Europe Livenews

Le Real humilie le Barça, Anthony Randolph réalise un contre d’anthologie

« A la casa », le FC Barcelone a été humilié par son rival du Real Madrid. Le Real menait déjà 54-32 à la mi-temps, puis comptera jusqu’à 47 points d’avance dans le quatrième quart-temps pour s’imposer finalement 102-63. Trente-neuf points d’écart ! Jamais le Real n’avait gagné en territoire catalan avec une telle marge ; l’ancien record était de 23 points (67-90) et datait de février 1968.

Preuve qu’ils étaient comme à la parade, onze Madrilènes ont passé entre 12 et 22 minutes sur le terrain. Sergio Llull a apporté 20 points et 7 passes et l’Américain Anthony Randolph a été le héros du match avec 18 points, 11 rebonds et 3 contres dont un fabuleux sur Joe Dorsey que certains journalistes espagnols considèrent comme le plus extraordinaire jamais vu en Espagne. Et effectivement, la précision chirurgicale avec laquelle Randolph bloque le puissant tomar de son compatriote est proprement hallucinante.

https://twitter.com/EuroLeague/status/799731072691007488

Ce clasico a battu tous les records de distribution pour un match d’Euroleague puisqu’il était accessible par les fans de 200 pays et territoires sur l’ensemble des continents. De quoi frustrer davantage encore les Barcelonais.

 

 

 

Commentaires   |  5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Mattei_Forever dit :

    Le block de Randolph, c'est quand même un truc à te péter le poignet !
    Moi j'y serais pas allé…

    • Alainhollywood dit :

      Grave ! Solide le poignet car le dunk en préparation était parti pour être monstrueux.
      Moi non plus je n'y serais pas allé, mais surtout car j'ai pas le niveau (ni la hauteur nécessaire)

    • Thunderastic dit :

      Moi j'aurais pas pu mettre la main aussi haut, donc le problème est réglé.

    • FIBasket dit :

      J'avoue que je ne parviens pas à comprendre comment son poignet tient et ne tape pas l'arceau, voire ne recule même pa alors que Dorsey donne une belle amplitude à son geste (en plus d'être sacrément tanké)…c'est très bizarre.
      Après, finalement, dans ce cas-là, c'est peut-être mieux d'essayer de taper le ballon sur le côté (mais plus difficile puisqu'il faut être dans un énorme timing, alors que là faut rester en face de la trajectoire et non venir la couper).
      en tout cas un très beau block.

  • OscarAbine dit :

    Ouais, beau contre. Mais je suis le coach de Randolph, je lui botte le cul : parce que pendant qu'il fait le kakou après sa bâche, les adversaires ont récupéré la balle et marqué…