FFBB Livenews

Pape-Philippe Amagou (Le Mans) : « on va assurer le maintien le plus vite possible »

Pape-Philippe Amagou (Le Mans)

« C’est une équipe qui a de très forts shooteurs. Le scénario catastrophe que l’on imaginait, c’est qu’ils soient tous chauds. C’était le cas ce soir. C’est aussi un peu de notre faute. On les a mis en confiance notamment en début de troisième quart-temps. Et après, quand ils sont en confiance, une bonne défense ne suffit pas (…) On a pris des trois-points très vite dans le match. Ca se joue aussi dans les têtes. Peut-être qu’à un moment ça a un petit peu lâché. Ils ont fait un très bon match, ils nous étaient supérieurs ce soir.

Si, si, on est menacé par la descente. On est à plus trois (victoires). Même si mathématiquement, on peut toujours faire les playoffs, on va se concentrer sur la fin de saison et assurer le maintien le plus vite possible. Demain, on va se remettre au boulot. »

« On est sûr qu’une équipe française va gagner une Coupe d’Europe et si c’est Nanterre, ce n’est peut-être pas plus mal »

Alexandre Ménard (Le Mans)

« La déception  n’est pas vraiment collective car on avait pas mal travaillé sur ce qu’ils préparaient. Même s’ils ont eu beaucoup de réussite, seize passes décisives, on pouvait s’attendre à beaucoup plus de choses. La déception, elle est plus dans les un-contre-un où là effectivement, ils ont mis de gros, gros tirs. On savait qu’ils en mettraient, c’était certain, c’est Nanterre, comme le dit Pape, ils ont tous été chauds à des moments clés et nous on les a mis en confiance, on s’est un peu délité. Pour le coup, ils ont encore trouvé davantage de tirs encore plus faciles pour eux. C’est vrai qu’à la fin, ça semblait pour eux être comme des lancers-francs.

On est des professionnels et on se lève tous les matins pour tenter de trouver des solutions. Le problème, il est un peu à tous les niveaux, mental, physique, on peut dire aussi sur le plan technique. Après un match comme ça, on prend quand même un petit coup derrière la tête. Il va falloir se remobiliser très vite puisqu’il y a un match qui arrive mardi contre Le Portel. Même s’il faut reconnaître la grande supériorité de Nanterre ce soir, il faut reconnaître aussi que nous, on peut aussi faire un petit mieux que ça. C’est ce que j’attendais sur le plan individuel, un peu plus de fierté, de coeur dans les un-contre-un où on a parfois un peu pêché.

C’est quelque part la qualité de l’adversaire qui nous a usés et qui lui n’a pas eu beaucoup de bas mais nous, c’est parfois ce manque de discipline qui nous fait défaut et qui fait que lorsque l’on part dans les bas, c’est dans les très, très bas. Je n’en veux pas à mon équipe, on a essayé de rivaliser avec Nanterre, de leur poser des problèmes, mais ils étaient encore sur leur rythme de leur match de Coupe d’Europe et ce que je peux leur souhaiter, c’est bonne chance pour mardi. On est sûr qu’une équipe française va gagner une Coupe d’Europe et si c’est Nanterre, ce n’est peut-être pas plus mal. C’est peut-être aussi leur année. »

 

Photo: Pape-Philippe Amagou (FIBA Europe)

Commentaires   |  1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *