Euroleague Europe Livenews

Cedi Osman veut la jouer comme Saric : une dernière année avec l’Efes avant de s’envoler en NBA

cedi-osman1Comme Thomas Heurtel, Cedi Osman est particulièrement motivé pour cette nouvelle saison sous les couleurs de l’Efes Istanbul. Le jeune ailier turc (2m03, 21 ans) ne vise rien de moins que le Final Four, qui aura lieu dans sa ville d’Istanbul. Mais Osman a aussi un autre objectif en vue, un objectif qui tient en trois lettres…

Osman veut jouer en NBA la saison prochaine

« On va faire de notre mieux et essayer de rallier le Final Four », avance Osman sur Eurohoops. « Tout en jouant les trophées dans notre ligue nationale. Personnellement, ça va être une saison très difficile. Je projette d’aller jouer en NBA la saison prochaine et c’est pourquoi je dois travailler dur. Mais le plus important reste l’équipe. Je serai moi-même si l’équipe joue bien. J’espère que la saison va être une réussite pour chaque membre de l’équipe et que je serai prêt à jouer en NBA la saison prochaine. C’est mon objectif. »

De la même manière que son ancien coéquipier, Dario Saric, désormais rookie chez les Sixers, Osman compte bien continuer sa progression tranquillement sur les rives du Bosphore avant de se lancer à la conquête de l’Amérique la saison prochaine. Drafté en 2015 par les Wolves (en 31e choix du 2e tour), Osman a néanmoins vu ses droits échangés du côté de Cleveland… Une véritable aubaine !

« C’est une situation similaire à celle vécue par Saric la saison dernière. Dario est un super joueur. Je n’ai pas eu la chance de lui parler récemment mais on le fera bientôt. Je sais qu’il est très heureux de jouer enfin en NBA. Il a de grands objectifs et je sais qu’il va réussir une grande carrière. J’ai vu quel combattant il était quand on jouait ensemble. »

« Coach Perasovic aide beaucoup les jeunes »

En attendant de traverser l’Atlantique, et peut-être de jouer à la balle aux côtés de LeBron James, Cedi Osman se concentre sur ce qu’il annonce être sa dernière saison en Europe. Avec le nouveau coach, Velimir Perasovic, en provenance de Vitoria, les ambitions affichées sont très élevées. Et le tremplin idéal pour Osman.

« On a une alchimie différente à Efes, avec des nouveaux joueurs et des nouveaux coachs. Tout le monde connaît coach Perasovic en Europe. Il a réalisé de grandes choses avec Vitoria, avec le Final Four la saison passée. Perasovic aide beaucoup les jeunes joueurs. Quand tu fais une erreur, il arrête l’action et t’explique ce qu’il faut faire. Il le répète deux ou trois fois s’il le faut. Il a la patience et c’est très important pour nous. On a une équipe jeune qui veut se battre jusqu’au bout. »

Expliquant également qu’il attend avec impatience de pouvoir disputer le prochain EuroBasket devant le public turc, à l’été 2017, Cedi Osman ne manque donc pas d’échéances pour sa troisième saison chez les « grands ».

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *