Livenews

Pro B : une page se tourne à Boulogne…

Après huit ans de collaboration au cours desquels le Stade Olympique Maritime Boulonnais est passé de la Nationale 1 à la Pro A, le club somiste a décidé de se séparer de son entraîneur emblématique, Germain Castano. L’ancien meneur de jeu âgé de 44 ans n’a pas résisté au très mauvais départ de son équipe cette saison (3v-9d après avoir débuté l’exercice par cinq revers) et à cet ultime revers concédé hier à domicile contre Rouen dans le match de la peur entre les deux derniers de Pro B (79-83). Alors qu’ils comptaient 13 points d’avance en milieu de troisième quart-temps (65-52), les Boulonnais ont à nouveau sombré dans le money-time face aux assauts du duo Augustin-Fairell – Woodard.

Habitué à jouer les premiers rôles en Pro B, le SOMB avait réussi la saison dernière une première partie exceptionnelle avant de laisser son fauteuil de leader au HTV, futur champion, au cours du mois de février, la faute à une hécatombe de blessures dont les deux meilleures évaluations de Pro B du moment :Garrett Sim (aujourd’hui à Bourg-en-Bresse) et Lance Goulbourne (aujourd’hui en Pro A au Portel). Cette année, l’amalgame entre les joueurs d’expérience (Teddy Gipson, Xavier Corosine, Jean-Baptiste Adolphe Michel) et le reste du groupe n’a pas fonctionné, et les dirigeants ont fini par trancher après cette nouvelle défaite .

Sous la houlette de Germain Castano, Boulogne-sur-Mer était redouté pour son basket très offensif, avec beaucoup de jeu de transition et de première intention. Depuis 2010, les Boulonnais ont toujours fait partie des cinq meilleures attaques de la division en terme de points marqués, avec en point d’orgue exercice 2012-2013 d’exception en la matière (89,2 points inscrits par match). C’est ce basket « run and gun » qui a notamment permis au club d’atteindre la Pro A au terme d’une saison 2013-2014 exceptionnelle (champion avec 32 victoires en 44 matchs). Même si le club a fait l’ascenseur dès la première saison, cette montée parmi l’élite représente le plus bel accomplissement de coach Castano à la tête du SOMB. Durant son épopée au sein du club jaune et noir, il a notamment révélé de nombreux talents comme Fernando Raposo, Jonathan Rousselle, Valentin Bigote, Mickaël Var, Mouhammadou Jaiteh, Zachery Peacock, Junior Mbida, Kevin Mendy ou encore Arthur Rozenfeld.

La journée en bref

Parmi les autres faits marquants de cette 12e journée, on retiendra la première défaite de la saison du leader Fos Provence Basket, battu 77-73 sur le parquet d’Evreux porté par un Bastien Pinault en grande forme (22pts, 7/8 à 3 points. Malgré ce revers, les Provençaux conservent leurs deux victoires d’avance sur Charleville-Mézières qui n’en a pas profité et s’est incliné 71-75 à domicile contre une Hermine de Nantes en quête de rachat . Au rang des favoris, Roanne a mis fin à sa série de quatre défaites grâce à son succès sur Denain (79-62), tandis que Bourg-en-Bresse continue sa remontée avec sa 4e victoire consécutive (82-68 à Poitiers) et occupe désormais seul la 3e place. Enfin, rien ne va plus à Boulazac, qui a vécu un véritable cauchemar à Blois (91-64).

Suite et fin des Journées de noël mardi soir pour la 13e journée qui sera marquée par le choc entre Bourg-en-Bresse et Roanne. Les clubs de Pro B observeront ensuite 15 jours de trêve.

Les résultats de la 12e journée

Aix-Maurienne – Saint-Chamond : 84-96

Blois – Boulazac : 91-64

Boulogne-sur-Mer – Rouen : 79-83

Charleville-Mézières – Nantes : 71-75

Evreux – Fos-sur-Mer : 77-73

Le Havre – Lille : 80-72

Poitiers – Bourg-en-Bresse : 68-82

Roanne – Denain : 79-82

Saint-Quentin – Vichy-Clermont : 70-77

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *