Livenews LNB ProA

ASVEL : Amine Noua prend son destin en main

amine nouaL’ASVEL est sortie avec le mal de crâne du Lino Oldrini de Varèse. Le match qu’elle a globalement dominé s’est terminé de la pire des façons. L’Estonien Kristjan Kangur, qui a porté ses couleurs il y a une demi-douzaine d’années, lui a infligé du coin droit, en fin de possession, et à une poignée de dixièmes du buzzer final, un trois-points fatal, 82-83.

Au moins, au chapitre des satisfactions les Villeurbannais peuvent-ils ranger la production d’Amine Noua qui a compilé 8 points et 6 rebonds regroupés en 14 minutes.

Ce Lyonnais pure souche, formé depuis la catégorie poussins à Villeurbanne, est l’un des espoirs du basket français à observer au microscope. Né en février 1997, Amine n’a que 19 ans. Ailier-fort de petite taille (1,99m) mais avec de longs bras, il montre beaucoup d’énergie et il n’a pas froid aux yeux. Des blessures ont jusqu’ici entravé son parcours mais il est désormais d’aplomb.

Au Mondial U17 en 2014 n’avait-il pas affiché des chiffres éblouissants : 18,7 points et 8,4 rebonds ! Une performance qui a eu sa confirmation cet été à Helsinki à l’Euro des U20 : 15,8 points et 8,2 rebonds avec la meilleure évaluation des Bleus à 18,7. Son abattage lors des deux derniers matches (21 pts et 15 rbds face à la Finlande et 10 pts et 11 rbds face à la Belgique) sauvèrent l’équipe de France d’une humiliante relégation.

Alors qu’Alexandre Chassang ne s’est pas imposé à l’ASVEL et cherche à se relancer à Hyères-Toulon, Amine que le club a envisagé cet été de prêter, prend donc visiblement son destin en main.

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *