Le président de la Ligue Féminine formel : pas de repêchage exceptionnel pour Lyon

Pascal Legendre
0

Lors d’un déjeuner de presse, Philippe Legname, président de la Ligue Féminine de Basket a commenté l’actualité du Lyon Basket qui agite beaucoup le Landerneau du basket féminin. Déjà pour expliquer de nouveau pourquoi le club lyonnais a été sanctionné de quatre points de pénalité par le Contrôle de Gestion de la FFBB :

« Les comptes qu’ils ont donnés, certifiés, sur la saison 2015-16 n’étaient pas conformes à ce qu’ils avaient fourni au départ. Il y avait un gros écart avec la réalité, en moins bien sûr. Ils ont donc obtenu l’autorisation de participer à la compétition avec des éléments qui étaient faux. Ils ont été sanctionnés et ils ont fait appel. On attend la décision de la Chambre d’Appel. »

Peu importe la décision de cette Chambre d’Appel, Lyon Basket participera du 1er avril au 2 mai aux play-downs, lesquels concerneront les clubs classés de la 9e à la 12e place. A l’issue de ces play-downs, un classement final de 1 à 4 sera établi en intégrant les résultats des équipes entre elles lors de la saison régulière (6 matches) et lors des play-downs (6 matches). L’équipe terminant à la 4ème place sera  reléguée en LF2.

« Si Lyon doit descendre en Ligue 2, ils descendront, Tony Parker ou pas Tony Parker », a insisté Philippe Legname. « Maintenant, attention : si un autre club tombe pour d’autres raisons (financières) et que l’on repêche Lyon, c’est dans le règlement. Il ne sera pas repêché parce que Parker mais parce qu’il y a une place, que ce soit bien clair. »

“Chez les filles on peut aller chercher l’Euroleague avec 10 ou 12 millions”

Plus généralement, sur le possible sinon probable rachat du club par Tony Parker, Philippe Legname s’est évidemment montré favorable :

« Ce qui m’intéresse c’est la capacité de gens à amener quelque chose pour le basket féminin. Je pense que Tony est très honnête dans sa démarche. C’est un businessman, pas un philanthrope. Il a pris Villeurbanne, son académie a été créée, c’est donc logique pour lui de prendre un club féminin sur Lyon. Je vois ça d’un très bon œil car il peut apporter un plus. On voit que Villeurbanne est très bien structuré. S’il peut amener cette structure dans le basket féminin, on ne peut que s’en féliciter. En plus, il a de l’ambition. Il parle de coupe d’Europe au niveau des filles. Pour gagner une Euroleague chez les garçons, il faut 30 ou 40 millions d’euros alors que chez les filles on peut aller en chercher une avec 10 ou 12 millions. Vous pouvez lutter avec Ekaterinbourg et Koursk. Tony n’a pas mis un centime à Villeurbanne mais il a racheté des actions et par ses connaissances, il peut créer un business autour du club. L’ASVEL garçons irait dans la nouvelle salle et ils parlent de réaménager l’Astroballe pour les féminines. C’est une bonne chose pour le basket français et le basket féminin. »

 

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

août 2019
LMMJVSD
« Juil  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements