Livenews LNB ProA

Le Mans est dans le dur avant d’affronter l’ASVEL

Les Manceaux sont dans le dur. Après avoir cédé à Antarès face à Limoges (71-77), ils ont récidivé en FIBA Champions League devant les Finlandais de Kataja, et lourdement (57-74). À qui la faute ? s’interroge ce matin Ouest France.

« On manque de concentration et certains joueurs sont fatigués mentalement. L’enchaînement des matchs devient compliqué, » répond le coach Erman Kunter. Il n’y aurait pas aussi un gros coup de mou physique à l’aube d’un 26e match officiel ? relance le quotidien. « Je ne pense pas. On s’est entraîné une bonne heure et demie mercredi matin et je n’ai pas trouvé les jambes si lourdes que ça. »

En tous les cas, Wilfried Yeguete, jusqu’ici excellent, a obtenu contre le CSP sa plus faible évaluation (5) de tout le début de saison en Pro A. Et il a fait pire encore contre Kataja : -2 avec aucun point et seulement 4 rebonds.

Autre sujet d’inquiétude à l’intérieur, Petr Cornelie, qui après sa blessure à l’épaule, n’a pas retrouvé son tonus et qui visiblement n’est pas dans les petits papiers du coach. Il a joué moins de 6 minutes contre les Finlandais et ne met plus un shoot (2-7 contre Nancy, 1-7 contre Limoges, 0-4 contre Kataja). Le manque de confiance est criard.

Seule la santé retrouvée du Béninois Mouph Yarou est une bonne nouvelle. Après ses 16 points et 6 rebonds face au Khimik, ses 14 points et 10 rebonds devant le CSP, il a enchaîné avec 15 points et 5 rebonds face à Kataja.

Les Manceaux ont sans doute besoin de la trêve pour se régénérer. Seulement, si la Champions League ne reprend que le 4 janvier, ils sont à Villeurbanne ce soir pour le clasico -il existe depuis la saison 1962-63 avec seulement trois ans d’interruption- avant de se farcir lundi Chalon à Antarès. Pas le moment de décramponner alors que rien n’est acquis pour disputer la Leaders Cup.

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *