Euroleague Livenews

La proposition de l’Euroleague à la FIBA

Ce mardi avait lieu à Munich une réunion entre les dirigeants de l’Euroleague et ceux de la FIBA afin de trouver des solutions aux conflits qui touchent les deux organisations ces derniers mois.

Les principaux points énoncés par l’Euroleague furent les suivants:

  • Mise en place d’un accord afin d’établir une structure stable sur le long terme dans laquelle la confiance commune entre les deux camps jouerait un rôle majeur.
  • Abandon des sanctions contre les clubs et les équipes nationales. Laisser libre choix aux clubs et aux sélections nationales sur leur participation à une compétition européenne dans laquelle ils sont qualifiés. Modification des règles qui autorisent actuellement des sanctions de tomber.
  • Intégration de la FIBA et de l’Euroleague à travers une nouvelle formule.

L’Euroleague aurait proposé que la FIBA soit intégrée dans l’organisation Euroleague Basketball.

En ce qui concerne les compétitions, l’Euroleague a fait plusieurs propositions:

  • Elle continuerait de gérer les compétitions européennes du meilleur niveau avec 40 clubs tandis que la FIBA s’occuperait de la seconde partie des compétitions européennes.
  • Possibilité d’accéder aux meilleures compétitions à travers un système de « promotion » pour le champion de chaque compétition.
  • Accord sur le calendrier des compétitions sur un cycle de quatre ans tout en acceptant d’étudier l’introduction de fenêtres pour les équipes nationales selon le projet de 2017 de la FIBA.
  • LA FIBA continuerait de s’occuper de la réglementation, des transferts internationaux, des contrôles antidopage et leurs conséquences.
  • Définition de nouveaux standards quant à la participation des joueurs lors des compétitions internationales.
  • Compensation pour les clubs résultant de leurs contributions envers les compétitions nationales en suivant le model des autres sports professionnels.

Cette proposition a été développer en accord avec les principales équipes européennes tout en gardant en tête l’importance de créer une stable et élégante collaboration avec la fédération internationale dans le but  de permettre une proche coopération, entre toutes les organisations, basée sur  l’envie de faire progresser et grandir le basketball professionnel et amateur.

Malgré cette constructive approche que les représentants de l’Euroleague ont proposé ce mardi, tout en acceptant les requêtes de la FIBA, et en dépit du fait que l’Euroleague ne s’occuperait que de la première partie des clubs européens, les deux parties n’ont pas réussi à trouver un accord concernant le nombre de clubs qui participeraient à cette première partie gérée par l’Euroleague. La FIBA a également refusé d’annuler les sanctions auxquelles les actuels clubs et sélections nationales sont actuellement confrontés.

L’Euroleague va continuer ses efforts pour assurer une avancée et une progression du basket professionnel à travers le dialogue, un consensus et tout en respectant la liberté des choix de chaque club, sans laisser place aux sanctions et punitions que ce soit contre les clubs ou contre les institutions. L’Euroleague a aussi avoué son espoir de pouvoir organiser une autre rencontre avec la FIBA afin de pouvoir discuter des sujets brûlants.

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *