Euroleague Livenews

2ème journée d’Euroleague : Adrien Moerman et Leo Westermann ravissants, Thomas Heurtel en galère

leo-westermann

Chaque semaine, Basket Europe revient sur les performances des Français en Euroleague. Après la première journée dominée par Nando De Colo, ce sont Adrien Moerman et Leo Westermann qui se sont montrés les plus séduisants, même si le meneur du CSKA continue d’afficher un niveau de jeu très performant. En revanche, pour Thomas Heurtel, cette deuxième journée constitue une grosse déception.

EN HAUSSE

Adrien Moerman (Darussafaka Istanbul)
Après sa bonne première face à Belgrade, Adrien Moerman prend de l’ampleur à titre individuel : 20 points à 7/12, 5 rebonds et 1 passe ! Malheureusement pour le Français, Milan s’est imposé 81-80, après une domination presqu’intégrale. Le Darussafaka Dogus s’est malgré tout accroché tout au long de la rencontre et Adrien Moerman a largement contribué à maintenir son équipe dans le match, jusque dans les dernières minutes. La récompense n’est pas au bout mais encore une fois, l’ailier-fort français démontre qu’il est taillé pour un rôle d’envergure en Euroleague. La semaine prochaine, son équipe et lui tenteront de renouer avec la victoire sur le parquet de l’Unics Kazan.
Stats 2016-17 : 15 pts à 57.1%, 40% à 3-pts, 100% aux lancers (2/2), 8 rbds, 1 int en 26.3 min

Nando De Colo (CSKA Moscou)
Après sa très grosse performance en ouverture face à Galatasaray, Nando De Colo a remis le couvert, hier, dans la victoire de son équipe face au Panathinaikos, 81-77. Avec Andrey Vorontsevich, le Français fut le go-to-guy des Moscovites dans un match difficile. Le MVP en titre de la compétition a ainsi scoré 11 points dans le seul troisième quart-temps mais à chaque fois, les Grecs lui répondaient. Au terme d’un 11-0, le CSKA Moscou a fini par sceller la victoire et Nando De Colo est loin d’y être étranger.
Stats 2016-17 : 19.5 pts à 53.5%, 62.5% à 3-pts, 87.5% aux lancers, 3 rbds, 4 pds en 27.3 min

Leo Westermann (Zalgiris Kaunas)
En difficulté face au Panathinaikos lors de l’ouverture, Leo Westermann et son équipe ont bien rebondi face au Baskonia Vitoria, 78-73. Le meneur français fut tout simplement éclatant avec 20 points à 9/15 au tir, 4 rebonds et 4 passes. Pour lui, c’est un record de points en carrière dans la compétition, une marque atteinte au terme d’un match remarquable : tout au long de la rencontre, le poulain de Sarunas Jasikevicius a porté les siens, comblant le retard de son équipe en deuxième mi-temps avant de donner deux possessions d’avance sur un lay up dans les dernières minutes de la rencontre. Entreprenant, agressif, il a pris ses responsabilités et le résultat le récompense.
Stats 2016-17 : 12 pts à 45.4%, 22.2% à 3-pts, 100% aux lancers (2/2), 3.5 rbds, 3.5 pds en 24 min.

EN BAISSE

Thomas Heurtel (Anadolu Efes)
Après une mauvaise sortie et une défaite face à Vitoria, l’Anadolu Efes et Thomas Heurtel ont fait pire face à Olympiakos ! Vaincus de 24 poins (90-66), ils entament l’Euroleague de la plus mauvaise manière et le meneur français est clairement touché par ce début de compétition.

« Je joue mon plus mauvais basket, actuellement. » a t-il déclaré à Eurohoops. « C’est mon pire basket. Après l’an passé et les Jeux Olympiques, je suis comme ça depuis le début de la saison. Nous avions perdu ce match dans la toute dernière possession, ce qu’il s’est passé ce soir (face à Olympiakos) est bien pire. Ce match était tout simplement très mauvais ! Nous n’étions pas du tout engagés dans le dernier quart-temps. Nous avons perdu notre concentration. Nous avons tout perdu et c’était fini. »

Avec 3 points à 1/7 au tir, 4 passes et une évaluation négative (-5), le Français a du mal à s’ajuster à son nouveau rôle, en sortie de banc. Or, le calendrier à suivre n’est guère facile puisque les Stambouliotes recevront le CSKA Moscou.
Stats 2016-17 : 4.5 pts à 21.4%, 40% à 3-pts, 100% aux lancers (1/1), 1 rbd, 4.5 pds et 3 bps en 19 min

Fabien Causeur (Brose Bamberg)
Battu et limité par Fenerbahce la semaine passée, Fabien Causeur a goûté à la victoire, 89-86. Titulaire, l’arrière français ne fut cependant pas beaucoup responsabilisé à l’image de ses 15 minutes de temps de jeu (4 pts à 1/4, 2 pds, 1 i bp). Pis, il fut même en difficulté contre les Russes et c’est en sa présence que Kazan a réduit la distance avec Bamberg. Évidemment, le succès de son équipe allemande reste le plus important mais le début de saison européenne de Fabien Causeur n’est pas des plus rassurants à titre individuel.
Stats 2016-17 : 4 pts à 33.3%, 0% à 3-pts, 100% aux lancers (2/2), 0.5 rbd, 1 pd, 0.5 int en 18.3 min

Kim Tillie (Baskonia Vitoria)
Touché à la cuisse lors de la première journée, Kim Tillie a fait sa rentrée face au Kaunas de Leo Westermann. En manque de sensations, l’ailier-fort fut peu responsabilisé (seulement 8 min de jeu) et il n’a pas pesé sur la rencontre, malheureusement pour son équipe, battue par les Lituaniens. La prochaine rencontre face au Real Madrid sera sans doute plus opportune pour se faire une idée de son état de forme.
Stats 2016-17 : 2 pts, 0/1 à 3-pts, 100% aux lancers (2/2), 1 rbd, 1 pd en 8 min

Rodrigue Beaubois (Baskonia Vitoria)
Toujours blessé, Rodrigue Beaubois n’a pas encore effectué sa rentrée en Euroleague. Il pourrait néanmoins faire son retour face à Madrid la semaine prochaine.
Stats 2016-17 : N/A

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *