Final Four : Ekpe Udoh et Bogdan Bogdanovic envoient le Fener en finale !

Emmanuel Laurin
0

Le Real Madrid a fini la saison à la première place mais face au Fenerbahçe en demi-finale du Final Four, les madrilènes n’ont pas fait le poids. Etouffés par une défense pressante, les coéquipiers d’un Sergio Llull (28 points, 8 passes) bien esseulé ont été incapables de tenir le rythme.

Bogdan Bogdanovic (14 points, 6 rebonds) et Ekpe Udoh (18 points, 12 rebonds, 8 passes) ont été les grands artisans d’une victoire qui ne souffre d’aucune contestation (84-75). Le Fenerbahçe a forcé le Real à perdre 16 ballons en dominant la bataille du rebond (33-21). La troupe de Zeljko Obradovic affrontera donc l’Olympiakos en finale dimanche soir. 

Sergio Llull bien esseulé

A domicile, et devant un public surchauffé, le Fenerbahçe prend le meilleur départ. Un 12-4 pour être précis avec Jan Vesely qui est déjà venu secouer le cocotier à deux reprises. Bobby Dixon décoche lui une flèche derrière l’arc et le Real est déjà dans les cordes. Les madrilènes sont même très timorés. Il faut un immense Sergio Llull, qui score 11 des 13 points de son équipe en 1e quart, pour que Madrid soit encore dans le coup (21-13).

Et si ça se chauffe gentiment entre Luigi Datome et Rudy Fernandez, Fenerbahçe continue de faire la course en tête. Leur écart fond comme neige au soleil sur un coup d’accélérateur du Real qui inflige un 11-0 pour revenir à -2 (26-24). Sur une lutte aux rebond, Anthony Randolph se retrouve au sol, touché aux côtes. Bogdan Bogdanovic (10 points) se réveille à trois points et invective ses supporters. Malgré 19 points de Llull, le Fener a la main sur cette demie à la mi-temps (44-34). La défense d’Ekpe Udoh et de Nikola Kalinic est étouffante.

Ekpe Udoh frôle le triple double !

Et le 3e quart confirme la tendance. Derrière la mobylette, Kostas Sloukas, le Fener creuse même l’écart jusqu’à 15 unités, le plus gros de la partie. Le Real Madrid est sans solution offensivement. Heureusement, Jaycee Carroll sort de sa boîte en rentrant ses trois premiers tirs à trois points. Il permet à la Maison Blanche de rester au contact, mais ça s’annonce de plus en plus compliqué alors que Llull semble baisser d’un ton… et que personne d’autre ne prend le relais ! Luka Doncic est à côté de ses pompes, Rudy Fernandez ne sert à rien et Jonas Maciulis et Andres Nocioni sont tout simplement scotchés sur le banc (63-50).

Ayant réussi à augmenter leur écart en 3e quart, le Fener reste néanmoins sur ses gardes à l’entame de la dernière ligne droite. Et comment ! Avec Carroll qui continue d’enfiler les perles, Madrid n’est jamais très loin. Othello Hunter fait parler son physique sous le cercle mais le Real ne parvient pas à réduire la distance. Au contraire, Bogdanovic et surtout Ekpe Udoh continuent leur festival. L’intérieur d’Istanbul termine à 18 points, 12 rebonds et 8 passes (plus 2 contres et 1 interception) pour une évaluation monstre de 36. Malgré les efforts de Sergio Llull (28 points, 8 passes), Madrid passe à la trappe (84-75). La troupe de coach Obradovic a parfaitement maîtrisé son sujet de bout en bout et affrontera donc l’Olympiakos en finale.

https://twitter.com/EuroLeague/status/865657619725246466

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

mars 2019
LMMJVSD
« Fév  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements