Euroleague Livenews

Ekpe Udoh : « C’est le match le plus important de la saison ! »

En ballotage défavorable a priori, le Fenerbahçe a complètement inversé la tendance dans sa série de playoffs face au Panathinaikos.

Remportant ses deux premières confrontations à Athènes, la troupe de Zeljko Obradovic revient donc à domicile avec la ferme intention de boucler l’affaire et de se qualifier rapido pour le Final Four… qui aura lieu à Istanbul en plus !

« On savait que si on pouvait arriver en playoffs en bonne santé, on allait poser des problèmes à notre adversaire. Maintenant qu’on est en bonne santé, on a notre effectif au complet, on joue bien au basket », analyse simplement Ekpe Udoh sur le site de l’Euroleague. « Le coach et son staff ont fait du super boulot pour nous préparer. On est arrivé fin prêt pour les playoffs ! »

En l’occurrence, Udoh révèle que les jaunes et noir se sont entraînés avec des « énormes enceintes » qui crachaient du son. Et ça marche !

« Gagner à Istanbul, ce serait historique ! »

Auteur de deux matchs somptueux en défense notamment, avec 8 points, 4 passes, 4 contres et 2 rebonds puis 22 points, 9 rebonds et 2 contres (des records en carrière aux points et à l’évaluation), l’intérieur du Fener est confiant pour la troisième levée ce soir. Mais sans excès non plus.

« Il y a de la pression, forcément, mais on est une équipe de vétérans. On a déjà connu ça et on va avoir notre public derrière nous. On sait qu’il faudra tout donner pour remporter ce match. C’est le match le plus important de la saison. C’est comme ça qu’on aborde chaque match en playoffs. »

Finaliste malheureux l’an passé, le Fenerbahçe est revanchard. Mais comme le précise Udoh, tout a parfaitement été pensé et calibré cette saison. Le souvenir de Berlin est devenue une motivation supplémentaire pour le club turc.

« J’essaie de ne pas penser à ça. J’essaie de ne pas y penser… Et je n’ai pas revu le match depuis. Je sais ce qui s’est passé. Les gens parlent tous de ce rebond, mais on était à -21 en 3e quart face à une équipe ultra talentueuse offensivement. On s’est battu pour revenir, on était fatigué, et il y a eu ce rebond. Mais maintenant, on est prêt. On veut gagner le titre. L’an passé, on a vu la joie que c’était de gagner [pour le CSKA]… Alors gagner à Istanbul, ce serait historique ! »

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *