Livenews LNB ProA

Les supporters historiques de Limoges mécontents de changer de tribune

limoges-supportersUne crise – que l’on ne peut vivre avec une telle intensité dans le basket français qu’à Limoges- a éclaté entre le CSP et ses supporters historiques, les Phénix. La nouvelle s’est répandue depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et France Bleu en fait un dossier sur ce qui est sinon une affaire d’Etat, du moins une affaire pour la ville, le département et même le Limousin.

Le CSP veut déménager les quatre-vingt dix membres de l’association qui occupent depuis vingt ans la petite tribune à droite de la table de marque pour les renvoyer sous les combles du palais des sports de Beaublanc. Lors du dernier match contre Hyères-Toulon ces supporters, mécontents, ont décidé de faire la grève des encouragements.

« Qu’on change d’emplacement, pourquoi pas. Mais on a quand même notre mot à dire ! », explique la présidente Sandrine Gilles. » On aurait au moins pu discuter plutôt que nous imposer cette décision. Il y a énormément de gens qui se sentent blessés. C’est quand même un manque de respect assez impressionnant, de mettre les supporters les plus anciens tout en haut de Beaublanc.« 

En fait les Phénix sont les nouvelles victimes d’une tendance qui s’est généralisée dans le sport mondial et pas que dans le basket, à savoir que les fans sans qui rien n’existe passent au second plan derrière les VIP qui apportent financièrement davantage pour les clubs.

« Je comprend que le repositionnement n’est pas facile. Après, on est un peu victime du manque de place à Beaublanc. Avec 2 500 abonnés et 1 000 partenaires, il n’y a plus beaucoup de places disponibles. Nous, on essaye de trouver des solutions pour nous développer », répond le président Frédéric Forte qui se dit respectueux des supporters.

Trouver le juste milieu entre les indispensables revenus du marketing et la ferveur populaire est la clé de la réussite d’un club et ce n’est pas forcément évident dans les actes. A Limoges où tout est passionnel encore plus qu’ailleurs. D’ailleurs l’un des deux autres groupes de supporters, les Ultra Green, a crié son soutien lors du match en scandant : « Liberté pour les Phénix ! »

 

 

 

 

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *