FIBA Fiba Europe Cup Livenews

Jean-Denys Choulet : « Ce match est comme une victoire »

Menés de treize points à la mi-temps, les Chalonnais ont dû batailler comme jamais pour obtenir un match nul face à des Nanterriens qui étaient en train de mettre une main sur la coupe mardi soir lors du match aller de la finale de la FIBA Europe Cup.

Comme à son habitude, l’Elan TV nous propose les réactions d’après match avec l’entraîneur de Chalon, Jean-Denys Choulet.

« Même s’il y 58-58, ce match est pour moi pratiquement une victoire parce que vu dans quel état on était à la mi-temps, les laisser marquer 17 points en deuxième mi-temps, je pense que c’est quelque chose d’intéressant. On a eu beaucoup de défaillances individuelles ce soir sur des joueurs qui ont l’habitude de nous apporter un petit peu plus. C’est pratiquement une victoire parce que si on repart à moins quinze ou seize à Nanterre, jamais on y arrive. Je pense que la pression va changer de camp, en plus ils ont une coupe de France à jouer samedi avec un Schaffartzik qui a beaucoup joué donc je ne dirais pas que les feux sont au vert pour nous mais ils auraient été complètement rouges si on était repartis à moins quinze. »

Très fort défensivement en deuxième période, les Chalonnais ont su refaire leur retard notamment sous l’impulsion de Gédéon Pitard que coach JDC n’a pas oublié de féliciter.

« J’ai souligné l’importance de John Roberson lors du dernier match contre le Portel pour son apport en attaque mais, ce soir, je veux mettre en avant Gédéon Pitard qui a été, de par son comportement défensif, exemplaire. C’est lui qui nous ramène et c’est lui qui nous permet de revenir à égalité parce que l’antisportive, les deux lancers francs concrétisés et le reste, c’est lui. Ça nous a fait énormément de bien. »

Le principal intéressé s’est d’ailleurs exprimé après le match et a également mis en avant la défense chalonnaise.

« La première période n’était pas bonne, à la mi-temps on était à moins treize, c’est monté jusqu’à moins quinze et ce match est comme une victoire pour nous. On est remonté, on ne pensait pas pouvoir le faire et maintenant c’est à nous d’aller arracher une victoire à Nanterre. Malgré les deux fautes de Cameron Clark en première mi-temps, il fallait s’accrocher et c’est ce qu’on a fait. On a fait une grosse défense au retour des vestiaires, Nanterre ne met que 9 points dans le troisième quart-temps alors qu’avant la pause ils marquaient tout. En deuxième mi-temps on a défendu avec beaucoup de cœur pour revenir dans le match. Maintenant, la balle est dans notre camp avant d’aller à Nanterre, la pression est passée de leur côté. Il faut gagner ce match, point barre. »

L’ancien entraîneur de la Chorale de Roanne a aussi souligné le manque d’apport de certains joueurs et le courage de Moustapha Fall qui a joué la moitié du match avec une entorse.

« Il faut que certains se remettent carrément la tête à l’endroit parce qu’il y en a vraiment qui sont passés à travers ce soir. Je voudrais aussi mettre en avant l’immense match de Moustapha Fall qui a joué pendant 20 minutes avec une entorse de la cheville, maintenant, ils ont deux jours pour souffler. […] J’attends autre chose de certains sur le match retour. »

Photo : FIBA Europe Cup

Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • […] Avoir avoir compté jusqu’une petite dizaine de points d’avance, Nanterre92 a finalement été contraint au match nul par Chalon, la faute à une défense plus agressive des Bourguignons lors de la deuxième mi-temps. Avant la manche retour au Palais des Sports Maurice Thorez mardi prochain, tout est donc ouvert. Mais pour le coach Jean-Denys Choulet la pression est sans doute un peu plus sur les épaules des Nanterriens. « C’est pratiquement une victoire parce que si on repart à moins quinze ou seize à Nanterre, jamais on y arrive. Je pense que la pression va changer de camp, en plus ils ont une coupe de France à jouer samedi avec un Schaffartzik qui a beaucoup joué donc je ne dirais pas que les feux sont au vert pour nous mais ils auraient été complètement rouges si on était repartis à moins quinze » (Elan TV, relayé par Basketeurope). […]