Europe Livenews

Comment le coach de Culoz s’est retrouvé aux Clippers puis à Galatasaray

aouadiC’est une histoire contée par Le Progrès et qui mérite d’être rapportée. Yacine Aouadi, Lyonnais d’origine, 36 ans, a derrière lui une bonne petite carrière de coach, comme assistant à Bron puis comme coach principal à Lagnieu en N2 et ensuite à Culoz en N1 féminine. Il estimait alors que l’horizon était bouché.

« Il y a de plus en plus de coaches formés et de qualité sur le marché. Et pour obtenir un siège, il y a de nombreux obstacles que l’on ne contrôle pas toujours ».

C’est durant l’été 2015 que son destin modifie son cours. Il est approché pour prendre en main l’équipe du Cameroun pour l’AfroBasket mais finalement le coach Louis Tsoungui lui présente Luc Mbah Moute, qui était en transit entre les Philadephia Sixers et les Los Angeles Clippers. Ils sympathisent. Yacine Aouadi devient alors le coach personnel spécialisé dans le shoot de l’ailier camerounais et multiplie les voyages entre Lagnieu dans l’Ain et Los Angeles.

Depuis septembre, Yacine Aouadi a changé de situation géographique puisqu’il est en charge de l’espoir turc Ege Arar (2,07m, 20 ans) qui est dans l’antichambre de l’équipe d’Euroleague du Galatasaray.

« De plus en plus de joueurs chercheront à améliorer leurs performances », dit-il. « Dans le même temps les coaches classiques vont aussi devenir de plus en plus exigeants avec les joueurs. Le rugby, le hand ont de plus en plus de spécialistes dans leurs staffs. Le basket ne peut échapper à cette évolution. »

Photo : Culoz Basket Club

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • BanePrelevic dit :

    C'est difficile pour un "coach principal" français de s'exporter, pour ne pas dire impossible, je trouve donc cette histoire sympa même si ce n'est qu'en tant qu'assistant. Bosser dans des structures top niveau, type Nba et Euroleague c'est juste phénoménal ! En espérant qu'il puisse partager son expérience à ses compatriotes.
    Quand je vois que l'ASVEL essaie de rapatrier tout les gros prospect de l'INSEP, à la place TP je mettrais Yacine Aoudi sur le coup…D'autant que le gars est de la région.
    PS: Jean-Christophe Prat, considéré par beaucoup comme LE jeune coach français qui monte avec les Espinosa d'Antibes et Bartecheky à Pau, a connu une expérience d'assistant coach au Bekistas.