Livenews LNB ProA

Chalon en conquérant à Gravelines

fallL’Elan Chalon est l’équipe en forme de ce début de saison. On attendait davantage Strasbourg, Villeurbanne ou encore Le Mans en chasse de Monaco qui est vite apparu comme favori de la Pro A. Or les Chalonnais sont deuxièmes à égalité avec Nanterre qu’ils ont assommé à Maurice-Thorez, 92-77.

Les deux seules défaites à cet instant ont été concédées à Monaco, ce qui est normal même si elle fut lourde quant son ampleur (52-68) et au Colisée face à Nancy (59-69), ce qui fut à la fois une énorme contre-performance mais aussi sans suite. Outre Nanterre, l’Elan a depuis notamment pulvérisé Paris-Levallois (+15), Limoges (+24) et surtout Pau (+20).

L’Elan Chalon n’est plus aussi fantastique et aussi fantasque offensivement (87,8 pts en moyenne en 2015-16 soit la meilleure attaque de Pro A) mais plus complet avec une capacité défensive accrue. John Roberson (36,9% de réussite à trois-points, 31/33 aux lancers) confirme qu’il est un excellent meneur, Moustapha Fall (2,18m, 4e évaluation de la Pro A avec 14,6) qu’il a un profil sans équivalent dans le championnat, et encore Axel Bouteille (21 ans) qu’il a du toupet et qu’il est un sixième homme de luxe.

Finalement, les seuls vrais signes de faiblesse des Chalonnais ont été décelés lors de deux voyages en Fiba Europe Cup, au Benfica Lisbonne (77-69) et à Alba Fehérvar (111-91), une équipe hongroise que l’Elan a corrigé au retour (106-77).

La prudence de Choulet

Ce soir, Chalon visite Gravelines-Dunkerque qui vient avec Steven Gray de se séparer de son troisième Américain après Shawn King et Tony Dobbins, ce qui, quand on en n’est que début décembre, en dit long sur les approximations d’une équipe. D’ailleurs le BCM est relégué dans la deuxième moitié de tableau et son match bêtement perdu à Cholet (99-101) lui a donné la migraine.

Pourtant, dans les colonnes de La Voix du Nord, Jean-Denys Choulet fait preuve d’une prudence de sioux.

 « Nous sommes l’équipe surprise du moment. C’est incroyable de nous retrouver ici, surtout avec un effectif réduit. Nous sommes surpris de ce début de saison, mais aussi contents. Nous restons modestes car les grosses écuries vont pousser pour revenir. L’objectif, c’est de faire du mieux possible et de gagner un maximum de matchs. Ce qui est pris n’est plus à prendre. Le président a fixé l’objectif des playoffs mais chacun sait que l’appétit vient en mangeant. »

 

 

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *