Livenews LNB ProA

Greg Beugnot : « Pour les joueurs c’est marche ou crève »

greg-beugnotAlain Weisz remercié, c’est Greg Beugnot qui a été choisi par Marc Barbé et le directoire du SLUC pour prendre la relève à Nancy.

A l’occasion d’un point presse qui se tenait à 15h, ce mardi, l’ancien entraîneur de l’Elan Chalon a annoncé pourquoi il était ici et il n’a pas été tendre avec ses joueurs.

 « Pour les joueurs c’est marche ou crève, on doit penser à l’intérêt du club avant tout. Si je dois écarter un joueur pour réussir à établir un bon état d’esprit et à établir une hiérarchie, je le ferai même si ça diminuera l’équipe en enlevant une rotation. »

Avec cette déclaration le nouveau coach du SLUC fait éventuellement référence à la scène surréaliste qui s’est déroulée dimanche lors du match face à Strasbourg. Après deux minutes de jeu, la dernière recrue en date du club nancéien, Dominique Sutton avait refusé de céder sa place au Camerounais Williams Narace et toute la salle avait dû attendre de nombreuses secondes avant que l’arrière américain n’accepte de rejoindre le banc.

L’ancien international français a clairement prévenu qu’il allait bouger ses joueurs.

« Si vous entendez du bruit en dehors de la salle, vous saurez pourquoi (sourire). Bouger les joueurs ça veut dire qu’on n’est pas loin du « harcèlement ». Il arrive un moment où la priorité c’est l’équipe et pas l’individu. L’individu doit apporter au collectif mais ne doit pas puiser dans le collectif et ça si le joueur ne comprend pas, le coach fait tout pour lui faire comprendre. Cela peut être dur, je ne vous cache pas que mes joueurs sont capables de s’entraîner à 6h du matin à la descente d’un bus. Quand on fait un métier qu’on a la chance de faire et qu’on est payé correctement, on se doit de tout donner et d’avoir la valeur d’un exemple. »

Greg Beugnot n’était pas le seul à pouvoir prétendre à ce poste de coach du SLUC Nancy puisqu’il était en balance avec Claude Bergeaud et Sylvain Lautié. Marc Barbé, le président du club, a expliqué pourquoi le choix du directoire s’est porté sur l’ancien entraîneur de Villeurbanne.

« Le discours de Greg vis-à-vis du club a porté ses fruits puisqu’il y a eu l’unanimité au directoire sur ce choix. Nous avions surtout besoin d’un meneur d’hommes, de quelqu’un qui bougera nos joueurs et là encore c’est Greg qui a eu le discours le plus fort. »

 

Photo : LNB

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • OscarAbine dit :

    Ah ouais, pas mal, Sutton… A peine arrivé et déjà à vouloir jouer les starlettes… Grand pro…

    Bon courage à Beugnot, c'est un peu "ça passe ou ça casse", quand il faut arriver dans un contexte pareil. Si les joueurs (ou du moins leur grande majorité) sont un peu intelligents, ils comprendront où est leur intérêt et celui de l'équipe.

  • GameOfZones dit :

    Il fait pas rire le Greg !