Frank Ntilikina (Strasbourg): “J’ai appris l’anglais grâce au hip-hop et aux séries”

La rédaction
2

A lire l’interview –un peu- décalée de Frank Ntilikina (1,96m, 18 ans), le meneur prodige de Strasbourg annoncé tout en haut de la prochaine draft, sur Konbini.com. Voici en teaser trois passages :

D’où il tient sa maturité :

« De mes parents. Dans ma famille, on ne s’enflamme pas pour un rien. On sait que pour réussir il faut travailler. Quand j’étais petit, je défiais mes grands frères en un contre un. Jusqu’à l’âge de 12 ans, je n’ai jamais réussi à les battre ! Parfois, ils me chambraient et j’étais très remonté quand on rentrait à la maison. Mais ça m’a aidé plus tard. »

Sur l’orthographe et la prononciation de son nom que peu de gens maîtrisent :

« À l’école, lors de l’appel, j’étais le seul élève que les profs appelaient uniquement par le prénom. Dans les salles de basket, ça va mieux. Les speakers commencent à s’habituer. Ça se dit “ni-li-ki-na”, on ne prononce pas le “t”. Et c’est Frank, sans “c”. À l’américaine ! »

Sur le fait qu’il a appris l’anglais en écoutant du rap :

“Grâce au hip-hop et aux séries, oui. J’écoute beaucoup Drake et Future. J’étudie leurs paroles, je me passe leurs chansons pour me motiver avant les matches. J’étais même à leur concert cet été à New York.”

 

 

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

2 Responses

Ecrire un commentaire

Archives

août 2019
LMMJVSD
« Juil  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements