Livenews LNB

Disparition de l’ancien international Pape Badiane

C’est avec stupeur que nous avons appris le décès dans un accident de la circulation de l’ancien international Pape Badiane, 36 ans.

Celui-ci fut non seulement un pivot de talent, formé aux Etats-Unis (à la Cleveland University) et qui a porté en France les maillots de Roanne, Le Mans, Poitiers, de l’Ile de Ré en N2, et cette saison de Charenton en N3, et de l’équipe de France pour 23 sélections notamment pour l’Euro de 2007, mais aussi un homme très apprécié pour sa gentillesse.

Le président de la Saint-Charles Charenton, Fabrice Canet, s’exprime ici.

Sa fiche est ici.

BasketEurope s’associe à la peine de sa famille et de ses amis et pour lui rendre hommage publie cet interview parue dans Basket Hebdo à la fin de sa carrière professionnelle.

Pourquoi avoir pris la décision d’arrêter?

J’ai reçu un choc important sur le poignet droit lors d’un match contre Pau en janvier 2012. On a mis plusieurs mois avant de savoir ce que j’avais et j’ai joué avec la douleur le reste de la saison. J’ai enfin pu voir un spécialiste pendant l’été et c’est là que j’ai appris que les ligaments de mon poignet étaient rompus. Comme c’était déjà le mois de juillet et que l’opération était importante et la durée de l’arrêt assez long, on a décidé avec le club que je le ferai l’année suivante tout de suite à la fin de la saison pour limiter la durée de mon absence à la reprise. Mais c’est vrai du coup que j’ai eu une dernière année compliquée car j’ai joué avec la douleur et une gêne dans mes mouvements, et en plus on est descendu cette année là. Donc comme prévu je me suis fait opérer en mai 2013, l’opération s’est bien passée mais mon poignet était bien abimé. Aujourd’hui la douleur est malheureusement encore là et la mobilité de mon poignet est restée très réduite. Vu l’état de mon poignet, la médecine du travail a décidé de me déclarer inapte à la pratique du basket de haut niveau. Donc cet arrêt de carrière n’est pas complètement de mon ressort, même si je m’y préparais depuis quelques temps…

Que fais-tu maintenant?

Après l’arrêt de ma carrière, j’ai décidé de ne pas perdre de temps et de me consacrer à 100% à ma reconversion. La majorité des gens du monde du basket français connait mon coté “geek” et c’est en effet dans le domaine du web que je vais essayer de construire une nouvelle carrière. Ça faisait déjà quelques années que je consacrais mon temps libre à cela en réalisant déjà un premier site, désormais ce n’est plus seulement sur mon temps libre que je développe mon projet, c’est devenu un temps plein…

Quels sont tes projets pour l’avenir? Tes objectifs?

Mon projet pour l’avenir a un nom: Favslist (www.favslist.com, pour l’instant seulement en anglais). Il s’agit d’un réseau social que je suis en train de développer avec un ami et associé américain. Pour faire simple, notre objectif est assez ambitieux, nous voulons proposer une alternative à Facebook et Twitter! Favslist est centré sur les passions de chacun et permettra à chacun d’entres nous de se constituer une carte d’identité sociale basée sur les choses qu’on aime. D’un point de vue business, l’objectif est aussi de renforcer la relation entre les marques et entreprises avec leurs fans les plus fidèles. Le site progresse de très belle manière et j’espère que l’on atteindra très vite son potentiel.

Quels sont les points positifs de cet arrêt?

Evidemment, je peux maintenant passer beaucoup plus de temps avec ma famille surtout les week-ends. On peut se déplacer plus facilement et aller rendre visite à de la famille qui vit plus loin. L’arrêt brutal de ma carrière est certes difficile mais ça permet quand même de se “forcer” à réorganiser son mode de vie et se concentrer sur l’après.

 

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *