FFBB Livenews

Bourges-Montpellier: Sarah Michel a fait des misères à son futur club

Ceux qui ont assisté à la demi-finale retour des playoffs de Ligue Féminine, que ce soit au Prado ou devant leur petit écran, auront été étonnés de voir une équipe, Bourges, se faire submerger de la sorte par une autre, Montpellier, alors que les Tango étaient sur une super dynamique: victoires en finale de la Coupe de France face à Charleville et à l’aller dans l’Hérault.

D’ailleurs, la différence conséquente à l’évaluation (95-63) correspond davantage à l’impression visuelle que le score final lui-même plus minime (71-60).

Statistiquement, les Berruyères se sont montrées pourtant supérieures au rebond (38-35) et fait jeu égal dans l’adresse à deux-points.

Dans quels secteurs se situent alors les raisons de la large victoire des Gazelles de Valéry Demory? Dans l’adresse à trois-points (7/10)? Même pas puisque les Tango on marqué un panier primé de plus, en gâchant davantage de marchandise, c’est vrai  (8/19). On remarque par ailleurs que Bourges a même fait davantage de passes décisives que son adversaire du soir (20 à 18). Alors?

Ce sont les balles perdues qui ont coûté très cher aux Berruyères: 20 à 11. Et ça, on le sait, les coaches n’aiment pas du tout. C’est aussi un péché qui est sévèrement puni dans l’évaluation.

En attendant la « belle », le club du Cher peut se consoler en disant que… la Lattoise Sarah Michel a été excellente avec son assurance, son adresse, et sa formidable capacité d’anticipation conclues par 18 points à 7/15, 7 rebonds, 3 passes, 2 interceptions pour 22 d’évaluation. La raison? L’internationale rejoindra le camp des Tango… dès que ces playoffs seront terminés. Mais d’ici là, elle leur fera certainement encore des misères.

Photo: FIBA Europe

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *