Le Syndicat National des Basketteurs alerte sur le peu d’impact des jeunes Français en Pro A

La rédaction
3

Le Syndicat National des Basketteurs et son partenaire ProBallers ont calculé l’impact des joueurs français U21 en Pro A et arrivent au constat qu’il est très faible.

« Malgré le fait que la France soit une des nations qui exporte, depuis toujours, le plus grand nombre de jeunes talents vers la NBA (5 draftés en 2016) et très régulièrement vers les meilleurs championnats européens, il apparaît très clairement, à la lecture des statistiques ci-dessous, que le temps de jeu moyen des jeunes joueurs en Pro A est toujours aussi famélique, » explique le SNB.

En fait, seules quatre équipes (Antibes, Pau, Strasbourg et Paris) les utilisent davantage que 7% du temps de jeu global de l’équipe, sachant que ce chiffre n’est dû quasiment qu’à un seul joueur : Isaïa Cordinier à Antibes, Cyril Eliezer-Vanerot à Paris et Frank Ntilikina à Strasbourg.

A l’inverse, 10 équipes offrent moins de 2% de leur temps de jeu global aux joueurs U21.

« Avec la réforme du calendrier FIBA et l’apparition des fenêtres internationales pendant la saison, dès novembre 2017, l’Equipe de France ne pourra pas utiliser ses joueurs NBA et des doutes demeurent quant à la présence des joueurs d’Euroleague et d’Eurocup pour les qualifications des futures compétitions internationales. Dès lors, nous avons besoin de former et faire jouer de nouveaux joueurs en Pro A qui, à terme, pourront intégrer l’Equipe de France. Seule l’émergence de jeunes talents dans le championnat de France permettra de maintenir une continuité dans les résultats sportifs de l’équipe nationale. »

Photo: Frank Ntilikina (FIBA Europe)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

3 Responses
  1. Xavito04

    C'est un vrai problème.

    La plupart des entraîneurs de ProA sont des vraies flippettes, dès qu'il s'agit de faire jouer un jeune en-dehors du garbage time.

    Le plus révélateur, c'est que paradoxalement ce sont les équipes qui ont de mauvais résultats qui hésitent le plus à faire jouer les jeunes : quelques défaites, l'entraîneur craint pour son taf, et le jeune voit ses illusions de temps de jeu en ProA s'envoler (ex Mokoka à Gravelines, les meilleurs espoirs du SLUC, Vergiat & Bouteille à Hyères, Ferchaud à Limoges, ou N'Doye qui joue à Cholet – succès à la clé – seulement depuis que le maintien est assuré… etc.).

    Seuls Bartéchéky à Pau (Okobo, Cavaliere, Carne) et Fauthoux à Paris (Eliezer-Vanerot, Labeyrie, Porier) ont vraiment joué la carte jeune cette saison.

    Strasbourg (Cortale) et Nanterre (Tchouaffé, Pansa) ont profité des joutes européennes pour leur donner du temps de jeu, mais ne les utilsient presque pas en ProA.

    Nous sommes très loin des taditions des pays de l'ex-Yougoslavie qui font jouer les jeunes, dès que le talent est là et peu importe l'inexpérience : pas étonannt que nombred e joueurs farnçais sont obligés de partir au Partizan (Lauvergne, Diallo) ou à Mega Leks (Luwawu-Cabarot, Kaba) pour avoir du temps de jeu.

    1. Sylvein

      Vous dites n'importe quoi, comme tous les démagos. Les joueurs que vous citez en Serbie avaient un très bon temps de jeu en LNB avant de partir. Sauf Kaba, qui n'avait pas le niveau, même en Espoirs et qui apres une saison blanche, n'éest pas transcendant cette annee, la preuve, meme votre club favori, Pau, ne le faisait pas jouer

      Pour jouer, il faut simplement avoir le niveau et la Pro A a beau etre moyenne, elle a quand meme un certain niveau. La majorité des jeunes responsabilisés trop tot se cassent la gueule, on a pu le voir avec Cornelie

      Les coaches français ne sont pas des flippettes, ils veulent gagner et les jeunes qui gagnent leur temps de jeu jouent

      Evidemment qu'à cet age là, excepté quelques prodiges, on a pas le niveau

      Y a la Pro B pour les plus intelligents et meme là, on domine pas à 19 ans (ex : Gombauld)

      1. Xavito04

        "Vous dites n'importe quoi, comme tous les démagos."

        Sacrée agressivité … Vous êtes le fils de Christian Monschau ? (si c'est le cas, dites à votre papa de faire davantage jouer Mokoka)
        Bref, les chiffres avancés par le Syndicat National des Basketteurs ne sont pas faux : donc pourquoi le propos serait-il démago ?

        "Les joueurs que vous citez en Serbie avaient un très bon temps de jeu en LNB avant de partir."

        Avant de partir, Lauvergne, c'est 15 mn en ProA : il finit titulaire au Partizan, qui jouait l'Euroleague, dès sa première saison.
        Après sa saison prometteuse à Denain, aucune équipe de ProA (à part Antibes) ne propose un véritable rôle à Luwawu-Cabarrot : il finit dès l'année suivante meilleur joueur de Mega Leks, une équipe qui finit dans le top4 de la ligue adriatique et remporte la coupe de Serbie.
        Quant à Kaba, il ne jouait pas du tout en ProA, alors qu'il est titulaire cette saison à Mega Leks (même si je vous rejoins au-moins sur ce point, il n'a été transcendant ni la saison passée, ni cette saison).

        Enfin, on parle des U21 en ProA, donc pour cette saison de joueurs nés en 96 et après : il ne s'agit pas uniquement de joueurs de 19 ans.

        L'exemple de Cornélie n'est pas pertinent, puisque l'an passé, il a été responsabilisé avec succès : les raisons de son échec cette saison sont à chercher ailleurs.

        Conclusion, faute de faire fructifier le talent de nos meilleurs jeunes en ProA, ceux-ci en viennent désormais à s'expatrier aux States : Tillie, Ona Embo, Pons, Sarr, Hoard, Ayayi, voire des joueurs moins référencés comme Francisco ou Mepandy…

Ecrire un commentaire

Archives

août 2019
LMMJVSD
« Juil  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements