Vassilis Spanoulis envoie l’Olympiakos à un nouveau Final Four

Emmanuel Laurin
2

L’Efes Istanbul avait réussi à arracher une victoire sur le parquet de l’Olympiakos lors du deuxième match de la série mais n’avait pas réussi à capitaliser en lâchant à son tour un match à domicile pour la quatrième manche.

Ce soir pour le match 5, Vassilis Spanoulis (22 points, 6 passes) a été omniprésent pour propulser les Reds à un nouveau Final Four (87-78), le sixième du club du Pirée depuis 2009 ! 

Encaissant un 9-0 dès le retour des vestiaires, les hommes de coach Perasovic avait pris un coup de bambou auquel ils ont bien répondu, s’accrochant au score jusqu’en dernier quart. Mais les fautes accumulées par Bryant Dunston et Alex Kirk ont fini par peser trop lourd dans la balance.

Spanoulis et Printezis, les increvables

Revenus à -4 dans le money time, les coéquipiers de Thomas Heurtel (10 points, 6 passes, 5 balles perdues) n’ont pas réussi à faire les stops défensifs qu’il fallait. Et puis offensivement, ils ont été trop hésitants, n’insistant pas assez sur leurs duels favorables face à Spanoulis notamment.

Malgré les efforts de Jayson Granger (10 points) et les trois points de Brandon Paul, l’Efes doit s’incliner si près du Final Four… et pourra nourrir beaucoup de regrets !

Outre Spanoulis, l’Olympiakos a également pu compter sur un autre de ses vieux grognards : Georgios Printezis qui termine à 14 points, et qui a rentré le trois points fatal à Istanbul dans les dernières minutes. Plus réalistes, plus agressifs et bien aidés par leur public, les Reds s’imposent donc à l’arraché dans une série qui a tenu toutes ses promesses.

Highlights à venir

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

2 Responses

Ecrire un commentaire

Archives

juin 2019
LMMJVSD
« Mai  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements