Euroleague Livenews

Euroleague : Darussafaka composte le dernier ticket de playoffs

C’était le match de la soirée en Euroleague, un duel à la vie à la mort entre l’Etoile Rouge de Belgrade qui se déplaçait à Istanbul pour y défier le Darussafaka. Les deux équipes étaient à la lutte pour le dernier ticket de playoffs et les coéquipiers d’Adrien Moerman (5 points, 4 rebonds) ont fait le métier avec beaucoup d’application pour s’imposer avec autorité (78-62).

Brad Wanamaker (22 points, 5 passes) et Scottie Wilbekin (16 points, 6 passes) ont parfaitement orchestré l’attaque turque qui a mis la main sur le match d’entrée de jeu, avec un 10-0 initial. En face, l’Etoile Rouge aura tenté un retour en dernier quart, revenant à -4, mais c’était trop peu trop tard. Darussafaka était plus fort, tout simplement.

En guise de récompense, la troupe de David Blatt ira défier le Real Madrid, la meilleure équipe de la saison, en playoffs. Les autres duels se décomposent ainsi : CSKA – Vitoria ; Olympiakos – Efes et Panathinaikos – Fenerhaçe.

Wanamaker et Wilbekin au diapason

A domicile, le Darussafaka impose sa volonté sans tarder. Brad Wanamaker et Scottie Wilbekin lancent les hostilités. Ce dernier compile déjà 5 passes au bout de 5 minutes, servant parfaitement Will Clyburn pour un dunk en contre-attaque. L’Etoile Rouge est dans les cordes, frappé d’un 10-0 initial. Si Ognjen Kuzmic trouve la cible à l’intérieur, la troupe serbe a encore du mal à trouver ses marques, et se traîne 10 points de débours. De retour au jeu, Adrien Moerman rentre un trois points en tête de raquette et l’écart est même de 11 unités après la 1e période (25-14).

Habituellement si vivace, l’Etoile Rouge est clairement dans le dur, bloquée par la défense turque. Et à l’inverse, le Darussafaka parvient à trouver des solutions offensives avec un duo Wanamaker – Wilbekin au diapason. Ce dernier délivre une magnifique passe en backdoor pour le dunk de Wanamaker. Pour ne rien arranger, Belgrade se fait manger aux rebonds offensifs avec des 2e voire des 3e chances qui font très mal. Marko Simonovic adoucit un peu la douleur avec 10 points mais l’Etoile Rouge reste à 0/6 derrière l’arc… et logiquement derrière à la pause (43-32).

Un retour trop court pour l’Etoile Rouge

L’Etoile Rouge revient avec de meilleures intentions en 3e quart. Leur défense parvient enfin à enchaîner quelques stops pour réussir un 6-0 qui les remet à portée de fusil. Mais Scottie Wilbekin inscrit un tir arc-en-ciel qui brise leur élan. Nate Wolters lui répond du tac au tac pour le premier tir à trois points de Belgrade. Et sous les panneaux, Kuzmic abat un boulot monstrueux pour verrouiller l’accès au cercle. Les rouges et blanc infligent un 17-9 au Darussafaka qui est à son tour en difficulté pour scorer. Dairis Bertans inscrit un layup plus la faute et relance la machine. Avant le dernier quart, Belgrade est encore dans le coup mais il va falloir encore serrer les vis (55-49).

Et le problème, c’est que le secteur intérieur stambouliote pèse de plus en plus lourd. Sur un nouveau rebond offensif, Ante Zizic sort de la mêlée pour placer un gros dunk. Brad Wanamaker est toujours aussi intenable en pénétration, malgré les efforts redoublés de Charles Jenkins. Après être revenu tout près, à 4 points seulement, Belgrade cale. L’Etoile Rouge est à bout de souffle, déjà éreintée de son comeback. Et l’écart grimpe à nouveau sous la houlette de Wanamaker qui finit à 22 points et 5 passes. Avec Scottie Wilbekin à 16 points et 6 passes plus Zizic à 11 points et 8 rebonds, Darussafaka a tenu bon, faisant la course en tête du début à la fin. Et décrochant donc une victoire logique et méritée (78-62).

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *