Euroleague Livenews

Euroleague : l’Efes Istanbul et le Real Madrid à un succès du Final Four

A ce stade de la compétition, il est encore possible de retrouver trois équipes à domicile pour le prochain Final Four de l’Euroleague à Istanbul. Mais le Real Madrid est en train de mettre à mal ce scénario en battant hier soir Darussafaka (88-81) alors que l’Efes a lui tenu sa part du marché avec une victoire face à l’Olympiakos (64-60).

Thomas Heurtel ne tremble pas

Comme il l’a fait si souvent, Vassilis Spanoulis (15 points, 7 passes mais 8 ballons perdus) a rentré un tir assassin dans une fin de match d’un gros match de playoffs… mais cette fois, le tir de Kill Bill n’aura pas suffi ! Derrière un Thomas Heurtel (13 points, 6 passes, 3 rebonds, 2 interceptions mais 5/14 aux tirs) froid comme une lame aux lancers-francs, l’Efes Istanbul a été chercher sa victoire avec ses tripes dans un dernier quart bien mal engagé contre les Reds d’Olympiakos.

Pourtant, à domicile, l’Efes avait fait le plus dur, comptant jusqu’à 17 points d’avance en 3e quart. Derrick Brown concluait d’un dunk renversé – après une énorme claquette en 2e quart – une magnifique action collective sur le jeu de transition. Rattrapé par leur inconstance, les joueurs de Velimir Perasovic ont néanmoins tenu bon dans le crunch, bien aidé par 16 points et 9 rebonds de Bryant Dunston sous les panneaux.

Il ne reste plus qu’à conclure l’affaire lors de la 4e levée vendredi soir, toujours à Istanbul… Mais gare au réveil des vieux briscards de l’Oly !

Le Real en cavalier seul

Revenu à 5 points à 40 secondes du terme, Darussafaka s’était donné une chance de sauver une partie bien mal débutée, mais Sergio Llull (12 points, 6 passes) a encore frappé. Le meneur du Real Madrid a inscrit un floater en ligne de fond, clouant le dernier clou dans le cercueil de stambouliotes qui ont couru derrière le score pendant quatre quarts-temps…

Ante Zizic (20 points, 5 rebonds), Brad Wanamaker (18 points, 9 passes) et Scottie Wilbekin (18 points) ont bien essayé de s’accrocher derrière la locomotive madrilène mais ça n’a pas suffi ! Adrien Moerman (11 points) n’a pu que constater les dégâts, tout comme David Blatt qui regrettait amèrement les errements défensifs de son équipe après-coup.

Jaycee Carroll (21 points dont 5/8 à trois points) et Gustavo Ayon (18 points, 9 rebonds) ont été les principaux artificiers pour la maison madrilène en déplacement. Après ses larmes la semaine passée, Luka Doncic a parfaitement rebondi en signant un match à 13 points, 8 rebonds et 2 passes.

Le bracket des playoffs

Commentaires   |  2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • biggie_tom dit :

    Visiteur quotidien de vos sites (Basketusa & Basketeurope), je me permet de vous proposer mes services pour relire et corriger vos textes avant la mise en ligne.
    Je constate régulièrement des fautes d'orthographes par-ci, par-là. Je n'en tiens pas rigueur mais suite à la lecture de cet article, j'étais forcé de vous écrire car parler de "maison catalane" pour désigner le Réal MADRID est à mon avis une cause probable de guerre civile en Espagne.
    Je tenais juste à vous le signaler, faites gaffe avant de valider les textes et continuez votre bon travail d'information.

    • Arian Karimi dit :

      Bonjour, merci de l’intérêt que vous portez à Basket USA & Basket Europe. En effet, ce genre d’erreur n’est pas acceptable. Nous ferons donc le maximum pour éviter que cela se reproduise dans le futur. 😉 Bonne journée à vous.