Euroleague Europe Livenews

Euroleague : Léo Westermann brille dans la victoire contre Vitoria

leo-westermannDans une superbe soirée d’Euroleague, Léo Westermann s’est illustré du côté de Kaunas. Le meneur tricolore a mené son équipe du Zalgiris à la victoire face à Vitoria (78-73), en cumulant notamment 20 points (9/15 aux tirs), 4 rebonds et 4 passes pour 24 d’évaluation. Ce sont tout simplement des records en carrière aux points et à l’éval’ !

Inspiré à la passe décisive, mais aussi incisif en pénétration, avec des finitions à la Rigaudeau, Westermann a régalé. Il a été décisif dès le troisième quart avec son adresse de loin quand le Zalgiris recollait au score. Et encore en fin de partie avec un layup acrobatique que le Roi de Bologne n’aurait pas renié. Bref, une prestation accomplie pour l’ancien limougeaud – et sans la moindre perte de balle – qui était resté discret pour sa première sortie (4 points, 3 passes, 3 rebonds).

« Je pense tout simplement qu’on a suivi notre plan de jeu cette fois-ci. Lors des derniers matchs, on a fait pas mal d’erreurs par rapport au plan, et ce soir, on a été plus sérieux. On a joué dur, on a eu pas mal de rebonds offensifs grâce à ça. On s’est bien battu. Et devant ce public, c’était vraiment super ! » savoure Westermann.

Westermann « répond présent dans les moments clés »

En face, il n’y avait malheureusement toujours pas de Rodrigue Beaubois (dont le retour continue d’être repoussé, de trois semaines, on est passé à six !). Quant à Kim Tillie, il a été limité à 7 minutes de jeu pour 2 points et 1 rebond. Pas la grande forme pour la colonie française en Pays Basque.

Pour Vitoria, ce sont Adam Hanga (18 points) et Andrea Bargnani (17 points) qui ont longtemps permis d’y croire. Et même Shane Larkin en fin de match. Mais le Zalgiris a tenu bon dans le sprint final grâce à Westermann. Brock Motum (12 points) est le seul autre joueur en double figure pour Kaunas.

« Le coach [Sarunas Jasikevicius] m’a fait venir pour ça », conclut Léo. « Pour que je réponde présent dans les moments clés. Dans les gros matchs. C’est ce que j’ai essayé de faire ce soir. Le coach me fait confiance et je veux lui donner raison. »

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *