Livenews

« Le Blanc qui sautait au-dessus des buildings »: Le livre et le film sur Hervé Dubuisson

Nico Gasface alias Nicolas Venancio écrit et réalise des docs et a toujours souhaité en faire un sur le basket-ball. Emballé ! Il a choisi comme thème Hervé Dubuisson, le plus talentueux basketteur français des années soixante-dix/quatre vingt. Le titre: The White Man Who Jumps Above Buildings, inspiré d’une expression dont nous vous avions expliqué l’origine.

En fait, il s’agit d’un livre de 96 pages qui comprend un film de 50 minutes sous la forme d’une carte de crédit USB. Après les Jeux Olympiques de Los Angeles, Dub part à la conquête de l’Ouest ou plus exactement de… East Rutherford dans le New Jersey pour une summer league, en compagnie du Brésilien Oscar Schmidt. Jamais Français avant lui n’est allé dans cette terra incognita.

« Nous sommes à l’été 1984, il est un surdoué dans une sélection qui n’a rien d’olympique. Ce sont les JO de la «guerre fraîche». L’URSS boycotte ces Jeux. Ce sont les JO de Carl Lewis. Les premiers de Michael Jordan, basketteur amateur pour encore quelques semaines; les derniers de DUB. Ces deux-là se croisent : Michael signe avec les Bulls de Chicago, DUB file aux Nets, une franchise NBA anonyme qui joue et perd ses matches dans une salle mi-vide mi-résignée à East Rutheford, quelque part dans l’état du New Jersey. »

Le doc reçoit le concours, dans le désordre, de El Da Sensei, George Eddy, Tony Parker, Terence Stansbury, MR Throwback, Barry, du GM des New York Knicks, de Jacques Monclar.

« DUB est le chainon manquant de l’histoire du basketball français à une époque où l’Europe et l’Amérique s’ignorent encore très largement… Avant le contrat historique de Rudy Gobert, les sélections All Star de Tony Parker et Joakim Noah, avant même la draft de Tariq Abdul-Wahad, il y a le retour vers le futur d’un pionnier à la nuque longue, la légende en 3 lettres… » 

Pour financer le doc, Nico Gasface a besoin de 8 000 euros. La campagne commence le 31 mai…

Vous pouvez découvrir tous les détails ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *