Euroleague Livenews

Sarunas Jasikevicius devrait quitter le Zalgiris en fin de saison

Défait hier soir, dans les ultimes minutes, le Zalgiris Kaunas ne pourra donc pas équilibrer son bilan sur sa saison d’Euroleague, nouveau format. Les coéquipiers de Léo Westermann (2 points, 7 passes) ont dû s’incliner de peu face à Milan (88-84) et en sont donc à 13 victoires pour 16 défaites.

L’ultime levée les amènera la semaine prochaine à Vitoria pour y affronter le Baskonia… La dernière de coach Sarunas Jasikevicius en Euroleague avec le club lituanien ? C’est une possibilité semble-t-il.

« Tout dépendra de lui mais il y a une grande chance qu’il parte. On sait qu’il n’y a pas beaucoup de coachs de son talent, et d’autres équipes sont intéressées », a expliqué le GM Paulius Motiejunas sur Krepsinis. « Comme dans tous les contrats, il y a des astérisques, qui précisent les conditions de sortie que l’entraîneur peut utiliser. Mais son contrat n’est certainement pas garanti pour la saison prochaine. »

Dans un de ses anciens clubs ?

Un temps courtisé par son ancien club de Barcelone, on imagine que d’autres clubs prestigieux (et certainement ceux par lesquels il est passé, à savoir, le Panathinaikos ou le Maccabi) sont effectivement intéressés par Jasikevicius.

Nommé head coach à Kaunas en janvier 2016, l’ancien meneur redouté par toute l’Europe n’aura pas mis longtemps à faire ses preuves en tant que technicien. Pour le Zalgiris en tout état de cause, on espère encore le convaincre de rester, en jouant la carte de la continuité.

« Tous les joueurs disent que la stabilité de l’effectif est l’une des pierres angulaires du succès. Brock [Motum] a montré par exemple que la deuxième saison se passe généralement beaucoup mieux. Nous pensons que tout part d’un bon système, avec de la stabilité. Travailler avec le même entraîneur améliore les joueurs qui ont besoin de temps pour s’adapter au nouveau système, à un nouvel environnement. De toute évidence, nous sommes pour que nos joueurs de base restent. »

D’ici là, une fin de saison à l’échelon national reste encore à disputer. Avec des titres à rafler pour les hommes de Saras…

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *