Euroleague: L’ASVEL a longtemps crû dans son étoile

Sacha RUTARD
0

Grâce à son duo formé de Antoine Diot (17 points, 6 passes) et Livio Jean-Charles (20 points, l’ASVEL a longtemps fait jeu égal avec Valence avant de céder pour la troisième fois à l’extérieur (81-72).

Les champions de France ont été très maladroits à trois-points (8/16), ont une fois de plus souffert d’un relai efficace au poste de meneur de jeu en raison d’un fantomatique Jordan Taylor qui n’est apparu que 4 minutes pour faire 3 fautes alors que son vis à vis espagnol Quino Colom a à au contraire fait étalage de sa classe (9 points, 6 passes). L’intérieur monténégrin Bojan Dubljevic (2,05m, 28 ans, 13 points, 8 rebonds) étant comme souvent très solide. Dommage car Valence n’était pas hier soir hors de portée.

“Je pense que c’était un match intéressant, nous avons fait un bon effort et essayé de contrôler le match. Mais au final, je pense que la clé était au rebond. Au dernier quart-temps, Valence a eu un avantage de 13-2. C’est très difficile de rivaliser dans ces conditions. Ils étaient plus agressifs, mais je ne suis pas déçu. Je pense que nous avons joué un bon match. Antoine Diot est un acteur très important pour nous. Ce soir, nous avions Antoine et un jeune homme de 17 ans (Matthew Strazel) au poste de meneur et il nous a beaucoup aidés. C’était presque comme un match à domicile pour lui ce soir !”, a commenté Zvezdan Mitrovic évoquant les applaudissements qui ont salué le retour d’Antoine Diot dans son ancien club.

Le coach de Valence, Jaume Ponsarnau, pouvait souffler avec ce premier succès de la saison:

«Ce fut un match difficile pour nous. L’ASVEL est une équipe difficile, c’est dur de jouer contre leur défense car ils mettent beaucoup de vitesse. En première mi-temps, nous n’avons pas trouvé les meilleures solutions pour les faire déjouer. Notre défense a également commis beaucoup de petites erreurs, mais en seconde période, nous avons progressé dans toutes les domaines. Nous avons trouvé de l’énergie et du rythme, et au dernier quart-temps, le travail de nos meneurs a été très bon à ce moment-là. La connexion entre Quino et Dubli était spéciale. ”

En 6 matches d’Euroleague, Jordan Taylor tourne à 5 points et 2,5 d’évaluation. Cela peut-il continuer plus longtemps ?

Photo: Antoine Diot (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juin 2020
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements