Livenews LNB ProA

Pro A : la SIG débloque son compteur avec Vincent Collet

vincent-collet-strasbourg-ec15-photo-strasbourg-philippe-gigonPour son retour à la tête de la formation strasbourgeoise, Vincent Collet s’en sort avec les félicitations puisque son équipe a enregistré sa deuxième victoire de la saison, face à Antibes 85-74.

Le sélectionneur de l’Equipe de France a pu compter sur le MVP de la rencontre, A.J. Slaughter qui a compilé 22 points (7/12 aux tirs), 4 rebonds et 4 passes décisives pour une évaluation de 24. Après la rencontre, Vincent Collet est passé par la conférence de presse et a salué la performance de ses joueurs même si avec un seul entraînement en commun, tout n’était pas encore assimilé.

« Je souhaitais aussi certains signaux quant à la manière. J’espérais de l’engagement et je l’ai eu, même s’il fut parfois désordonné. La première mi-temps a été intéressante, ensuite le passage en zone nous a gênés. En un seul entraînement on n’a pas pu tout travailler. On a perdu du rythme à ce moment-là et moins bien défendu qu’en première-mi mi-temps. On a été ralenti, on a fait moins de passes, perdu plus de ballons et été moins adroit. La recherche permanente d’agressivité qui nous a donné beaucoup de lancers-francs. J’ai aimé aussi la façon dont A.J. Slaughter a mis les autres en confiance. Il a affirmé un leadership et c’est une bonne chose pour nous »

Il reste toutefois conscient qu’il y a encore beaucoup de travail à faire dans cette équipe de la SIG qu’il n’a pas composée, même s’il y retrouve certains joueurs de la saison passée.

« L’insuffisance de jeu intérieur en attaque. Il va falloir amener la balle en bas, coûte que coûte. C’est un gros chantier. On s’est donné une petite respiration mais on va continuer à travailler dès demain après-midi. Les deux jours qui viennent doivent nous permettre de progresser pour le match de mardiJ’ai commencé à évaluer le potentiel de cette équipe, j’ai vu des choses, mais certains joueurs auront besoin de temps pour se familiariser avec notre jeu alors que d’autres sont plus à l’aise. Le passage de Matt Howard a souvent coïncidé avec notre plus grande domination »

Le sélectionneur national en a aussi profité pour remercier le public pour son engagement et pour l’accueil qui lui a été réservé.

« L’accueil m’a fait chaud au cœur pour le moins, j’étais content de coacher. Les gens sont prêts à nous suivre mais la balle est dans notre camp. C’est à nous de leur proposer un meilleur spectacle.»

Prochain test pour Strasbourg et Vincent Collet, mardi 1er novembre au Rhénus face à Oostende, à l’occasion de la troisième journée de Champions League.

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *