Livenews LNB ProA

Ousmane Camara (Limoges), faux calme, vrai guerrier

Ousmane Camara (2,02m, 28 ans) ne sera pas élu MVP de la saison de Pro A. Il n’est même pas le meilleur Sénef -les Sénégalais de France-, le trophée s’il existait serait attribué au Chalonnais Moustapha Fall. Mais il fait partie de ces joueurs que l’on préfère avoir avec soi plutôt que de se les coltiner des deux côtés du terrain, de ces joueurs qui font gagner leur équipe sans avoir l’air de vraiment y toucher.

Ousmane est un faux calme, un faux réservé et un vrai guerrier. Hier, lors de la victoire de Limoges sur Le Mans (79-68), il a additionné 16 points sans gâcher un tir (8/8) et 12 rebonds, à la barbe de Moustapha Yarou, Will Yeguete et Petr Cornelie. Lors d’un entretien avec Le Populaire, ce fils d’ouvrier de chez Renault et d’une aide-soignante, né à Mont-Saint-Aignan, en Normandie, la « patrie » de Tony Parker, a avoué qu’il a bien changé depuis une jeunesse tumultueuse.

« Disons que j’ai fait quelques conneries. Il m’est arrivé de casser des voitures ou de me battre. J’ai l’air calme mais je suis un nerveux. Avant, je n’arrivais pas à me contrôler… »

 L’intérieur Limougeaud a été champion de France en 2015, MVP des Finales et cela l’a complètement libéré.
« Camara a fait un grand match », a ainsi déclaré Alexandre Ménard, le coach manceau. « Il était en mode MVP comme lors des finales 2015. »

Pape-Philippe Amagou poursuivait le compliment insistant sur le fait que le capitaine du CSP a été plus spécialement performant dans les moments chauds:

« Ousmane a pris d’importants rebonds défensifs, qui nous ont fait du mal à des moments clé. Les rebonds leur ont permis d’avoir des deuxièmes chances, et ça, tu finis par le payer face à une équipe qui a de bons shooteurs. »

Qu’il est loin ce Ousmane Camara qui faisait rigoler ses potes quand il a débuté le basket à dix-sept ans mais aussi ce Ousmane Camara qui n’était qu’à 4,1 points en moyenne, il y a deux ans, pour sa première saison dans le Limousin. Il est toujours un remarquable rebondeur (6,6) et surtout il est devenu d’une redoutable efficacité offensive (11,7 pts à 54,0%). A tel point qu’au classement des marqueurs français, il devance Moustapha Fall (11,5 pts) et qu’il peut encore détrôner le numéro 1, Nicolas De Jong (12,6).

Prochain étape pour Ousmane Camara? Et si c’était un jour de marquer des trois-points? A cet instant, en 8 saisons professionnelles et 229 matches, il en a tenté juste quatre et transformé aucun.

Photo: Limoges CSP

 

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *