Livenews Pro B

Roanne : le point sur l’effectif avec le président Daniel Perez

Seizième et premier non-relégable avec un triste bilan de 13 victoires pour 21 défaites, Roanne a vécu un exercice 2015/16 plus que décevant en Pro B.

Regardant droit devant, le président du club Daniel Perez ne veut pas revivre une saison pareille pour les prochains mois. Après l’arrivée d’un nouveau coach en la personne de Laurent Pluvy pour trois ans, l’homme fort de la formation du 42 indique sur le site officiel de la Chorale qu’il y aura « énormément de mouvements » durant cette inter-saison.

Sous contrat jusqu’en 2017, le pivot français Alex Gavrilovic (2,06 m, 24 ans) a montré des choses intéressantes pour sa découverte de la deuxième division. Tournant à 6,5 points à 56,6 % de réussite aux tirs, 4,5 rebonds et 0,3 passe pour 8,6 d’évaluation en 16 minutes sur 31 matchs de championnat, il a tapé dans l’œil de son président : « il a encore une année de contrat, on verra si on peut le prolonger à deux ans même s’il faut un réajustement au niveau de sa rémunération ».

Coéquipier de « Big Al », le combo Thomas Ville (1,89 m, 22 ans) a été une rotation valable et a été capable de hausser son niveau de jeu par rapport à sa saison 2013/14 (1,2 ‘évaluation en 9 minutes). Aperçu à 33 reprises sur les parquets, il a cumulé 2,1 points, 43,9 % aux tirs, 1,6 rebond et 1,4 passe pour 4 d’évaluation en 11 minutes. De quoi voir ses efforts récompensés par un premier contrat pro : « Thomas Ville c’est sûr, il va avoir son premier contrat pro. Il a prouvé tout au long de la saison qu’il avait vraiment un potentiel, une implication en défense. C’est une juste récompense pour lui ».

Si les deux premiers devaient prendre place dans le futur effectif, ça devrait être plus compliqué pour le cas de l’intérieur Mehdi Cheriet (2,04 m, 29 ans). Auteur de 5,3 points à 47,4 % de réussite aux tirs, 2,1 rebonds et 0,5 passe pour 5,3 d’évaluation en 13 minutes sur 31, il n’a pas répondu aux attentes de ses dirigeants :
« Je vais rencontrer Mehdi Cheriet lundi, il lui reste une année de contrat. Il m’a déçu sur le plan sportif, pas sur l’aspect humain, car c’est une personne très attachante. Je veux avoir des combattants qui mouillent le maillot. Mehdi, n’a pas répondu à mon attente. »

Un gros travail attend donc Laurent Pluvy et ses dirigeants cet été pour remonter une équipe compétitive.

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *