FFBB Livenews

Fati Sakho manque toujours à Lattes-Montpellier

On n’imaginait pas que Lattes-Montpellier serait contraint à disputer une belle pour se débarrasser du Hainaut en quarts de finale des playoffs. Et pourtant, les Héraultaises auraient même pu passer à la trappe précédemment si l’on se souvient qu’elles ont dû recourir à une prolongation à l’aller pour s’imposer par une marge infime (76-75) avant de céder dans le Nord (70-72).

Parmi les explications à ces difficultés inattendues des championnes de France en titre, on peut avancer l’absence prolongée de Fatimatou Sacko (1,83m, 32 ans) qui est une guerrière, qui ne fait pas de sentiment dans la peinture et qui est capable de dynamiser les troupes. Suite à un coup à l’oeil reçu en Euroleague face aux Hongroises de Györ, Fati est reléguée au rôle de supportrice. Sa vue a été très flouée pendant deux mois et son oeil ne s’ouvre que depuis peu.

 » Je n’ai pas eu de douleur particulière mais la nuit qui a suivi a été un peu bizarre », indique t-elle au Midi Libre : « Le moral y est mais je n’ai pas le choix. Alors oui, c’est long, chiant mais je n’ai rien à faire si ce n’est de prendre mon mal en patience. Je suis frustrée de ne pouvoir rien faire et d’être dépendante des autres. Mais ce n’est pas une cheville, je ne peux pas me permettre le moindre risque. »

C’est la première fois depuis douze ans que Fatimatou Sakho est absente des playoffs qu’elle a même disputé une fois avec une déchirure au mollet. Elle aura l’occasion de reprendre le fil la saison prochaine avec le BLMA puisqu’elle possède encore un an de contrat avec le club.

Photo: LFB

Le match Lattes-Montpellier/Hainaut sera diffusé ici:

 

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *