Euroleague Europe Livenews

Malgré les blessures, Barcelone vient à bout d’une vaillante équipe de Kaunas

cw7sylowqamsirpSans Justin Doellman, Juan Carlos Navarro ni Victor Claver, le Barça recevait ce soir le Zalgiris Kaunas de Léo Westermann et comptait bien enchaîner un troisième succès de rang face à l’escouade balte. Et malgré un bel effort de Brock Motum qui a établi un nouveau record en carrière à 26 points à un impeccable 11/12 aux tirs, Kaunas a dû s’incliner en toute fin de match, alors que Tyreese Rice (20 points dont 11/12 aux lancers) a pris les choses en main (92-86). 

Brock Motum lâche le match de sa vie

Le match débute très lentement, les deux équipes jouant avec le frein à main. Et en fait, les visiteurs lituaniens choisissent de faire le match de traînards. Toujours derrière mais jamais très loin (16-12 à la fin du premier quart). Bien en place, le Barça et le Zalgiris se neutralisent mutuellement et il faut attendre le deuxième quart pour voir les joueurs se lâcher un peu.

En l’occurrence, Kaunas tient alors sur les larges épaules de leur pivot australien, Brock Motum (11 points à 5/6), qui optimise chacune de ses opportunités près du cercle. L’équipe de Sarunas Jasikevicius parvient tout de même à passer devant en fin de première mi-temps sur deux lancers de Westermann mais un ultime panier dans le coin du gaucher, Brad Oleson permet à Barcelone de revenir à la pause devant au tableau d’affichage (36-35).

Tyreese Rice conclut sans trembler

De retour après son horrible accident de voiture, le scoreur finlandais, Petteri Koponen (16 points) prouve quant à lui qu’il n’a rien perdu de sa classe. Avec 16 points, il alterne parfaitement entre la prise de risque individuelle et le shoot extérieur en bout de chaîne. Le Barça récite bien son basket et Kaunas fait le dos rond. Le roseau balte plie mais ne rompt pas… au contraire, un dernier tir de dingo au buzzer de Lukas Lekavicius leur permet même d’y croire encore avant la dernière ligne droite (64-59).

Dans le dernier quart, c’est le scénario similaire. Barcelone pose son empreinte et fatigue son adversaire plus faible au niveau du talent pur. Léo Westermann accumule par exemple les fautes face à Tyreese Rice et son premier pas dévastateur. Et le secteur intérieur catalan commence à faire mal avec Ante Tomic qui marque avec la faute. Mais la volonté balte est sans faille. Motum poursuit son festival et en fin de match, Kaunas revient à 3 petits points derrière son soutier, Paulius Jankunas. C’est alors que Tyreese Rice prend les commandes et scelle la victoire pour les blaugranas (92-86).

Longtemps dans le coup, le Zalgiris a manqué du dernier coup de rein suffisant pour passer devant. Sans ses stars, Barcelone a de son côté fait le métier, non sans trembler un peu.

Crédits photo : Euroleague

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *