EDF Homme FFBB Livenews

Euro U18 : la France en finale !

Vainqueur de l’Italie en demi-finale sur le score de 82-72, la France accède à la grande finale de l’Euro U18.

Malgré un match en dents de scie, les Bleuets s’imposent face à de valeureux Italiens qui n’ont lâché prise que dans le deuxième quart-temps, remporté 28-12 par les Français.

Cette deuxième période aura été marquée par l’agressivité défensive très importante des joueurs de Tahar Assed-Liegeon qui étaient également appliqués en attaque à l’image de Frank Ntilikina, auteur d’une belle interception suivie d’un gros dunk en contre-attaque à quarante secondes de la pause, qui compilait déjà 15 points et 6 assists (26 d’éval) à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Français ne continuent malheureusement pas sur leur lancée et se font rattraper par la formation italienne qui se rapproche à 8 longueurs (48-56) à la fin du troisième quart-temps sur un tir à trois points complètement fou de leur shooteur Davide Moretti (16 points au final à 5/9 à 3pts) au buzzer.

Dans le quatrième quart-temps les Italiens continuent de mettre la pression pour revenir à seulement 4 points des Bleuets (64-60) avant de se refaire distancer par les tricolores sans vraiment les inquiéter.

Meilleur joueur du match, Ntilikina a parfaitement mené les siens vers la victoire. Le meneur de la SIG termine la rencontre avec un excellent 38 d’évaluation en compilant 23 points, 4 rebonds, 5 interceptions et 9 passes décisives.

Les Bleuets ont donc rendez-vous avec la Lituanie demain à 18h45 pour la finale de ce Championnat d’Europe U18.

La box score est ici.

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Xavito04 dit :

    Sacré match !

    Ntilikina a été monstrueux ! C'est la meilleure performance d'un joueur français sur ce tournoi (devant celle de Doumbouya contre la Serbie). Il a montré pourquoi il faisait tant saliver les scouts NBA : envergure et sens de l'anticipation en défense, qualité de tir extérieur, cannes de feu pour courir en transition, et belle vision du jeu.

    Ensuite Tchouaffe a (enfin) été au niveau que l'on est en droit d'attendre de lui : comportement de leader, variété offensive, appliqué en défense et au rebond (16 pts, 6 rbds, 3 int, 0 bp).

    Mokoka, notre joueur le plus constant sur ce tournoi, a été égal à lui même : très grosse défense, des rebonds, et en confiance sur son tir (14 pts, 7 rbds).

    Doumbouya n'est pas totalement en maîtrise, avec pas mal de déchets dans son jeu, mais j'ai encore une fois apprécié son explosivité et sa capacité à finir près du cercle (13 pts, 4 rbds).

    Pour compléter un 5 vraiment MAJEUR ce soir, Vauthier a fait un match solide (11 pts, 4 rbds, 3 pds) avec une nouvelle fois une belle présence aux rebonds offensifs.

    Bravo les bleuets !!!

    • Jean dit :

      Ntilikina a ete phenomenal.

      Doumbouya arrive quand meme a scorer 13pts (les LF de la fin aussi) en faisant vraiment un match bof.

      Par contre, tu ne releves pas la defense interieure selon moi et sur le PnR.
      Lever a du mettre 5 fois le meme panier dessus. A chaque fois on se faisait prendre.

      On a eu de bons passages quand on a enfin joue des PnR.

      On a de la marge quand meme, La Lituanie c'est fort dessous et leur M Velicka a des cojones, ce sera a Mokoka de bien le prendre, mais je nous vois gagnant quand meme.

      • Xavito04 dit :

        Ah, la défense intérieure… grande question :
        -doit on jouer sur la mobilité de nos "4" (en alternance Doumbouya, Fevrier et Diawara) pour développer une défense agressive, mettre la pression sur le porteur de balle, et gêner les transmissions, pour harasser les extérieurs adverses et favoriser du jeu rapide ?
        ou
        – doit on mettre en place une défense plus "classique" avec davantage de zones, des grands qui protègent la raquette et sécurisent le rebond ?

        Pour ma part, je t'ai déjà dit que j'adhère à ce pari d'un jeu "small ball" en attaque comme en défense.
        Notre ligne arrière Ntilikina-Mokoka-N'Doye est extraordinaire en défense – taille, envergure, capacités athlétiques -, alors quand les grands viennent aider, ça met vraiment une énorme pression sur les extérieurs adverses.
        Derrière, c'est clair qu'il y a une double-prise de risques : d'une part 1 PnR bien exécuté, une passe bien ajustée, et c'est direct le panier (comme Lever sur ce match), et d'autre part on ne peut pas sécuriser le rebond défensif (d'autant que certains de nos joueurs sont fâchés avec les box out).

        En attaque, vu le peu de préparation, ça n'est pas si catastrophique : j'espère juste des écrans mieux posés et que nos "stretch four" (Fevrier, Doumbouya) plantent un peu à 3 points pour désembouteiller la raquette.

        Pour ma part, je crains la Lituanie : leur raquette est surdimensionnée, la meilleure du tournoi, et peut nous manger aux rebonds.
        Jusque là sans adresse sur le tir extérieur, j'espère que les Baltes, culturellement adroits, ne vont pas se réveiller en finale.
        Velicka est un futur très grand, mais entre la montée en régime de Ntilikina et la défense que Mokoka va lui réserver, je l'imagine bien "surjouer" et forcer au détriment de l'équipe.
        Question fraîcheur, la rotation des lituaniens est un peu plus resserrée que la nôtre, de sorte qu'on devrait une fois encore dominer athlétiquement.
        Quant à l'aspect mental, il sera évidemment prépondérant dans le cadre d'une finale…
        Je dirais 60-40 pour la France.

        En conclusion, une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne : alors, allez les bleuets !!!

        • OscarAbine dit :

          Le truc, pour les 4, c'est que ni Doumbouya ni Diawara ne sont vraiment des intérieurs mais plutôt des 3/4 penchant vers le 3.
          Après, dans une stratégie small ball, ça peut donner quelque chose, mais il est clair que ça favorise pas l'aspect défensif et le rebond.
          C'est un choix, après tout. En fonction de l'adversaire, ça peut être efficace ou non.
          Si les Lituaniens ont vraiment une grosse raquette (j'avoue que je connais pas trop leur équipe), ça risque de pas être une bonne idée, le small ball.
          On verra bien (en fait, je verrai pas, un rendez-vous bien plus important que du basket ce soir, mais je le regrette bien quand même…).
          Et oui, allez les Bleuets !

          • Xavito04 dit :

            Oui, Diawara et Doumbouya sont davantage des 3 utilisés en 4, et Février est un "stretch four".
            C'est clairement du small ball, avec les risques que cela comporte en matière de rebonds offensifs concédés à l'équipe adverse.
            Et je te confirme, la Lituanie est suréquipée dans la raquette.

            A voir ce que cela donnera…

  • Didier gwada 971 dit :

    Ntilikina est vraiment impressionnant ! C'est au moins 4 joueurs français qui sont en train de gagner des tickets pour les prochaines drafts…