Eurobasket Groupe D

BELGIQUE

Axel Hervelle blessé, la Belgique a pris un gros coup sur la tête avant le début de l’Euro. Didier Mbenga a finalement été rappelé mais nos voisins ont perdu leur arme offensive la plus fiable, et un patron sur le terrain. Pour autant, leurs chances de se qualifier pour le second tour ne se sont pas totalement envolées. L’équipe possède encore assez de talent (Tomas Van Den Spiegel, Dimitri Wauters, Sam Van Rossom…) pour s’offrir un parcours honorable.

La star

Tomas Van Den Spiegel. Le pivot de l’Olimpia Milan n’est plus tout jeune (33 ans) mais il a encore ce qu’il faut pour peser sur un match. Ce défenseur a beaucoup voyagé, et beaucoup gagné. C’est lui qui doit donner le « la » pour son équipe.

Effectif

Roel Moors (1,86 m), Jorn Steinbach (1,80 m), Jonathan Tabu (1,90 m), Sam Van Rossom (1,88 m), Marcus Faison (1,96 m), Dimitri Lauwers (1,87 m), Guy Muya (1,99 m), Randy Oveneke (1,99 m), Christophe Beghin (2,07 m), Didier Mbenga (2,14 m), Maxime de Zeeuw (2,05 m), Tomas Van Den Spiegel (2,14 m).

Derniers matches de préparation

vs Bosnie : 81-55 ; vs France : 44-74

BULGARIE

Sans doute l’équipe la plus faible du groupe. La Bulgarie a eu une préparation compliquée avec peu de victoires et pas mal de difficultés à tenir le rythme face à des équipes mieux armées. Ce serait un exploit qu’elle passe ce premier tour.

La star

Earl Rowland. Le futur joueur de Malaga devra enchaîner les grosses performances s’il veut que la Bulgarie s’en sorte. Lors du dernier Euro, en 2009, il avait été le joueur qui passait le plus de temps sur le parquet. Ce devrait encore être le cas, tant la Bulgarie manque d’arguments à côté.

Effectif

Earl Rowland (1,85 m), Asen Velikov (,88 m), Bozhidar Avramov (1,98 m), Zlatin Georgiev (1,96 m), Chavdar Kostov (1,95 m), Pavel Marinov (1,97 m), Filip Videnov (1,94 m), Tencho Banev (2,09 m), Dejan Ivanov (2,05 m), Kaloyan Ivanov (2,05 m), Nikolay Varbanov (2,08 m), Alexandar Yanev (2,03 m).

Derniers matches de préparation

vs Italie : 71-74 ; vs Grèce : 67-101

GÉORGIE

Difficile de juger ce dont est capable cette équipe. Le mélange est intéressant (naturalisations de Marquez Haynes et Taurean Green aidant), mais la sauce a visiblement du mal à prendre. Pourtant, Zaza Pachulia, des Atlanta Hawks, fut impérial lors des matchs amicaux. Le pivot du Panathinaikos, Giorgi Shermadini, et l’ancien cauchemar des Nuggets, Nikoloz Tskitishvili, apportent eux de la taille. Insuffisant ?

La star

Zaza Pachulia. Le pivot remplaçant d’Atlanta, dans la Géorgie américaine, est en très grande forme. Meilleur marqueur de 8 des 11 matchs de préparation de sa sélection, il a notamment inscrit 42 points face à la Lettonie. Bien sûr, il ne rééditera pas tous les jours ce genre de performances, mais s’il peut être constant en attaque, la Géorgie a ses chances.

Effectif

Anatoly Boisa (1,92 m), Giorgi Gamkerlidze (1,83 m), Giorgi Tsintsadze (1,92 m), Marquez Haynes (1,88 m), Manuchar Markoishvili (1,95 m), Viktor Sanikidze (2,03 m), Tornike Shengelia (2,02 m), Vladimer Boisa (2,06 m), Zaza Pachulia (2,11 m), Giorgi Sharabidze (2,10 m), Giorgi Shermadini (2,16 m), Nikoloz Tskitishvili (2,11 m) .

Derniers matches de préparation

vs Lettonie : 73-84 ; vs Lituanie : 80-88

RUSSIE

David Blatt, le sélectionneur russe, est un vrai magicien. Avec peu, il arrive à faire beaucoup et, cette année, il dispose d’assez pour que la Russie puisse espérer quelque chose. Dans un groupe plutôt facile, la Russie a de quoi se qualifier pour la suite de la compétition sans trop souffrir, et ainsi se placer au mieux en vue des Jeux Olympiques. Peut-elle espérer plus ? L’équipe semble quand même un cran au-dessous de l’Espagne, de la Serbie ou de la Lituanie. Mais elle ne sera pas simple à manœuvrer.

La star

Andreï Kirilenko. Ce n’est plus tout à fait le Kirilenko d’il y a quelques années, capable de défendre sur tous les postes et d’assurer offensivement, mais l’ailier est toujours précieux et David Blatt devrait se baser sur son expérience. Surtout que Timofey Mozgov peut désormais peser sur les matchs. Un atout non négligeable.

Effectif

Sergey Bykov (1,90), Dmitriy Khvostov (1,90 m), Anton Ponkrashov (2,00 m), Semen Antonov (2,02 m), Vitalty Fridzon (1,95 m), Andreï Kirilenko (2,06 m), Sergey Monya (2,02 m), Alexey Shved (1,95 m), Victor Khryapa (2,03 m), Timofey Mozgov (2,16 m), Nikita Shabalkin (2,06 m), Andrey Vorontsevich (2,07 m).

Derniers matches de préparation

vs Pologne : 80-76 ; vs Israël : 79-89

SLOVENIE

Attention, la Slovénie, c’est une école de basket très efficace qui peut surprendre n’importe qui dans un bon jour. Le problème reste que l’équipe est très dépendante de son adresse, et manque peut-être de dureté. Mais avec Goran Dragic, Jaka Lakovic et Erazem Lorbek, il y a du talent.

La star

Erazem Lorbek. Le joueur de Barcelone doit faire parler sa technique et son tir pour que son équipe soit compétitive. S’il est adroit, il ouvrira le chemin du cercle à Goran Dragic, qui adore se faufiler dans les défenses. C’est la clef pour la Slovénie.

Effectif

Goran Dragic (1,91 m), Jaka Lakovic (1,86 m), Luka Rupnik (1,84 m), Zoran Dragic (1,96 m), Goran Gagodnik (2,01 m), Edo Muric (2,02 m), Saso Ozbolt (1,88 m), Samo Udrih (1,94 m), Mirza Begic (2,20 m), Erazem Lorbek (2,08 m), Uros Slokar (2,10 m), Matjaz Smodis (2,05 m).

Derniers matches de préparation

vs Espagne : 57-79 ; vs Lituanie : 80-66

UKRAINE

Mike Fratello aux commandes, on se demande bien ce que nous réserve cette sélection ukrainienne. Kyrylo Fesenko, du Utah Jazz, est là, tout comme une ancienne connaissance NBA, Oleksiy Pecherov. L’équipe a visiblement décidé d’attaquer, plus convaincue de son talent offensif que défensif. Face à des défenses solides, ça risque tout de même d’être difficile.

La star

Oleksiy Pecherov. Le futur joueur de Marioupol a fait pas mal de progrès depuis son passage en NBA, durant lequel il n’avait quasiment pas joué. Aujourd’hui, il peut être une vraie menace… ou complètement s’éteindre. Son manque de régularité peut pénaliser l’Ukraine.

Effectif

Oleksandr Kolchenko (1,93 m), Denys Lukashov (1,90 m), Dmytro Zabirchenko (1,90 m), Steven Burtt (1,85 m), Oleksandr Lypovyy (2,00 m), Maksym Pustozvonov (1,99 m), Oleg Saltovets (2,02 m), Kyrylo Fesenko (2,16 m), Danylo Kozlov (2,04 m), Vyacheslav Kravtsov (2,11 m), Sergiy Lishchuk (2,09 m), Oleksiy Pecherov (2,13 m).

Derniers matches de préparation

vs Monténégro : 67-80 ; vs Nouvelle-Zélande : 78-85

PRONOSTIC

1- Russie

2- Slovénie

3- Belgique

4- Géorgie

5- Ukraine

6- Bulgarie

CALENDRIER

MERCREDI 31 AOÛT

Belgique – Géorgie

Slovénie – Bulgarie

Russie – Ukraine

JEUDI 1er SEPTEMBRE

Belgique – Bulgarie

Russie – Géorgie

Slovénie – Ukraine

SAMEDI 3 SEPTEMBRE

Bulgarie – Ukraine

Géorgie – Slovénie

Belgique – Russie

DIMANCHE 4 SEPTEMBRE

Géorgie – Ukraine

Russie – Bulgarie

Belgique – Slovénie

LUNDI 5 SEPTEMBRE

Bulgarie – Géorgie

Slovénie – Russie

Belgique – Ukraine