BCL Europe Livenews

BCL : l’ASVEL peut remercier Amine Noua

nouaA Salonique, devant des tribunes très peu garnies, l’ASVEL a défendu très fort, a bénéficié de toute la science de DeMarcus Nelson (17 points, 5 passes et 4 rebonds), ne s’est pas découragée lors de la sortie sur blessure de Nikola Dragovic, et a aussi pu compter sur les 12 rebonds dont 4 offensifs en 25 minutes d’Amine Noua (2,03m) pour s’imposer 67-61.

Il est très rare qu’un Français de seulement 19 ans (il est né le 7 février 1997) soit aussi performant dans un secteur où la taille, la force, la technique, la roublardise, l’expérience sont des vecteurs déterminants. Sur un temps de jeu limité à 15 minutes, le Villeurbannais en totalise cinq en moyenne sur les quatre premiers matches de Basketball Champions League.

Autre grand bonhomme de la rencontre, DeMarcus Nelson avec ses 17 points, 4 rebonds et 5 passes décisives pour une évaluation de 16.

« C’était un match difficile. Le score montre bien que c’était un match très défensif » a réagi le meilleur joueur de la rencontre. « C’était une vraie bataille jusqu’à la fin du match. En regardant les stats, on peut voir que l’on a pris 10 rebonds de plus, c’est très certainement l’une des clés du match.[…] Pour être honnête, je pense que nous étions tous fatigués, mais c’est le sport, c’est notre travail. Nous n’avons pas pu nous entraîner hier mais je pense c’était comme un test pour voir notre motivation et notre détermination à tous dans l’organisation et plus particulièrement pour les coachs qui ont préparé le match avec de la vidéo pour que nous soyons déjà dans la compétition dès hier, même si nous ne pouvions pas nous entraîner. « 

JD Jackson a également donné son ressenti suite à cette victoire.

« Nous sommes contents car ce n’était pas un match facile. Nous avons commencé la compétition par quatre matchs à l’extérieur et nous avons pu enregistrer deux victoires, ce qui nous met dans une bonne position pour faire un run. Le PAOK est une très bonne équipe, qui défend très bien, qui domine au rebond et c’est pourquoi nous devions contrôler les rebonds. Ce n’était pas un beau match, nous avons manqué beaucoup de tirs, beaucoup de lancers francs avec la fatigue mais à la fin nous avons trouvé un moyen de relever la tête et de nous imposer donc c’est une grosse victoire pour nous. »

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *