Strasbourg : l’ardeur retrouvée d’Erving Walker

Pascal Legendre
0

Lors de la Leaders Cup, Vincent Collet, le coach Strasbourgeois, avait eu des mots énigmatiques à propos de Erving Walker mais qui laissaient sous-entendre que le petit meneur américain (1,73m, 27 ans) n’était plus en odeur de sainteté.

De fait, il était sorti du terrain après la défaite contre Nanterre avec un seul point à son compteur et une évaluation négative (-3). Fantomatique.

Sans doute piqué au vif, l’Américain a réagi. Lors du match retour face à l’Aris Salonique, avec ses 19 points et son ardeur retrouvé, il a mené la bataille pour tenter de renverser une situation très compromise.

Hier soir, dans la victoire sur Gravelines (72-64), Erving Walker a apporté son écot : 10 points à 4/8 aux shoots, 3 passes, 3 rebonds, 3 interceptions pour 15 d’évaluation.

Vincent Collet n’a pas manqué de le souligner comme le rapporte les DNA :

« Il a mis des banderilles et délivré quelques passes lumineuses. Son rayonnement nous a aidés à l’emporter. »

Comme la SIG a récupéré le point-average et que Hyères-Toulon, Le Mans et Limoges ont perdu, cela lui ouvre de belles perspectives de qualification pour les playoffs.

« On a l’équivalent de trois victoires d’avance sur ces équipes-là. Ce n’est pas rien. Dans notre situation, il faut savoir se contenter de peu, » a commenté le coach alsacien faisant référence aux différentes blessures qui ont perturbé son équipe.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juin 2020
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements