Euroleague Europe Livenews

Thomas Heurtel : « Le nouveau format de l’Euroleague va donner une saison compétitive et excitante »

thomas-heurtel-1Avec une refonte totale du format de la compétition qui implique moins de clubs engagés mais plus de rencontres de prestige, l’Euroleague va démarrer sur de nouvelles bases cette semaine.

Pour sa septième saison dans la compétition reine du continent, Thomas Heurtel (27 ans) est impatient de vivre cette nouvelle expérience.

« Ce sera une saison difficile », avance Heurtel au site turc, HTSpor. « Le format de la compétition a changé pour correspondre au changement en Europe et du coup, le nombre de grosses équipes a considérablement augmenté. Je crois que nous allons réussir une belle saison. Le nouveau format sera très intéressant, à la fois pour les joueurs et pour les fans. Les meilleurs joueurs vont se rencontrer et les meilleures équipes seront en compétition. Ça va donner une saison compétitive et excitante. « 

Eliminé au cours du Top 16 l’an passé, l’Efes Istanbul du meneur tricolore espère cette année faire beaucoup mieux. Mais sans Dario Saric enfin parti pour la NBA, Efes va devoir se trouver une nouvelle identité collective sous la houlette de son nouveau coach, Velimir Perasovic (à Vitoria l’an passé).

« Nous avons une nouvelle façon de faire avec un nouvel entraîneur. Parce que nous sommes tous des nouveaux joueurs pour lui, nous allons avoir besoin de patience. Avec les coéquipiers qui étaient avec nous la saison passée, on discute beaucoup des changements [opérés cet été]. On veut évidemment disputer le Final Four mais on doit prendre les matchs les uns après les autres. »

Comptant pas moins de six joueurs américains (formés aux USA du moins), l’escouade stambouliote est en tout cas dans la norme de son championnat national. Heurtel va même jusqu’à penser que la ligue turque a surpassé la Liga ACB, où il évoluait auparavant à Vitoria.

« [Le championnat turc] est une ligue de haute qualité. Il y a peut-être moins d’équipes de qualité qu’en Euroleague mais le basket pratiqué est rythmé. Quand j’étais en Espagne, c’était la meilleure ligue d’Europe. Maintenant, j’ai le sentiment que la ligue turque est la meilleure en Europe. Ici, il y a beaucoup de joueurs américains qui viennent et ça fait qu’il y a beaucoup de joueurs talentueux et athlétiques. C’est un basket agréable à voir. »

Souvent placé mais jamais couronné, Efes Istanbul a fait venir coach Perasovic pour conclure et ramasser des trophées. En Euroleague comme sur la scène nationale, il y aura de la grosse concurrence pour Heurtel et sa bande !


                    				
Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *