Livenews ProA

Les Américains de Cholet Basket se mettent au français

rodriguezPlusieurs joueurs étrangers de Cholet Basket et leurs femmes sont désireux de se mettre au français. C’est ce que nous apprend Ouest France ce matin. En fait, Ben Dewar (Quimper, Orléans, Villeurbanne et Le Mans mais aussi quatre ans en Espagne) et David Noël (Roanne, Paris, Gravelines, Orléans), qui ont fréquenté nombre de clubs de l’Hexagone, ont déjà de très bonnes bases. Le Portoricain Angel Rodriguez et les épouses de Ben Dewar et d’Isaiah Swann souhaitent également pouvoir communiquer dans la langue de leur pays hôte.

Des cours hebdomadaires d’une heure quinze sont ainsi dispensés par Laurence Hervé, la propre femme du coach, ancienne prof d’anglais. Un phénomène rare et la volonté manifestée par Angel Rodriguez, 23 ans, peut être salué car nombre d’Américains peuvent passer une demi-douzaine d’années en France et se révéler toujours incapables de s’exprimer dans la langue de Molière et de Boris Diaw.

« Il voulait apprendre le français pour communiquer avec les gens autour de lui et comprendre ce qu’il se passe dans la vie de tous les jours. C’est quelqu’un de très mature pour son âge », explique Laurence Hervé.

Photo : Cholet Basket

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • OscarAbine dit :

    C'est une bonne chose à souligner.
    C'est du reste dommage que les clubs ne mettent pas ce genre de cours à dispo des joueurs (bon, ils peuvent en prendre aussi par eux mêmes, s'ils sont motivés, c'est vrai)…

    • FIBasket dit :

      Ben le problème aussi c'est qu'en LNB, on a un gros turnover des Américains, les mecs restent pas deux ans dans le même club pour la plupart…certains ne restent pas du tout en France et même ceux qui y restent, ils trouvent le moyen de changer tous les ans (comme un mec enfin revenu à Orléans dont j'ai oublié le nom).
      Donc pour un one and done, à quoi bon leur apprendre juste à demander le pain ? déjà que les one and done en NCAA, vont pas en cours 😉

      • OscarAbine dit :

        Le joueur auquel tu penses, c'est Ben Dewar.
        Après, oui, le mec qui reste un an, c'est sûr qu'il s'en fout un peu. Même si apprendre un minimum de choses est jamais inutile. Mais ceux qui restent plusieurs années, et il y en a un paquet, quand même, c'est pas stupide.
        Puis bon, au rugby ou au foot, les mecs parlent assez vite français. Pourtant, les basketteurs sont pas plus cons (dans l'ensemble…).

        • OscarAbine dit :

          Rectification, le joueur, c'est pas Ben Dewar, qui est à Cholet cette année, c'est Marcus Sommerville.
          (on devrait jamais écrire sans vérifier…)

  • FettyDooWap dit :

    Avant d'être la langue de Molière, c'est quand même la langue de Bobo, c'est bien de le préciser ! ^^

  • Jean dit :

    La base quand meme … Meme en Russie j'ai appris a baragouiner en 1 semaine.