Europe Livenews

Tariq Kirksay : « La gentillesse des dirigeants du SLUC me manque »

 

L’Est Républicain a contacté Tariq Kirksay, qui a 37 ans (il est né le 7 septembre 1979 à New York) est un joueur encore très actif à Iberostar Tenerife, troisième du championnat espagnol, à une victoire du Real Madrid et de Valence, et qualifié tout comme Monaco pour le Final Four de l’EuroChallenge que l’équipe des Canaries aura l’avantage d’organiser. Arrivé en cours de saison, le Franco-Américain y tient un rôle d’appoint: 4,8 points, 2,9 rbds et 1,0 pds en 9 matches et 16 minutes de moyenne.

Rappelons que c’est la Pro B (Besançon, Rueil, Bourg-en-Bresse) qui a révélé le Newyorkais qui a ensuite passé trois saisons (2004 à 2007) au SLUC Nancy, malheureusement pour lui ponctué par trois échecs en finale des playoffs. Comme naturalisé, Tariq Kirksay a disputé l’Euro de 2007 avant de pas mal bourlingué avec notamment un séjour en Angola.

« Je reste bloqué à… 29 ans.  J’ai un deal avec Dieu, » répond t-il au quotidien nancéen lorsqu’il évoque avec lui sa longévité. « J’ai une femme en or qui organise tout à la maison. J’essaie de bien manger et surtout de bien récupérer. Et comme j’ai toujours envie de jouer, que ce soit en Angola ou à Ténérife dans une équipe remarquablement construite dans un championnat très difficile… »

L’homme à l’éternel bandeau en profite pour faire un appel du pied au SLUC Nancy:

« La gentillesse des dirigeants du SLUC me manque. J’aimerais revenir à Nancy, plus tard, dans un rôle différent ».

Photo: FIBA Europe

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *