Europe Livenews

Le Barça vient à bout de Vitoria après prolongation

Comme cette semaine face à Murcie, Vitoria a été malmenée en première mi-temps à Barcelone hier soir. Et comme contre Murcie, les coéquipiers d’Andrea Bargnani ont su réagir au retour des vestiaires. Mais cette fois-ci, malgré une prolongation obtenue à l’arrachée, Vitoria a dû s’incliner (98-92) face à une équipe catalane déterminée, à l’image de Tyreese Rice (20 points, 4 passes) déjà en forme pour sa première de la saison en Liga ACB. 

Tyreese Rice déjà en grande forme

Tyreese Rice sur le banc après son épisode de tendinopathie rotulienne (tendinite au genou – plus ce tweet assez ultime), c’est le jeune Peno, qu’on a vu en jambes face à Russell Westbrook à l’occasion des NBA Global Games, qui est titulaire face à l’ancien de NBA justement, Shane Larkin. Ce dernier se montre d’ailleurs saignant avec des pénétrations incisives. Son coéquipier à l’arrière, le bondissant hongrois Adam Hanga se distingue quant à lui sur un énorme contre en deuxième rideau. Mais c’est bien l’entrée de Rice qui débloque la situation.

Le Barça commence alors à jouer plus vite, à l’instinct pour ainsi dire. Et à ce petit jeu là, le vétéran Juan Carlos Navarro (14 points) peut encore s’inviter à la table des grands. Boosté par l’entrée de leur meneur américain, les catalans infligent un 18-7 à Vitoria pour arriver devant à la pause (53-47). Le match est très rythmé, les techniciens se régalent, une première mi-temps de haute voltige.

Les Basques auront manqué d’essence…

La suite est un peu plus rugueuse avec, une fois n’est pas coutume, un move réussi à la dure par Ante Tomic qui obtient la faute en prime. De son côté, Adam Hanga continue de jouer les contrôleurs aériens en venant bâcher Rice avec autorité. Dans les duels, Justin Doellman (24 points) et Andrea Bargnani (18 points) se tirent bien la bourre. Shane Larkin (16 points, 8 passes) finit également fort le match. Vitoria a la balle de match sur un dernier lancer de Hanga. Mais le basque se rate…

Et malheureusement, la prolongation sera fatale à Vitoria. Une extra période à sens unique pour le Barça qui expédie les affaires courantes, notamment avec Rice et Doellman en contrôle (98-92). Sans Kim Tillie, blessé à la cuisse, Vitoria a longtemps fait jeu égal mais a un tantinet trop forcé sur le tir de loin (11/38). En face, le Barcelone sauce Bartzokas a convaincu le public catalan pour sa première à la maison.

Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *