Europe Livenews

BCL : Comment Le Mans a tout gâché

logo-msb-club-basket-le-mansLes Manceaux mènent au score à Kataja, 72-76, à 11 secondes de la fin de la prolongation, grâce à deux lancers de Mickaël Gelabale. Seulement Will Yeguete fait faute dans le mouvement suivant. Deux lancers réussis de Teemu Rannikko. Temps-mort. Il reste 8 secondes et 7 dixièmes. Le MSB a la balle en sa possession dans le camp adverse. L’affaire semble dans la poche.

Seulement Lahaou Konaté ne parvient pas à la remettre en jeu dans les cinq secondes imparties. Le ballon est rendu aux Finlandais. Le Canadien Daniel Mullings  remonte avec tout le terrain, slalome, pénètre et en déséquilibre score d’un lay up avec en prime la faute de Ryan Pearson. Lancer transformé. Les Finlandais sont passés devant.

Pearson remet la balle en jeu en la filant à Konate qui la remonte en dribble, traverse la ligne médiane, mais ne contrôle pas réellement la situation. Gêné par Teemu Rannikko, il perd la boule. Après cet incroyable finish Katja Basket remporte le match, 77-76.

« On a mis tous les petits en même temps pour garder la balle. Peut-être n’aurait-il pas fallu prendre de temps mort et les laisser jouer… », se désole Erman Kunter.

Avec deux victoires le MSB est toujours en tête de sa poule en compagnie de Saratov, du Maccabi Rand Media et de Karsiyaka mais n’a pas encore gagné un match à l’extérieur, Pro A comprise, et le malaise est de plus en plus palpable. Hier soir les fautifs sont tout désignés. Les extérieurs Giordan Watson (1/10), Olivier Hanlan (1/8) et Philippe Amagou (0/5) plus l’ailier Ryan Pearson (3/11) ont raté la cible à qui mieux mieux.

 

 

Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *