Euroleague Europe Livenews

Bogdan Bogdanovic : « Je ne veux pas aller en NBA sans un titre en Euroleague »

bogdan-bogdanovic-2Comme en 2014 à la Coupe du Monde en Espagne, Bogdan Bogdanovic est revenu avec une nouvelle breloque en argent cet été. Cette fois, il s’agissait d’une médaille olympique mais ce furent encore les Etats-Unis qui lui ont barré la route du titre. 

« J’ai beaucoup hésité à aller en NBA »

Si proches et pourtant si loin, Bogdanovic et ses compatriotes serbes tenteront sans aucun doute leur chance lors de la prochaine compétition mondiale en 2018.

« Les Jeux étaient un objectif important pour notre sélection. C’était incroyable d’en faire partie, d’être au village olympique. On attendait pour voir d’autres athlètes, c’était une atmosphère très différente. Mais quand on va dans ce tournoi, on pense toujours aux Etats-Unis. Tout le monde dit qu’on était proche de les faire perdre mais c’est très différent de les jouer en phase de poule ou en finale. Ils n’étaient peut-être pas aussi motivés en poules mais c’était différent en finale. »

Sur l’échelon continental, Bogdanovic a également échoué à quelques encablures du titre suprême, battu d’un rien par le CSKA Moscou de Nando De Colo. Du coup, l’arrière serbe a préféré rester au Fenerbahce pour essayer de prendre sa revanche.

« J’ai beaucoup hésité à rester au Fenerbahce ou à aller en NBA », avoue Bogdanovic à Eurohoops. « Mais quand on fait un choix de carrière, il n’y a pas de retour en arrière. Il faut vraiment être sûr que c’est la meilleure chose pour soi, il faut croire à fond en son choix. Aller en NBA est un grand rêve pour moi. J’adore le basket et aller en NBA est un rêve pour tout joueur de basket. Mais j’ai rejeté l’offre des Suns parce que, soyons honnête, je ne veux pas aller en NBA sans un titre en Euroleague. »

« Je veux essayer encore une ou deux saisons, on verra… »

Bogdanovic va-t-il nous faire une Milos Teodosic et repousser les avances des équipes NBA ? En l’occurrence des Suns qui lui ont déjà fait plusieurs appels du pied…

« Je ne dis pas que je resterai en Europe jusqu’à ce que je gagne le trophée. On a perdu le titre sur un rebond avec deux secondes sur l’horloge [l’an passé]. Bien sûr, un match ne se résume pas à une possession mais on était à -20 à la pause. Si on avait pu mieux gérer cette mi-temps… En fin de compte, on a perdu le titre sur un détail. Je ne suis pas le type de gars qui abandonne facilement. Je veux essayer encore une saison, peut-être deux. On verra… Je sais que je veux encore essayer en tout cas. »

Aux côtés de Jan Vesely, Luigi Datome, Ekpe Udoh ou encore Pero Antic, et sous la poigne de fer de Zeljko Obradovic, le Fener ne veut pas rester sur cet échec. Avec le Final Four à la maison, à Istanbul, Bogdanovic se dit prêt à tout pour conquérir ce titre continental.

« Le Final Four à Istanbul ne me donne pas une motivation supplémentaire. Il ne faut pas de motivation supplémentaire pour vouloir aller au Final Four. Tant qu’on est en finale, on peut bien jouer sur un terrain en extérieur et sans fans que je serai quand même motivé. »

Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • RunTMC dit :

    "Bogdanovic va-t-il nous faire une Milos Teodosic et repousser les avances des équipes NBA ? En l’occurrence des Suns qui lui ont déjà fait plusieurs appels du pied…"
    Ses droits ont été transférés aux Kings.