meilleur marqueur de cette dernière vient, maintenant, de recevoir le trophée du meilleur joueur de la saison de la plus grande compétition européenne de basketball. En vingt-cinq rencontres avec le CSKA Moscou, pendant la saison régulière d’Euroleague, l’international français assurait 18,9 points, 3,6 rebonds et 4,9 passes décisives de moyenne pour une évaluation de 24.

Le Final Four de l’Euroleague se déroulera du 13 au 15 mai prochain à Berlin avec la présence du Fenerbahce Istanbul (Turquie), du CSKA Moscou (Russie), de la Laboral Kutxa Vitoria Gasteiz (Espagne) et du Lokomotiv Kuban (Russie). La première demi-finale donnera lieu à un duel russo-russe tandis que la deuxième demi-finale opposera le club espagnol au club turc.

Cette saison, l’événement va être retransmis sur pratiquement soixante-treize chaînes et à travers deux cents pays différents, un record pour les finales de la C1. Al Jazeera retransmet déjà l’Euroleague dans vingt-deux pays entre le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, SkyMEx s’occupera de la diffusion au Mexique ainsi que dans sept autres pays de l’Amérique Centrale. Sport Klub’s diffusera dans sept pays de l’Ex-Yougoslavie. En Chine il y aura onze diffuseurs avec notamment CCTV 5, Liaoning TV et LETV qui sont tous de retour après les très belles audiences de l’année passée. A travers Setanta Afrique et SUPERSPORT Afrique, Fox emmétra dans presque cinquante pays en Afrique. Eurosport Asie sera le diffuseur pour toute l’Asie du Sud, l’Océanie et le Sud du Pacifique. Enfin, Sport 24 diffusera l’événement dans les avions et dans les bateaux de croisière.

En effet Final Four sera également disponible virtuellement dans le monde entier grâce à des liens pour le regarder depuis les avions et les bateaux, ce qui pourra donc rendre les matchs visibles à travers les six continents.

Nous sommes fiers qu’encore une fois le Final Four pourra être suivi en direct depuis les quatre coins de la planète grâce à nos partenaires télévisuels. Cela montre que la Turkish Airlines Euroleague est une véritable marque de basketball qui possède des fans dans le monde entier et qui en attire des nouveaux chaque année, a déclaré Andrea Bassani, le Directeur des droits TV pour l’Euroleague.

Arrivé à l’Orléans Loiret Basket en 2013, Kyle McAlarney (1,85 m, 28 ans) vient de prolonger son contrat avec la formation de Pro A pour deux saisons supplémentaires. L’Américain est donc lié avec le club jusqu’en 2018.

Possédant un fort Q.I basket, ce faux meneur, excellent shooteur (47,6 % à trois points, deuxième de la Pro A) est un homme de base de l’équipe orléanaise. Systématiquement au-dessus des 11 points de moyenne depuis son arrivée dans le Loiret, le natif de Staten Island a compilé cette année 11,8 points à 50,5% aux tirs, 1,7 rebond et 3 passes décisives pour 11,4 d’évaluation en 30 minutes sur 34 matchs de championnat avec une fin de saison de haut standing (25 d’évaluation contre Nancy, 27 contre Cholet).

En France depuis 2011, champion de France Pro B en 2012 avec Limoges, l’ancien chouchou de Beaublanc poursuit donc sa carrière dans l’Hexagone.

Pour voir toutes les photos du match de la JDA Dijon contre Orléans, rendez-vous ici.

Un nouveau joueur au Portel. La formation pas-de-calaisienne annonce le renfort de Mohamed Kone (2,11 m, 35 ans) jusqu’à la fin de la saison.

Image : ESSM Le Portel

Le pivot arrive du Qatar où il tournait à une moyenne de 14 points, 12,6 rebonds et 1,8 passe en 32 minutes sur 20 matchs de championnat avec le Al Sadd Sports Club Doha.

Joueur expérimenté, le Franco-Ivoirien évoluait en Pro B la saison dernière. Engagé par Aix-Maurienne pour remplacer l’Etats-Unien Warren Carter, le natif d’Abidjan avait compilé 8,8 points à 41,2%, 8 rebonds et 0,9 passe décisive pour 10,9 d’évaluation en 17 minutes sur 17 rencontres de Pro B. Avec lui l’AMSB a connu 9 victoires sans pour autant pouvoir éviter la relégation en Nationale 1.

Passé par la Pro A (Chalon-sur-Saône et Roanne), mais aussi la Turquie, l’Espagne, l’Iran et le Liban, l’ancien savoyard apportera tout son savoir à l’ESSM actuellement sixième de la Pro B et en course pour les playoffs d’accession en Pro A.

À travers un communiqué, l’Union Jeanne d’Arc Phalange Quimper 29 annonce la prolongation de contrat de son entraîneur Laurent Foirest pour les trois prochaines saisons.

Arrivé sur le banc de la formation de Nationale 1 fin décembre pour prendre la suite d’Hugues Occansey écarté après un début de saison compliqué (cinq victoires pour neuf défaites), le technicien marseillais a redressé le navire breton avec un bilan comptable largement positif de 13 victoires pour 6 défaites depuis sa prise de fonction permettant à l’UJAP de retrouver des couleurs et de terminer à la neuvième place au classement final (18 victoires pour 16 défaites) de NM1. Une vraie réussite pour sa première saison en tant que coach principal.

Disposant pleinement de la confiance de son président Bernard Kervarec, le médaillé d’argent aux Jeux Olympique de Sydney 2000 va maintenant pouvoir travailler sereinement avec pour objectif d’emmener l’équipe du Finistère en playoffs.

Après avoir appris le forfait de Batum, Fournier et Mahinmi pour le TQO, nous apprenons maintenant qu’à l’inverse de ces trois-là, Nando De Colo (1,95m, 28 ans) sera bien présent pour tenter d’offrir les JO à l’équipe de France.

Alors que l’ancien choletais joue actuellement le meilleur basket de sa carrière au CSKA Moscou, ayant notamment été nommé meilleur marqueur de l’Euroleague, ce sera un atout de taille pour les Bleus dans leur quête aux Jeux Olympiques.

Leur agent Bouna Ndiaye a annoncé la mauvaise nouvelle ce dimanche dans l’émission Stade 2, Nicolas Batum, Evan Fournier et Ian Mahinmi ne participeront pas au TQO qui se tiendra du 5 au 10 juillet à Manille. Nous le redoutions et ça vient de se confirmer, nous devrons nous passer de trois éléments forts de la sélection française.

Les trois français qui seront free agents cet été, se verront dans l’obligation de rester aux Etats-Unis pour signer leur nouveau contrat. Ils rejoignent donc Rudy Gobert sur la liste des absents pour le tournoi préolympique.

Néanmoins, à l’instar de Gobzilla, Batum, Fournier et Mahinmi seront présents pour les JO si le sélectionneur Vincent Collet fait appel à eux.

Quatrième au classement Pro B et en route pour les playoffs, l’équipe de Bourg-en-Bresse vient de se renforcer avec un nouveau joueur. Le club de l’Ain annonce le recrutement de l’Américain Sean Marshall (1,98 m, 31 ans) jusqu’à la fin de la saison.

Capable de jouer poste 2 comme de tenir le poste 3, le natif de Rialto apportera à la JL du physique, du scoring et également de l’agressivité des deux cotés du terrain. De quoi permettre à la formation du président Julien Desbottes de se donner encore plus les moyens de retrouver l’élite lors des séries éliminatoires.

Loin d’être un inconnu en France, le Californien a été vu à deux reprises en Pro A. Élément de la JDA Dijon lors de l’exercice 2009/2010 (14,7 points, 4,2 rebonds et 1,9 passe en 29 matchs), il était revenu en Bourgogne lors de la campagne 2011/2012 avec un peu moins de réussite (11,7 points, 2,8 rebonds et 2,2 passes).
Formé durant quatre ans à Boston College et professionnel depuis 2007, l’ailier avait lancé sa carrière en Turquie (Pınar Karşıyaka). Habitué de la ligue turque (Aliağa Petkim, Erdemirspor,Trabzonspor) il a aussi connu la D-League et les Emirats Arabes Unis.

Sans club en ce début d’exercice 2015/2016, il avait rejoint les Westchester Knicks (D-League) début novembre avant de signer en Allemagne au mois de janvier dernier au sein du Telekom Baskets Bonn (12,6 points en 27 minutes sur 16 rencontres de championnat).

Avec cette arrivée, l’entraîneur bressan Christophe Denis disposera de cinq Américains sous contrat (Taylor, Peacock, Asbury, Cuffee, Marshall) et devra donc faire un choix, le règlement n’autorisant qu’un maximum de trois joueurs non formés localement (non-JFL) sur la feuille de match.

Alors que la guerre entre la FIBA et l’Euroleague continue de faire rage dans le monde du basketball, les deux partis se sont rencontré mardi 3 mai à Munich. Les deux organisations sembleraient vouloir, finalement, trouver un arrangement même si cette réunion s’est terminée sans avoir donné suite à un quelconque accord. Selon Sportando, voici les demandes qu’aurait faite la FIBA à l’Euroleague à travers une lettre:

  • L’ECA organisera l’Euroleague comme étant la C1. Les onze clubs déjà titulaire de la Licence-A pourront la conserver. Une place en C1 sera garantie pour le vainqueur de la Basketball Champion’s League (dans le cas d’une Euroleague à seize clubs). Plus de places pourraient être  garanties pour la BCL dépendamment de l’extension de l’Euroleague, par exemple, quatre spots seront disponibles dans le cas d’une formule à vingt-quatre clubs.
  • Le BCLSA organisera la BCL comme étant la C2. Afin de participer à cette compétition, le principe fondamental sera le classement dans la ligue domestique du club (type Pro A pour la SIG). L’objectif de cette BCL est de garder un haut niveau de jeu pour les clubs qui ne font pas partie de ceux pouvant jouer en C1.
  •  La FIBA Europe organisera la FIBA Europe Cup (FEC) comme étant la C3.
  • Le calendrier de ces compétitions respectera le calendrier des différentes ligues (aucun match de C1, C2 ou C3 le week-end) ainsi que le calendrier international. La FIBA et la FIBA Europe sont prêtes à discuter afin d’alléger les calendriers dans le but d’éviter tout problème de planning en particulier pour le mois de novembre et le mois de février.
  • Tous les clubs participant à une compétition européenne devront laisser leurs joueurs partir en équipe nationale, toujours selon la réglementation actuelle.
  • La FIBA, la FIBA Europe et toutes les fédérations membres, proposeront une assurance adéquate pour les joueurs, européens ou non, lorsqu’ils seront en sélection nationale.
  • L’ECA mettrait en place une cagnotte afin de développer la C2 et la C3. Le montant exact reste encore à déterminé.
  • Nous somme prêts à accepter le fonctionnement de l’ECA en engagement avec l’IMG qui propose la présence de 16 clubs en Euroleague pour la saison 2016-2017 mais qui pourrait exiger une expansion jusqu’à 24 clubs.
  • Nous exprimons notre désaccord envers la proposition de l’ECA qui était “d’environ 40 clubs” en C1 et C2 ce qui n’irait pas du tout avec la manière dont nous voyons cette collaboration.

Meilleur marqueur de la prestigieuse Euroleague avec une moyenne de 18,9 points par match, le français Nando De Colo (1,95 m, 28 ans) a été élu dans le meilleur cinq de la saison 2015/2016.

Élément essentiel du renommé CSKA Moscou, l’Arrageois s’affirme comme l’un des meilleurs joueurs du Vieux Continent avec le club russe qui disputera le Final Four de la C1 du 13 au 15 mai prochain.

Le meilleur cinq de la saison en Euroleague :

Malcolm Delaney (Lokomotiv Kuban Krasnodar)
Nando De Colo (CSKA Moscou)
Milos Teodosic (CSKA Moscou)
Jan Vesely (Fenerbahce Istanbul)
Ioannis Bourousis (Laboral Kutxa Vitoria Gasteiz)