Livenews LNB Pro B

Jean-Denys Choulet (Chalon) : « Nos supporters ne sont pas redescendus du nuage du triplé »

 
Jean-Denys Choulet, le coach de l’Elan Chalon, a donné une interview à Creusot Infos garantie comme d’habitude 100% sans langue de bois.

Choulet évoque notamment le fait que son équipe a besoin d’un élément de valeur pour soulager son pivot Moustapha Fall (2,18m) qui face à Ostende, en demi-finale retour de la FIBA Europe Cup, a joué les quarante minutes de la rencontre.

«On a besoin d’un joueur qui accepte de le suppléer. Ce vendredi matin, on a essuyé un huitième refus. On a pourtant une belle enveloppe, car le club est prêt à faire un effort. Mais c’est très difficile. On regarde, on cherche. On a fait des propositions à des joueurs évoluant en Italie, pas qualifiés pour les playsoffs, pour les recruter dès la fin du championnat italien, mais pour le moment pas de réponse positive».

La dent dure comme Mickaël Gelebale

Jean-Denys Choulet est remonté à bloc, prêt à ferrailler sur tous les fronts et d’ailleurs il n’a toujours avalé le fait d’avoir été éliminé par Le Mans en demi-finale de la Coupe de France. Ce soir-là Cameron Clark avait dû quitter le terrain suite à une blessure à l’oeil.
«Il n’y a pas d’impasse de notre part. Ca n’existe pas, ou alors en Coupe de France, quand une équipe décide de ne pas la jouer… Nous on voulait la jouer cette finale de la Coupe de France et on l’aurait joué si Gelabale avait eu les ongles coupés et n’avait pas blessé Cameron… Je rappelle que le médecin a dit que Cameron aurait pu déposer plainte»
Choulet révèle qu’il a encore un an de contrat mais qu’il est prêt à prolonger son bail avec l’Elan dès maintenant. Quant à la finale de la FIBA Europe Cup contre Nanterre à venir, il tient à la resituer dans le contexte d’un club qui ne roule pas sur l’or.

«On se dit qu’il faut gagner. Mais bon, il faut que tout le monde prenne conscience de l’incroyable saison de cette équipe de Chalon. Car franchement, être deuxième du championnat avec cette équipe, avec deux espoirs sur le banc, c’est tout simplement exceptionnel. Je crois que nos supporters, qui sont merveilleux, ne sont pas redescendus du nuage du triplé. Quand on s’habitue à manger de la brioche on trouve que le pain est moins bon… Et pourtant !»

Photo: FIBA Europe

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *